/**/ Guyancourt-en-mouvement

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 août 2016

Dédommagement transilien

Vous êtes un usager des lignes du RER C et/ou de la ligne U, au départ de Saint Quentin en Yvelines, titulaire d'un Pass Navigo. Aux mois de mai et juin, vous avez été victime des grèves, des intempéries (crue de la Seine) et donc des suppressions de trains pendant ces périodes, le service public n'ayant pas été garanti.           guyancourt en mouvement, transilien dédommagement

Rappelez-vous, Valérie Pécresse, Présidente du Conseil régional avait annoncé que la SNCF procèderait à un dédommagement.

Un site est à votre disposition pour le demander, ce sera valable sur le Pass Navigo du mois d'Octobre.

Il vous suffit de cliquer sur "mon dédommagement" et de compléter le formulaire

A vous....

 

 

01 août 2016

Lettre ouverte à mes frères musulmans

Après l'attentat de Nice, un acte odieux a de nouveau endeuillé notre pays, que nous soyons ou non catholiques, mais tous attachés aux valeurs républicaines et humaines : égorger un homme de paix, le prêtre de 86 ans Jacques Hamel, est l'antithèse des messages de paix de toutes les religions.       union et différences.jpg

Cette union s'est concrétisée dans beaucoup de lieux de culte après ce crime, appelant communautés musulmane  et chrétienne à se recueillir ensemble contre ces actes de violence et de barbarie.  

C'est dans cet esprit d'unité que Guyancourt en Mouvement partage avec vous cette "Lettre à mes frères musulmans" écrite quelques heures après le drame par Bruno Millienne, Conseiller régional et Président du MoDem 78

Refusons la dislocation de l'idéal républicain

Mes chers amis, nous venons aujourd’hui même de franchir un nouveau pas dans l’horreur de cette guerre que nous livrent des barbares au nom de Mahomet le prophète fondateur de l’Islam. Le père Jacques Hamel, homme de bonté et de foi, a été lâchement assassiné dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray dans la banlieue de Rouen.

Je ne veux pas croire au hasard de cet acte de barbarie perpétré le jour le l’ouverture des JMJ (Journées Mondiales de la Jeunesse)à Cracovie. Ces fous sanguinaires se sont attaqués à un symbole même de la France. Un de plus après le 14 juillet à Nice.

Je ne suis pour pas pour ma part croyant, bien que baptisé. Je suis agnostique. Mais ce crime odieux me fait saigner bien plus que je ne l’aurais cru.

C’est la raison pour laquelle j’ai envie aujourd’hui de m’adresser aux musulmans de France. Mais pas qu’à eux. A tous ceux qui ont la foi en quelque religion qui soit. Que nous soyons athées, agnostiques, chrétiens, juifs, musulmans, boudhistes, etc..., nous devons tous nous unir pour dire non à cette barbarie.

Je ne peux pas croire, moi l’agnostique, qu’aucun de ceux qui ont la foi en quelque chose, puissent se reconnaître dans les actes commis par les soldats de Daesh. C’est l’antithèse même de ce qu’est la croyance en un Dieu.

Alors, à mes frères musulmans, ceux qui respectent l’Islam en tant que religion des lumières, je vous demande de vous lever, de condamner, de nous aider à combattre ceux qui veulent, non seulement mettre à mal notre unité nationale et républicaine, mais qui salissent tous les actes de foi. Je me doute combien il doit être difficile de se lever et de combattre au sein de sa propre communauté religieuse, mais vous n’avez plus le choix. Vous le devez au prophète Mahomet que vous chérissez tant. Vous pouvez être une force combattante extraordinaire contre l’obscurantisme dans lequel certains fanatiques veulent vous plonger. Si tous les prêches du vendredi faits part les Imams de France prônent l’amour et la paix entre les peuples ce sera une formidable arme contre Daesh.

J’en appelle aussi aux représentants de tous les cultes de France. Unissez-vous dans un même message porté à tous vos fidèles. Dieu, quel qu’il soit, s’il existe, ne peut être qu’amour.

Quant aux politiques, l’heure est suffisamment grave, pour que vous fassiez taire, au moins publiquement, vos différents face aux moyens à employer pour combattre le terrorisme. Le pays a besoin de se retrouver, de s’unir et de combattre ensemble. Ce sont nos fondamentaux que Daesh attaque. Notre liberté mérite mieux que des discours pathétiques sur fond de campagne électorale.

Si nous pouvions, tous ensemble, au moins une fois, nous lever et avancer unis. Retrouver notre fierté d’être le peuple qui a écrit la déclaration des droits de l’homme. Redevenir le peuple qui a su faire la séparation de l’église et de l’état tout en permettant à chacun de vivre sa foi sereinement. Si nous arrivons à faire cela, nous deviendrons alors le peuple qui a su débarrasser le monde d’un horrible destin.

 Bruno Millienne

En complément de cette "Lettre ouverte", voici, ci-dessous,  un lien permettant d'accéder à une autre "Lettre aux Musulmans" écrite par un poète musulman qui rappelle aussi que ....La notion de paix est trahie, déchirée et piétinée par des individus qui prétendent appartenir à notre maison et qu’ils ont décidé de la reconstruire sur des bases d’exclusion et de fanatisme...Alors que les instances religieuses bougent et fassent descendre dans la rue des millions de citoyens appartenant à la maison de l’islam, qu’ils soient croyants ou pas, et qu’ils disent haut et fort que cet ennemi qui égorge un prêtre fait couler le sang de l’innocent sur le visage de l’islam...

Texte paru dans "Le Monde" du 30 Juillet 2016 et rapporté dans ce blog

Guyancourt en Mouvement

 

 

Nice

NICE : tous concernés      CaptureNice.JPG

Hier, en ce jour symbole pour la France, la barbarie s’est emparée de la promenade des Anglais à Nice. Nous présentons nos sincères condoléances aux familles éprouvées et à leurs proches.

Nous devons rester unis autour des valeurs de la France face à ces actes de lâcheté.

L’équipe de Guyancourt en Mouvement

08 juillet 2016

Pause estivale

Guyancourt en Mouvement souhaite un très bel été à tous ses lecteurs que nous retrouverons après cette période de pause estivale.

Merci à tous pour votre fidélité

 

pause.jpgGuyancourt en Mouvement

21:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

25 juin 2016

Brexit

« L’Europe se fera dans les crises et elle sera la somme des solutions qu’on apportera à ces crises " Jean Monnet        Brexit, guyancourt en mouvement

Les Britanniques ont choisi; ils avaient toujours eu un pied en dehors de l'Union, ils ont voulu rester une île. Le bientôt "futur ex Premier Ministre" a choisi la voie d'un référendum sur l'Europe pour régler un problème de politique intérieure, faisant de l'Union européenne "l'otage d'une querelle au sein du parti conservateur" (communiqué de Guy Verhofstadt). David Cameron a raté son pari, il n’a pas réussi le compromis qu’il avait obtenu » (Robert Rochefort, LCI). En voulant conforter sa position au sein de son parti, il a déchiré son pays, creusé la fracture intergénérationnelle, sorti son pays de l'Union européenne : une situation qui devrait pousser des dirigeants politiques à réfléchir quand ils confondent les affaires de partis et les intérêts du pays !

Les conséquences pour le Royaume Uni seront certainement importantes et auront des retombées européennes: que vont faire les Ecossais, les Irlandais qui ont voté pour le maintien dans l'Union européenne ? Ce n'est pas seulement un problème anglais. La liste des conséquences s'allongera car qu'on le veuille ou non, aucun état ne peut plus être une île dans un contexte de mondialisation que l'on peut dénoncer mais non supprimer. Retrouver son indépendance, retrouver ce qu'on était "avant" : comment oser dire et croire que c'est possible au XXIème siècle ?

Il faut profiter de cette crise pour aller de l'avant, sans précipitation, avec les états qui le veulent. Après une campagne virulente, menée à coups de mensonges- contre l'émigration en particulier-, les anglais ont voté contre l'Europe, celle des chefs d'état, des "technocrates" (que met on derrière ce terme ?); alors faisons une Europe avec et pour les citoyens, construisons le "projet européen" du vingt-et-unième siècle avec de nouvelles perspectives ambitieuses, adaptées au monde d'aujourd'hui et compréhensibles par tous les Européens.

Les Anglais ne voyaient dans l'Europe qu'un grand marché, allons maintenant vers une Europe politique sociale, économique, et culturelle, en veillant à la sécurité de nos frontières extérieures; une nouvelle " Europe pour les Européens"(Nathalie Griebeck). Peut-on continuer à détricoter l'Europe en laissant les chefs d'état décider de notre sort entre les murs feutrés du conseil européen ? Ce temps est révolu: les peuples des Etats membres doivent être au centre du débat. Refaire l'Europe passera par un nouveau contrat démocratique entre les citoyens européens et les institutions européennes. " Nous sommes dans une Europe diplomatique, il faut faire une Europe démocratique". Les Européens doivent savoir "ce que l’on prépare pour octobre, novembre, décembre au sein de l’Union européenne. Pour l’instant cela n’a jamais été fait" (F Bayrou Europe 1)

L’Union européenne doit profiter de ce changement afin de retrouver sa dynamique : “De plus en plus d’européens ont le sentiment que l’Europe n’est pas capable de répondre aux crises multiples auxquelles nous sommes confrontés aujourd’hui. L’UE s’est trop attardée à vouloir régler de petites choses, sans proposer de solutions satisfaisantes aux grands problèmes dont les citoyens se soucient davantage : la crise des réfugiés, la crise économique et la crise de la sécurité.(Guy Verhofstadt) Encore faut-il des chefs d'état capables d'avoir la volonté politique de proposer un nouveau projet, de le mener et de redonner confiance aux citoyens. Nous avons besoin de chefs d'état et de gouvernement vraiment européens, qui ne donnent pas à l'Europe le rôle de bouc émissaire portant sur son dos tous les maux de leurs pays.

Repenser la dynamique européenne, "travailler, réfléchir, appréhender une voie européenne qui soit celle d’une Europe coopérative" demande un leadership, pour le proposer, pour l’initier et je crains que de ce point de vue là, la France, malheureusement, soit actuellement aux abonnés absents" note Marielle de Sarnez (France Culture).

Cette question devra être au cœur de la campagne présidentielle de 2017. "Les européens qui croient encore à l’Europe doivent se mobiliser pour qu’elle puisse trouver la possibilité de sortir de l’impasse dans laquelle elle est » (Robert Rochefort). Pour le Mouvement Démocrate, ce sera en effet un élément primordial du projet présidentiel !

Guyancourt en Mouvement

Source des documents cités (tous du 24 juin) : Guy Verhostadt, Président de l'Alliance des Démocrates et Libéraux (ADLE) au Parlement Européen François Bayrou, Europe 1 Marielle de Sarnez, France culture et France Info Robert Rochefort, LCI Nathalie Griesbeck, communiqué