/**/ Guyancourt-en-mouvement

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 février 2017

Savoir prendre ses responsabilités

Retrouvez la réaction de Bruno Millienne, conseiller régional, Président du Mouvement Démocrate 78 quelques heures après la déclaration de non candidature à l'élection présidentielle de François Bayrou à la presse le 22 Février.      conférence-presse.jpg

La réaction de Bruno Millienne à TV Fil 78 est ICI (après 1mn)

Il résume en quelques mots l'esprit de la déclaration du Président du MoDem

Un homme d'Etat doit prendre ses responsabilités: la situation politique de la France est grave : Jamais, dans les cinquante dernières années, la démocratie en France n’a connu une situation aussi décomposée, dit-il. Cette situation nourrit le pire des risques : une flambée de l’extrême-droite, qui fait planer la menace d’un danger majeur et immédiat pour notre pays et pour l’Europe.

Cette offre d'alliance à Emmanuel Macron n'est aucunement un ralliement; chacun garde son indépendance, "ses enracinements différents", tout en  partageant des objectifs communs. Etre ensemble, c'est utiliser les intelligences de tout le monde, c'est être plus fort.

A l'heure où "les partis marchent sur la tête", notre projet qui est le notre depuis la fondation du MoDem en 2007 trouve ici toute sa cohérence: depuis dix ans, nous disons que le face à face droite gauche n'a plus de sens et interdit les réformes dont notre pays a besoin. C'est une véritable alternance, que nous demandons depuis dix ans, un vrai changement des pratiques et des orientations et non pas un recyclage des pratiques antérieures.

Cette offre d'alliance est assortie d'exigences qui sont toutes d'intérêt général et qui sont aussi l'essence même de notre projet depuis la création du MoDem :

-L'exigence d'une loi de moralisation de la vie publique, en particulier de lutte contre les conflits d’intérêt... Je ne cèderai rien sur la séparation nécessaire de la politique et de l’argent dit François Bayrou.

-L'exigence d'arrêter de réduire sans cesse la rémunération du travail, indépendant ou salarié... La politique d’unité qu’il faut conduire fait toute sa place à ceux qui réussissent, mais elle doit protéger et entraîner, et rassurer ceux qui sont maintenus au bas de l’échelle et leur offrir des chances de s’en sortir.

-L'exigence d'une part de proportionnelle aux élections au Parlement : pour notre démocratie, que le pluralisme qui est la véritable expression du pays soit enfin respecté au sein de notre vie publique.

C'est donc la nécessité du rassemblement qui a été à la base de ce contrat, une pratique inédite dans notre pays plus habitué à voir des arrangements et des marchandages entre appareils politiques.

Déclaration à la presse du Président du MoDem : ICI

16 février 2017

A propos de la fiscalité locale à Saint-Quentin (suite)

saint quentin-en-yvelines, guyancourt  en mouvement

La note du 4 février (ICI) vous informait d'un risque que courait notre agglomération: celui de voir nos finances locales délestées de 13 à 16 Millions d'Euros par an.saint quentin-en-yvelines, guyancourt  en mouvement

La cause en était la fin de la pondération fiscale dont bénéficiaient les intercommunalités issues de Syndicats d'agglomération nouvelle, SAN), ce qui est le cas de Saint-Quentin.

Les élus se sont mobilisés et la presse locale nous apprend que l'Assemblée nationale a "enterré ce nouveau calcul du Fonds National de Péréquation des Ressources Intercommunales et Communales (FPIC)".

Il ne faut cependant pas crier victoire de suite car le Sénat doit maintenant voter positivement ce texte pour qu'il soit totalement adopté et donc le risque écarté.

A suivre donc, même si les élus semblent aujourd'hui pousser un "Ouf" de soulagement.

Source: Article  des Nouvelles du 15 février, ci-dessus

04 février 2017

A propos de la fiscalité locale à Saint Quentin

Voilà qui risque de nous coûter cher !    guyancourt  en mouvement, fiscalité, saint-quentin en yvelines

La presse locale du 2 février (Le Parisien) communique sur l'injustice fiscale dénoncée par les élus de l'agglomération dans une conférence de presse : "catastrophe"," injustice" "coup bas fiscal" !

Ces termes dénoncent un amendement voté à l'assemblée nationale qui a changé les règles de calcul du "Fonds national de péréquation des ressources intercommunales et communales ", ce  qui coûterait 13 à 16 Millions d'Euros par an à l'agglomération.

Ceci n'est pas nouveau car le risque avait été écarté en juillet 2016 après l'intervention de Benoît Hamon, Député et alors élu communautaire.

A suivre !

L'article du parisien est ICI

30 janvier 2017

Les élus Centre et Démocrates à la région et saint-Quentin

Nous vous tenons régulièrement informés des prises de positions, votes et déclarations des élus MoDem au Conseil régional d’Ile de France.                                         guyancourt  en mouvement, groupe centre et démocrates, région ile de France

Le budget vient d'être voté. Voici les idées principales que nos élus du Mouvement Démocrate porteront cette année, une "contribution utile aux chantiers à conduire dans les prochains mois"… afin d'être "un groupe politique porteur d'idées". Ces mots sont extraits de la page d'introduction du document qui résume ces points forts, document remis lors du bilan de la première année de présence des élus MoDem au conseil régional.

Notre groupe politique s'engage à défendre la qualité de l'air. Pour cela, il serait, dit-il, nécessaire de confier cette compétence de façon pleine et entière à la région pour éviter des "décisions en désordre" qui coûtent cher et sont souvent inefficaces, de "réorienter une partie des aides agricoles en faveur des pratiques bénéfiques pour l'atmosphère". Le groupe pense aussi à "redynamiser l'idée ancienne de "ceinture de maraîchage" pour développer l'agriculture de proximité, ce qui nous concerne en priorité, en Yvelines et encore plus spécialement à Guyancourt.

Un thème prioritaire est celui de la formation professionnelle. Il s'agirait d'adopter une logique centrée "sur les compétences … plutôt que sur les diplômes" et de faire participer les entreprises à la gouvernance des établissement qu'elles financent.

Tout comme notre agglomération saint-quentinoise, nous avons conscience que le territoire francilien doit développer son potentiel d'innovation, aider à la réalisation concrète des découvertes des chercheurs appliquées aux entreprises: tout un secteur dans lequel Saint-Quentin doit travailler en bonne intelligence avec la région puisque nous avons à la fois les centres de recherche et les entreprises de tailles diverses. Nous avons de grands groupes sur notre territoire (Safran, Thalès, Renault, Bouygues, ...) mais aussi des PME et TPE. Les collectivités ont un rôle important à jouer avec ces entreprises pour faciliter les liens, chacun devant y trouvant son compte en termes d'emplois.

Tout ceci ne peut se réaliser que si, et c'est vital pour notre agglomération, la question des transports est enfin appréhendée dans sa globalité: transports en commun améliorés (nos lignes N, U et RER !) tout en préparant "le futur de la mobilité".

Ce sont quelques uns des défis qui attendent la région, qui nous attendent aussi, mais ceci ne peut se faire qu'avec tous les partenaires ; région, entreprises, et collectivités locales doivent toutes se mettre autour d'une table pour le bien des franciliens, donc celui de chacun de nous, pour aujourd'hui et demain.

L’équipe de Guyancourt

(citations extraites des Sites région et élus centre et démocrates)

29 décembre 2016

Très bonne année 2017

Que cette année vous soit plus heureuse que celles qui sont passées ; que la, paix, le repos et la santé vous tiennent lieu de toutes les fortunes que vous n'avez pas et que vous méritez ; enfin, que vos jours désormais soient filés de soie : mais surtout plus d'enchantements.

Lettre au comte de Bussy le 15 janvier 1687 - Madame de Sévigné

image GEM 2017.png

Guyancourt en Mouvement souhaite à chacune et chacun de vous ainsi qu'à tous ceux qui vous sont chers une très bonne année 2017, dans un monde enfin apaisé