/**/ Guyancourt-en-mouvement

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 novembre 2019

"Le mur de Berlin appartient à l'Histoire"

L’Histoire s’écrit en majuscule lorsqu’elle nous surprend. « Je n’aurais jamais prévu ce chute mur berlin AFP.jpgsoulèvement populaire, pacifique en plus », reconnaît Jacques Delors, alors président de la Commission européenne. « C'est comme en 1848 ou en 1789, le peuple qui fait l'Histoire, et les hommes politiques comme moi qui courent après … » Interview de Jacques Delors le 12 novembre 1989. (Source Notre Europe, Institut J Delors)

La chute du mur (3,60 m de haut, 160 km de long et 300 miradors) a mis fin à 50 ans de séparation entre les deux parties de l'Allemagne, la République Fédérale d'Allemagne (la RFA) et la République Démocratique allemande (la RDA). (photo chute du mur, AFP)

Après la chute du mur de Berlin, l’ordre mondial hérité de la seconde guerre mondiale s’écroule. L’Allemagne se réunifie et une transition démocratique s’amorce en Europe de l’est, pacifique souvent, plus violente en Roumanie. L'effondrement des régimes communistes aboutit à une nouvelle recomposition territoriale, de nouvelles frontières délimitent de nouveaux états, engendrant de nouveaux conflits.

L'Allemagne connaît des difficultés économiques : elle ne peut aider l'Est. Helmut Kohl demande  l'aide de ses partenaires européens. François Mitterand  lui propose en échange de réaliser l'Europe politique : ce sera le traité de Maastricht en 1993.

L’Europe peut ainsi se tourner vers un autre défi d’envergure : la construction européenne, avec de nouveaux élargissements à l'est.

Des fractures et des clivages sont vite apparus, ceux dus au passé vécu des deux côtés du rideau de fer et du mur. Pourtant, s'il y a une leçon à retenir de ce 9 novembre 1989, c'est bien celle  qu'aucun mur ne peut résister à l'aspiration des peuples à la liberté et à la démocratie. "Le Mur de Berlin appartient à l'Histoire et nous enseigne qu'aucun mur qui exclut les gens et restreint la liberté n'est assez haut ou long qu'il ne puisse être franchi" (A. Merkel, originaire elle-même de l'ancienne Allemagne de l'Est communiste, la RDA)

 Trente  ans après  la chute du mur, abattu par des femmes et des hommes épris de liberté, le défi européen d'aujourd'hui et pour lequel "il convient de s'engager" (A. Merkel) est de continuer à poursuivre l'union, et donc de "bâtir des ponts et non des murs" (Marc Fesneau).

 Photos : La musique pour la liberté

 Le violoncelliste français, Gautier Capuçon  commémore le jour du 11 novembre 1989 où  Mstilav Rostropvitch a joué au pied du mur, à Checkpoint Charlie après avoir appris que mur tombait.

 Devant les ruines du mur, Rostropvitch joue "à la mémoire de ceux qui étaient morts pour la liberté" et pour "remercier Dieu d'avoir accompli un tel miracle" , ce qui lui laisse l'espoir de retourner en URSS d'où il avait été banni. (Source RTL)

Photos France-Allemagne .fr et Rostropvitch à Berlin ( source site Herodote)

soir à berlin hérodote.jpg

ballade pour la liberté (  france-allemagne.fr).jpg

30 septembre 2019

Hommage à Jacques Chirac

Guyancourt en mouvement se joint à l'Hommage national rendu aujourd'hui à Jacques Chirac, un moment de communion partagé entre Français, qu'ils aient ou non adhéré aux idées de l'homme politique, ancien Président de la République. J-Chirac.jpg

Quelques extraits de l'hommage rendu à Jacques Chirac par François Bayrou, Président du MoDem, à l'Université de rentrée du Mouvement : l'occasion d'évoquer l'Homme et le Président, une personnalité aux nombreux visages.

...Jacques Chirac, c'était la passion du combat, le goût de la conquête, un formidable appétit de vivre, de séduire, d'arpenter l'univers des bonnes choses et du pouvoir, mais, pour tous ceux qui l'approchaient et qui le regardaient de près, il y avait quelque chose d'autre...c'était la conviction profonde... que, nous, Occident nous sommes de petites choses et de courts moments dans l'histoire.

….Puis, il portait quelque chose à quoi nous étions profondément sensibles, c'est-à-dire une idée de la France, de sa place, de son rôle parmi les Nations et cette idée de la France, elle s'est réalisée, elle a culminé, j'allais dire, en 2003, il y a 16 ans, au moment du déclenchement de la guerre en Irak.

Ce "non" prononcé par Jacques Chirac a été, pour un certain nombre d'entre nous, une fierté et un signe de reconnaissance.

...il y avait chez Jacques Chirac une idée précieuse à nos yeux qui était l'idée de l'unité française et, dans les explosions, les tensions, les manifestations diverses et variées devant les propositions qui étaient faites et les projets qui étaient votés, il y avait toujours, chez Jacques Chirac, le souci de cette unité. .. 

Ces milliers de nos compatriotes, de jeunes, parfois de très jeunes et d'adultes, qui s'alignent interminablement pour aller signer un registre ... que disent-ils, tous ceux-là ?

….ils disent que la France, notre pays et notre peuple, a besoin de communion, car elle a besoin d'unité.

16 septembre 2019

Journées européennes du Patrimoine à Saint Quentin

Comme chaque année auront lieu le w-e prochain (21 et 22 septembre), les Journées logo JEP.jpgeuropéennes du patrimoine : l'occasion de découvrir des sites inconnus ou méconnus que parfois nous voyons quotidiennement ... sans plus les voir. !

Pour découvrir le programme de ces deux jours sur Saint Quentin (Cinéma UGC, La Commanderie, le vélodrome, la Batterie....), il suffit de cliquer ICI

Si vous restez sur Guyancourt, plusieurs visites sont proposées (voir le site de la ville, ICI)

Bonnes découvertes !

 

06 août 2019

Incivilités, dégradations, violences verbales, physiques, …

Nous condamnons la dégradation de la permanence parlementaire de Didier Baichère, député stop.pngde la 1ère circonscription des Yvelines (Montigny, Guyancourt et une partie de Versailles) comme nous condamnons toutes les dégradations et toutes les violences exercées contre tous les élus de la République : elles sont toujours mortelles pour notre démocratie.

C'est un "stop" général à tous ces fléaux que nous devons tous demander, y compris celui des incivilités de la vie quotidienne (terme général consacré !). Elles aboutissent à la mise en danger des vies humaines et à des drames, comme le rappelle la disparition du maire de Signes (Var) tué, accidentellement d'après la 1ère enquête, par le fourgon qui déposait illégalement des gravats sur un chemin privé de sa commune : une "incivilité" (!) dénoncée dans l'exercice de ses fonctions et qui se solde par un drame humain !  

21 juillet 2019

Journée Nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État Français et d’hommage aux "Justes" de France

Chaque année, une journée nationale est consacrée à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'Etat français et d'hommage aux "Justes " de France.journée crimes racistes ministere defense.jpg

Instituée par une loi de 2 000, cette journée est fixée au 16 Juillet si c'est un dimanche, ou au dimanche suivant. Elle correspond à la date anniversaire des rafles des 16 et 17 Juillet 1942 à Paris ( qui n'est pas la seule ville touchée, penser à la rafle du "Vieux Port" à Marseille en 1943) au cours desquelles plus de 13 000 personnes, dont 4 000 enfants, furent arrêtées dans Paris et la banlieue et dont près de 8 000 furent regroupées au Vel d'Hiv (Vélodrome d'Hiver) avant d'être déportées.

Ce nombre est cependant deux fois moins que le quota fixé par les Allemands et la préfecture de police ! Les actes de solidarité n'ont pas manqué: des policiers ont laissé fuir ceux qu'ils étaient censés arrêter, des concierges, des voisins ont ouvert leur porte et caché des Juifs … C'est aussi à tous ces "justes", hommes et femmes le plus souvent anonymes, que cette journée est consacrée. "Même dans la tragédie, il y eut des "Justes" (message de G Darrieussecq, Secrétaire d'Etat auprès de la Ministre des Armées, pour cette journée)

Tombant en période de vacances estivales, cette journée passe inaperçue. Et pourtant ! Alors que les paroles et actes antisémites et racistes se multiplient, un rappel à la vigilance n'est pas de trop."La réalité est là, implacable et douloureuse" (message de G Darrieussecq). L'enseignement et la compréhension de ce passé, pas si lointain finalement, sont essentiels.

Qu’avec ce souvenir nous soyons capables de produire le meilleur. La fraternité, la tolérance et la dignité humaine n’ont pas de prix. C’est un combat qu’il faut mener sans cesse contre l’ignorance, le racisme, l’antisémitisme et le négationnisme ». " (message de G Darrieussecq).

Le Message de Geneviève Darrieussecq, Secrétaire d'Etat auprès de la Ministre des Armées, est ICI

Crédits photographiques: Ministère de la Défense