Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2009-09 | Page d'accueil | 2009-11 »

30 octobre 2009

OIN, Grand Paris... suite .. et toujours pas fin !

 

 

plan région paris.jpg

Le projet de loi relatif au Grand Paris, donc avec la partie relative à l'OIN- Plateau de Saclay, a été présenté au Conseil des ministres au début du mois d'Octobre, avant sa présentation au Parlement le mois prochain. Comme nous l'avons dit dans des articles précédents, que ce soit l'OIN, l'aménagement du Plateau de Saclay, le SDRIF, (Schéma Directeur de la Région Ile de France), tous ces plans sont imbriqués les uns dans les autres, et leurs objectifs seront à prendre en compte dans notre PLU, Plan Local d'Urbanisme, actuellement en cours d'élaboration à Guyancourt.

Nous sommes bien sûr favorables au développement de l'enseignement supérieur, à l'amélioration et à la construction d'un réseau de transports performant, mais nous ne pouvons pas accepter les méthodes employées par le Secrétaire d'État au développement de la région-capitale. Nous constatons qu'aucune véritable concertation n'a lieu entre lui, les élus qui sont ainsi dessaisis de leur pouvoir d'urbanisme, les associations et les citoyens, bien mal informés, non informés, alors que ces projets les concernent prioritairement et engagent les générations futures. Rien de clair n'est indiqué quant au financement de ces plans du gouvernement.

Nous avons donc décidé de soutenir et de signer la pétition actuellement en ligne sur le site. Nous vous invitons à la signer et la faire signer à cette adresse "Plateau de Saclay, oui à l'avenir, non à ce projet imposé" .

Nous vous remercions d'avance  pour votre engagement.

Si l'adresse n'apparaît pas de suite, voici le lien : http://www.mesopinions.com/Plateau-de-Saclay--oui-a-l-avenir--non-a-ce-projet-impose-petition-petitions-e98b1f4b0279d17540b825454f4eb696.html

 

Le groupe GGC en charge de ce dossier

 

 

 

 

 

28 octobre 2009

Souffrance au travail

horloge.jpg

Humanisme dans l'entreprise ?

Il faut des suicides, sans compter les tentatives, pour que les médias s'emparent du sujet douloureux de la souffrance au travail. Ces problèmes, comme ceux qui touchent de façon plus générale l'emploi sont bien là, dans les Yvelines, à St Quentin, et à Guyancourt: personne n'est épargné.

Depuis le mois d'Août, les salariés d'Idestyle, un sous-traitant automobiles installé dans notre commune, dénoncent les pratiques de leur entreprise.

Début Octobre, on apprenait le suicide d'un salarié du Technocentre Renault, à Guyancourt.

Hier, le 27 Octobre, un quotidien rapportait avoir connaissance qu'un téléopérateur faisait appel à des vigiles dans ses bureaux de Montigny. On comprend la révolte des salariés, par ailleurs menacés d'un plan social. Nous ne connaissons pas tous les arguments, ni ceux des employeurs, ni ceux des employés, il n'est donc pas question d'entrer dans le débat; par contre, nous savons que les rapports sont souvent difficiles entre les cadres supérieurs et les salariés, mais le dialogue est-il toujours présent ? Ces cadres en charge des « relations humaines » ont-ils la formation nécessaire ? Ce sont des questions difficiles, mais qui témoignent d'un climat social pesant, de situations humaines tendues, et de la négation de tout humanisme dans les rapports sociaux au sein de l'entreprise.

Sur ce sujet, le site du Modem de ST Quentin a mis en ligne le témoignage d'un ignymontain qui fait part de sa révolte à la lecture de cet article. Je vous invite à le lire ici.

Viviane

 

14 octobre 2009

Semaine du handicap

Nous sommes tous concernés !


Vous avez peut-être cliqué sur le  lien du MoDem de St Quentin  vous invitant à découvrir le programme de la semaine du handicap.paralysés.jpg

Vous trouverez aussi cette information sur le  site de la Communauté d'agglomération.

Même si cette semaine est propre à la commune de Montigny, pourquoi ne pas la relayer dans l'ensemble de la communauté d'agglomération ? Cette campagne de sensibilisation aurait certainement plus de poids. Mutualiser les moyens, travailler ensemble n'est-ce pas le but des intercommunalités ? Bien sûr, notre communauté d'agglomération est compétente  sur ses problématiques dans le cadre de la commission handicap, mais ne peut-on pas aller plus loin dans cette politique qui nous concerne tous, ou nous concernera un jour ?

Cette semaine serait ainsi  l'occasion de sensibiliser l'opinion publique saint-quentinoise et pas seulement ignymontaine sur les conditions de vie des personnes handicapés. Un des problèmes récurrents pour elles, comme pour les personnes âgées, sans oublier les parents de jeunes enfants, est celui des transports, compétence de la Communauté d'agglomération : il est dommage que cette campagne  ne soit que parcellaire !

Au mois d'octobre de l'année passée, Julien Oecshsli, faisait la même remarque (Guyancourt Magazine n° 359) à propos de la 2ème édition de la campagne "accéder7agir" parrainée par l'Association des paralysés de France et regrettait l'absence de manifestations dans notre commune à cette occasion ..

Une campagne nationale  aura lieu le mois prochain; il y aura donc une session de rattrapage, et pourquoi pas au niveau de l'Agglomération !

Viviane


 

09 octobre 2009

L'OIN, suite .. mais pas fin !

urbanisme.jpg

OIN, GRAND PARIS, .. des projets, mais  pas une vraie concertation

Le Guyancourt Magazine n°377, du 8 Octobre, nous informe que les élus s'apprêtent à élaborer le Projet d'Aménagement et de Développement Durable ( PADD) qui dessinera l'avenir de la ville..

Comme le dit aussi cet article ( P.15), il s'agit d'un puzzle , mais aussi, et c'est certainement le plus difficile à atteindre, un défi qui ne peut toutefois s'envisager sans prendre en compte les interactions existantes entre la Ville..le schéma directeur de l'Ile de France (SDRIDF), l'Opération d'Intérêt National (OIN), du Plateau de Saclay, .. des projets autour du Grand Paris.

puzzle.jpg

(source : Guyancourt magazine n° 377)

L'article précise aussi, en conclusion, que le PADD est censé être conforme à l'OIN, or, les élus locaux n'en connaissent pas toujours les objectifs précis.     

(source : idem)

Cet article suscite deux réflexions au sein de notre équipe :

Le PADD, qu'est-ce ?

Le Projet d'Aménagement et de Développement Durable (PADD) définit les orientations générales d'aménagement et d'urbanisme retenues pour l'ensemble d'une commune (Article L.123-1, 2° alinéa du Code de l'Urbanisme).

Constitutif du dossier du Plan local d’Urbanisme (PLU) , le PADD définit ces grandes orientations, notamment en vue de favoriser le renouvellement urbain, de préserver l’environnement et de favoriser la qualité urbaine et architecturale.

Concrètement, le PADD introduit dans les documents locaux d’urbanisme une plus grande réflexion sur l’avenir à moyen et long terme et concerne différents domaines : le développement ou la préservation des centres-villes, la restructuration ou la réhabilitation de quartiers, le traitement des rues et des espaces publics, la sauvegarde de la diversité commerciale des quartiers, l’aménagement des entrées de ville et la préservation des paysages. Ce sont donc des enjeux qui concernent notre vie quotidienne ( voir l'article et notre position sur la diversité commerciale de Guyancourt)

L'OIN aujourd'hui ?

Depuis le lancement de cette Opération, qui, rappelons-le, concerne notre commune, le groupe de travail GGC ( Guyancourt Générations Citoyennes) qui suit ce dossier vous informe de nos travaux. Des notes sur ce sujet sont déjà parues sur ce blog : ( voir la catégorie Avenir de notre territoire.). Il s'agit en particulier de la note sur l'OIN, citée à propos de l'article de Julien Oechsli ( Guyancourt magazine n° 373), qui demandait une gouvernance impliquant les habitants et les associations, celle intitulée OIN, PLU, la vigilance s'impose, attirant l'attention des franciliens sur les difficultés soulevées par ce projet : aucun projet, si ambitieux soit-il ne peut-être imposé sans consensus, concluait cette note, ce qui est encore vrai aujourd'hui !

Nous indiquions aussi vouloir vous tenir au courant de l'avancée de notre réflexion commune avec des habitants des départements voisins concernés, comme nous, par l'OIN et par le projet de cluster Satory-La Minière, partie du projet du Grand Paris, débat d'actualité puisque ce thème vient d'être présenté au Conseil des Ministres du Mercredi 7 Octobre. (Projet amendé par François FILLON sans l'avis de Christian Blanc).

Dans ce cadre du Grand Paris, notre secteur est concerné  par le projet de ligne ferroviaire automatique circulaire, passant par MASSY / SACLAY / VERSAILLES. Il est à remarquer que ce point ignore la Ville de St Quentin, pourtant un pôle économique important. La notoriété de notre agglomération est à promouvoir fortement !

Même si le GRAND PARIS est indépendant de l'OIN du Plateau de Saclay, il en est complémentaire car tous les projets en cours s'imbriquent les uns aux autres.

Cette complémentarité explique que notre démarche continue. Le groupe de réflexion a élaboré un appel commun aux habitants, associations et mouvements locaux pour la sauvegarde du Plateau de Saclay et le refus de la procédure de l'OIN, telle qu'elle est engagée aujourd'hui.

Le texte de cet appel est ici. Soutiens Plateau de Saclay .pdf
799 Ko   Afficher   Télécharger

A noter que ce que nous disons pour l'OIN est valable pour le Grand Paris !

Si vous désirez avoir d'autres renseignements ou vous joindre à nous, et signer cet appel, merci de contacter Julien Oechsli :

julien.oechsli@ville-guyancourt.fr  ou rubrique « nous contacter » .

L'équipe GGC en charge du dossier



02 octobre 2009

Un nouveau blog à découvrir


modem78sqy: un nouveau blog à découvrir ici

Pourquoi un site consacré à la Communauté d'Agglomération de St Quentin ?

La France est la championne de l'émiettement communal en Europe (pratiquement la moitié des communes européennes sont françaises). Nous sommes attachés à notre identité communale, mais il faut aussi assurer une organisation rationnelle de notre pays. Une des réponses privilégiées est la création de l'intercommunalité qui favorise, entre autres buts, le développement économique local et la politique d'aménagement du territoire. En mutualisant leurs moyens, les communes sont plus fortes et peuvent ainsi mieux répondre aux besoins de leurs habitants, tout en prenant en compte la solidarité entre les communes participantes.

Près de 90% de la population française est engagée dans une telle structure qui peut prendre différentes formes.

Ainsi la Communauté d'Agglomération de St Quentin est une des 174 Communautés d'Agglomération françaises (chiffre du début 2009). Les communes leur transfèrent les attributions nécessaires à l’exercice de leurs missions, ce qu'on appelle les compétences. Ainsi ces communautés sont-elles investies, à la place des communes, des pouvoirs de décision et d'exécution dans les domaines transférés.
SQY.JPG

C'est ainsi que St Quentin dispose de compétences obligatoires, celles de toutes les « CA » et optionnelles, acceptées par décision des 7 communes qui font partie de notre communauté. (Voir le site de modem78sqy qui explique ceci plus en détail)

On comprend donc l'importance de cette structure dans notre vie quotidienne. Il faut alors encourager une véritable politique intercommunale où les habitants et les contribuables trouvent leur compte. Ceci sous-entend que cette politique soit lisible et compréhensible pour les habitants qui se doivent d’être véritablement impliqués dans le débat intercommunal.

Pourquoi le Mouvement Démocrate des 7 communes a-t-il décidé de se grouper et de se doter d'un blog commun?

Etant donnée la conception de l'intercommunalité, et la solidarité qui en découle, les adhérents de ces communes ont donc les même défis, les mêmes problématiques, ce qui nous permet de travailler ensemble. Ce blog  est aussi la moyen de vous faire partager nos propositions, nos prises de positions sur des enjeux communs, mais aussi nos actions, ce qui a comme postulat que nous attendons aussi vos suggestions !

Ce blog sera aussi le moyen de vous informer de notre point de vue sur des sujets plus nationaux qui concernent indirectement et engagent aussi notre vie de citoyen Saint Quentinois.

Julien Oechsli