/**/ Guyancourt-en-mouvement

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 juin 2016

Brexit

« L’Europe se fera dans les crises et elle sera la somme des solutions qu’on apportera à ces crises " Jean Monnet        Brexit, guyancourt en mouvement

Les Britanniques ont choisi; ils avaient toujours eu un pied en dehors de l'Union, ils ont voulu rester une île. Le bientôt "futur ex Premier Ministre" a choisi la voie d'un référendum sur l'Europe pour régler un problème de politique intérieure, faisant de l'Union européenne "l'otage d'une querelle au sein du parti conservateur" (communiqué de Guy Verhofstadt). David Cameron a raté son pari, il n’a pas réussi le compromis qu’il avait obtenu » (Robert Rochefort, LCI). En voulant conforter sa position au sein de son parti, il a déchiré son pays, creusé la fracture intergénérationnelle, sorti son pays de l'Union européenne : une situation qui devrait pousser des dirigeants politiques à réfléchir quand ils confondent les affaires de partis et les intérêts du pays !

Les conséquences pour le Royaume Uni seront certainement importantes et auront des retombées européennes: que vont faire les Ecossais, les Irlandais qui ont voté pour le maintien dans l'Union européenne ? Ce n'est pas seulement un problème anglais. La liste des conséquences s'allongera car qu'on le veuille ou non, aucun état ne peut plus être une île dans un contexte de mondialisation que l'on peut dénoncer mais non supprimer. Retrouver son indépendance, retrouver ce qu'on était "avant" : comment oser dire et croire que c'est possible au XXIème siècle ?

Il faut profiter de cette crise pour aller de l'avant, sans précipitation, avec les états qui le veulent. Après une campagne virulente, menée à coups de mensonges- contre l'émigration en particulier-, les anglais ont voté contre l'Europe, celle des chefs d'état, des "technocrates" (que met on derrière ce terme ?); alors faisons une Europe avec et pour les citoyens, construisons le "projet européen" du vingt-et-unième siècle avec de nouvelles perspectives ambitieuses, adaptées au monde d'aujourd'hui et compréhensibles par tous les Européens.

Les Anglais ne voyaient dans l'Europe qu'un grand marché, allons maintenant vers une Europe politique sociale, économique, et culturelle, en veillant à la sécurité de nos frontières extérieures; une nouvelle " Europe pour les Européens"(Nathalie Griebeck). Peut-on continuer à détricoter l'Europe en laissant les chefs d'état décider de notre sort entre les murs feutrés du conseil européen ? Ce temps est révolu: les peuples des Etats membres doivent être au centre du débat. Refaire l'Europe passera par un nouveau contrat démocratique entre les citoyens européens et les institutions européennes. " Nous sommes dans une Europe diplomatique, il faut faire une Europe démocratique". Les Européens doivent savoir "ce que l’on prépare pour octobre, novembre, décembre au sein de l’Union européenne. Pour l’instant cela n’a jamais été fait" (F Bayrou Europe 1)

L’Union européenne doit profiter de ce changement afin de retrouver sa dynamique : “De plus en plus d’européens ont le sentiment que l’Europe n’est pas capable de répondre aux crises multiples auxquelles nous sommes confrontés aujourd’hui. L’UE s’est trop attardée à vouloir régler de petites choses, sans proposer de solutions satisfaisantes aux grands problèmes dont les citoyens se soucient davantage : la crise des réfugiés, la crise économique et la crise de la sécurité.(Guy Verhofstadt) Encore faut-il des chefs d'état capables d'avoir la volonté politique de proposer un nouveau projet, de le mener et de redonner confiance aux citoyens. Nous avons besoin de chefs d'état et de gouvernement vraiment européens, qui ne donnent pas à l'Europe le rôle de bouc émissaire portant sur son dos tous les maux de leurs pays.

Repenser la dynamique européenne, "travailler, réfléchir, appréhender une voie européenne qui soit celle d’une Europe coopérative" demande un leadership, pour le proposer, pour l’initier et je crains que de ce point de vue là, la France, malheureusement, soit actuellement aux abonnés absents" note Marielle de Sarnez (France Culture).

Cette question devra être au cœur de la campagne présidentielle de 2017. "Les européens qui croient encore à l’Europe doivent se mobiliser pour qu’elle puisse trouver la possibilité de sortir de l’impasse dans laquelle elle est » (Robert Rochefort). Pour le Mouvement Démocrate, ce sera en effet un élément primordial du projet présidentiel !

Guyancourt en Mouvement

Source des documents cités (tous du 24 juin) : Guy Verhostadt, Président de l'Alliance des Démocrates et Libéraux (ADLE) au Parlement Européen François Bayrou, Europe 1 Marielle de Sarnez, France culture et France Info Robert Rochefort, LCI Nathalie Griesbeck, communiqué

20 juin 2016

Votre avis sur plusieurs projets d'urbanisme ?

Du jeudi 16 juin au mercredi 20 juillet, dans le cadre d’une enquête publique, vous êtes invités à vous prononcer sur plusieurs documents de planification qui permettront plui, enquête publique, guyancourt en mouvementd’encadrer les futurs projets d’urbanismes mis en œuvre par l'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines. Les trois projets concernés sont les suivants

  • Le projet de Plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI) de Saint-Quentin-en-Yvelines
  • La proposition de périmètre de protection modifié (PPM) de l’église Saint-Victor située à Guyancourt et du Fort de Saint-Cyr à Montigny-le-Bretonneux
  • Le projet de zonage d’assainissement (eaux usées et eaux pluviales) de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Tous les documents explicatifs ( plans, délibérations des communes impactées ..) sont sur le site de l'agglomération (ICI),  avec des liens permettant les explications de chaque projet. Les lieux et heures de consultation des documents sont indiqués  sur cette page de même que les possibilités de rencontrer un membre de la commission d'enquête (A Guyancourt, à la  Mairie: le jeudi 16/06/2016 de 16h à 20h; le lundi 04/07/2016 de 09h à 12h ).

14 juin 2016

Que dire ?

Guyancourt en Mouvement tient à exprimer toute son émotion, son indignation et sa solidarité face au meurtre ignoble qui, à Magnanville, a endeuillé une famille et laissé un enfant de trois ans orphelin et traumatisé.            magnanville, orlando

Notre soutien va aussi vers toutes les forces de police et de gendarmerie qui, malgré leur présence 24h sur 24 depuis un an et demi sur le terrain, continuent inlassablement à protéger les citoyens et ce au péril de leur vie et, comme ce meurtre de Magnanville le montre, dorénavant au péril de celle de leur famille.

Que ce soit à Orlando, aux Etats-Unis, ou à Magnanville près de nous, Guyancourt en mouvement redit son attachement et sa fidélité aux valeurs de tolérance, de liberté, de respect de tout homme, aux valeurs humanistes et républicaines.

Guyancourt en Mouvement

13 juin 2016

Quelles solutions « fondées sur la nature » pour la gestion de l’eau, des inondations et des pluies torrentielles ?

Des scientifiques font le lien entre réchauffement climatique et inondations récentesPhoto EurActiv                                                                                                                            Seine-en-crue.jpg

Une étude à paraître de l’université d’Oxford et de l’Institut royal météorologique des Pays-Bas estime que la probabilité de voir trois jours consécutifs de fortes précipitations s’est accrue de  80 % sur le bassin de la Seine, de 90 % pour la Loire et de 40 % au niveau national en 55 ans.

« Jusqu’à présent, de telles précipitations observées entre avril et juin se produisaient une fois en plusieurs siècles au niveau de la Seine et une fois tous les 50 ans dans le bassin de la Loire », notent les auteurs d'une étude  à paraître. Source: EurActiv ICI

Face à cela, que faire ?

Voici des solutions "fondées sur la nature" proposées par Bruno Mllienne, Président du MoDem 78, Conseiller régional et Président de Naturparif que nous partageons avec vous. Vous trouverez la totalité de ses propositions sur le site du MoDem 78 : ICI

Quelques extraits:

Pour faire face à ces risques [d'inondations], les pouvoirs publics plébiscitent le plus souvent des solutions lourdes ou « grises » (construction de digues, barrages, cuves enterrées, systèmes de canalisations, surdimensionnement des installations de gestion de l’eau, casiers en Bassée, drains, réhaussement des berges, etc.). Solutions efficaces mais onéreuses et pouvant accélérer l’onde de crue et accroitre l’artificialisation, qui paradoxalement est à l’origine des risques d’inondations ….

Ces solutions s’opposent aux infrastructures vertes ou « solutions fondées sur la nature » qui désignent les solutions naturelles, qui vont de la préservation, à la réhabilitation ou la création d’écosystèmes naturels pour rendre de multiples services, notamment climatiques (gestion de l’eau, gestion des canicules, gestion de la qualité de l’air, etc.). Elles sont particulièrement adaptées à la gestion de l’eau. Elles peuvent être de taille différente (simple mare ou zone humide entière).

Elles peuvent et doivent être mises en œuvre à la fois dans les villes mais aussi en milieu rural car l’agriculture à un gros rôle à jouer pour limiter les phénomènes d’inondations… Les solutions fondées sur la nature sont en coût global bien souvent moins onéreuses que les solutions grises faisant appel à de l’ingénierie plus lourde et des besoins en matériaux accrus (béton, asphalte, technologies).

Priorités en ville :

-Limiter l’imperméabilisation des sols (voire désimperméabiliser) mais dans le même temps accroitre la végétalisation . Les sols recouverts de végétation ont une grande capacité de rétention d’eau. Le duo sols-végétation est indissociable. La préservation des sols et des espaces de nature au sein des documents d’urbanisme doit être une priorité ....

...

-Dans les projets d’aménagement (ZAC, lotissement), prévoir en amont une gestion intégrée de l’eau sur la parcelle, d’abord en limitant les surface qui seront bitumées et ensuite en prévoyant de créer des mares, des « jardins de pluies », des noues qui sont autant de milieux récepteurs des eaux de pluies. Important dans le cadre de 100 quartiers innovants et écologiques…

Priorités en milieu rural :

...-Restaurer les prairies humides en Île-de-France : Pour rappel : Superficie en 2000 : 1051 ha … Superficie en 2008 : 559 ha / Les forêts alluviales en Île-de-France : 7701 ha en 2008 ( - 127 ha par rapport à 2000). Exemple de bonne pratique : restauration de la frayère du marais Communes de Crécy la Chapelle et Couilly Pont aux Dames (77) .. Exemple en Seine et Marne ICI

La totalité de l'article est  ICI                       

 

 

01 juin 2016

Récompenser au lieu de punir ?

Comme chaque année, la semaine européenne du développement durable se déroule du 30 Mai au 5 Juin.

Le site du Ministère de l'environnement nous invite à nous mobiliser et lance un "appel à projets". C'est "l'occasion idéale de présenter vos actions partout en France, pour tous publics", d'apporter des "solutions concrètes" et d'adopter "des comportements responsables".

Puisque nous sommes sollicités pour présenter des projets, en voici un que le groupe MoDem au Conseil régional propose !                             semaine du développement durable, pass Navig'Air

Il s'agit du "Passe Navigo" à points que le groupe a baptisé " Navig'Air". L'idée est de récompenser les usagers qui prennent les transports en commun et font preuve de comportements "écolo-responsables".

"Nous souhaitons que des points soient attribués à chaque fois que l'on prend les transports en commun avec sa carte Navigo. .. On peut imaginer que des enseignes s'associent à cette démarche et puissent faire bénéficier aux utilisateurs de la carte Navigo des points gratifiables en places de cinéma, théâtre .. " (extraits de l'interview de Yann Wehrling, Président du groupe du Centre et des Démocrates au Conseil régional d'Ile de France).

Cette proposition sera soumise au vote du Conseil régional le 16 Juin

L'article en entier est disponible sur le site du Mouvement Démocrate 78 ICI