Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Très bonne année | Page d'accueil | Que change le traité de Lisbonne pour nous, franciliens et Guyancourtois ? »

09 janvier 2010

Pour que l'idéal républicain demeure en 2010

 

Dans mes vœux pour cette année 2010, ( voir le Guyancourt Magazine du 7 Janvier 2010, n°383), je souhaite que nous restions vigilants face aux mesures défiant l’idéal égalitaire, aux tentatives de délitement des acquis sociaux et des libertéliberté etc...jpgs fondamentales tout comme à la remise en question de notre tradition de terre d’accueil. A ce propos je fais allusion à la fracture sociale.

Cette expression due à Jacques Chirac lors de sa campagne présidentielle de 1995 est toujours d'actualité. Cette fracture n'a rien de nouveau en cette fin du XXème siècle. La France de l'Ancien Régime était déjà basée sur cette division entre ceux qui ont et ceux qui n'ont pas, les insiders et les outsiders. L'École de la République a réduit ces inégalités. Les progrès de l'instruction, les « Trente glorieuses » ont atténué cette fracture, mais depuis quelques décennies, l'ascenseur social est de nouveau en panne. Les classes moyennes qui avaient profité de la croissance et des acquis sociaux sont maintenant touchées gravement par cette crise. Celle-ci est d'autant plus grave  et douloureuse qu'elle affecte beaucoup de  jeunes. De longues études ne mettent souvent plus à l'abri du chômage, au mieux permettent des petits boulots.

Face à cette fracture sociale, je souhaite que nous restions tous vigilants, en particulier face aux mesures défiant l’idéal égalitaire. L'actualité illustre ma pensée. Vous avez, comme moi, entendu la mesure proposée par le gouvernement; à savoir, imposer des quotas de boursiers dans les concours aux grandes écoles. A première vue, une idée séduisante qui aurait l'avantage de favoriser la mixité sociale et de renouveler les cadres formés dans ces écoles élitistes, une bonne chose pour notre pays. J'ai même entendu la ministre de l'enseignement supérieur proposer des oraux spéciaux aux boursiers !

Est-ce vraiment cela l'égalité des chances ? Offrir un concours différent qui serait perçu comme un sous-concours par les futurs employeurs et surtout senti comme une vexation pour ceux qui les passeraient ? Les concours se passent-ils sur des épreuves communes ou sur une origine sociale ? Les discours de cs derniers jours ont vanté, avec raison, les mérites de Philippe Seguin, pupille de la nation, arrivé par ses mérites et son travail aux plus hauts postes de notre pays. Même genre de parcours, rappelé par le récent téléfilm sur Albert Camus, ce fils de "pied noir", orphelin à un an et élevé par une mère ne sachant pas lire. Auraient-ils apprécié un concours différent ? Au lieu de chercher des solutions à des problèmes, réels certes, mais en fin de scolarisation, ne faut-il pas mieux chercher des solutions en amont : accès aux sources culturelles gratuites pour les jeunes en difficulté, soutien dès le début de la scolarité, et non suppression des "RASED" ( Réseaux   d'Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté) ?

Ces propositions de nos gouvernants s'adressent aux jeunes boursiers, mais les autres, tous ceux, et ils sont nombreux, qui sont juste à la limite de l'obtention d'une bourse, dont les familles ont l'euro de trop, celui qui dépasse le plafond ? Pour eux aussi, l'ascenseur social est en panne !

C'est ce vivre ensemble que je vous nous souhaite, un vivre ensemble meilleur à Guyancourt et dans notre pays, un vivre ensemble fait de solidarité et d'humanisme.

Julien Oechsli, Conseiller municipal, soutenu par le MoDem



 

Commentaires

Philippe Seguin est mort ce 07/01/2010….. (keg)

Philippe, reçoit mon hommage discret de compagnon de galère et en guise de respect, je me permets de dénoncer tous les hypocrites qui viennent chanter ta gloire, en mettant en avant ta qualité de « Pupille de la Nation », car tu étais effectivement « sous-Pupille de la Nation de 4éme catégorie de 39/45 », par décret, depuis 2000 et 2004.

Un parmi les 120 000 « oubliés », dont la souffrance a été ignorée, même si toi, tu t’en es mieux sorti que tes compagnons, « sous-Pupilles de 39/45 », répartis parmi les 15 catégories existantes…….., moins bien lotis

Lettre ouverte et indignée aux hypocrites,
politiques, parlementaires, gouvernants,
médias et autres …. élus


Tels des charognards, vous vous jetez sur la dépouille à peine froide de celui que vous reconnaissez à grands renforts médiatiques et dont vous utilisez médiocrement mais prioritairement la qualité de « Pupille de la Nation » ou comme vous dites si bien « d’enfant de la République ».

Vous vous souvenez brutalement de ce qu’est un « Pupille de la Nation » …….
La suite sur http://www.marcfievet.com/article-adieu-philippe-seguin-toi-le-sous-pupille-de-la-nation-de-4eme-categorie--42570876.html

Kelly-Eric Guillon
« sous-Pupille de la Nation de 4éme Catégorie de 39/45 » par décrets, depuis 2000 et 2004 »

Écrit par : guillon | 10 janvier 2010

Bonne Année Orange, aux amis de SQY et de Guyancourt...des MoDem's Guadeloupe !!

Écrit par : Didier | 10 janvier 2010

En réponse à M Guillon

Merci de votre précision. Sans préjuger de la pensée de M Julien Oechsli, et n'engageant donc que moi, je vous remercie de votre information. Je pense que le but de cette note était surtout de montrer que, malheureusement, aujourd'hui, "l'ascenseur social" ne fonctionnait plus comme c'était le cas pour les Français ce ces générations et que l'Ecole de la République qui leur avait permis d'accéder à ces fonctions aurait besoin de repartir !

Écrit par : Administrateur | 11 janvier 2010

Merci Didier .. A notre tour de te souhaiter une bonne année.. à transmettre aux Modem's Guadeloupe.. Nous pensons à vous en écoutant les informations .. et la météo ! Tu ne dois pas regretter d'avoir quitté nos cieux , mais Guyancourt sous la neige a un certain charme inhabituel !

Écrit par : viviane | 11 janvier 2010

Les commentaires sont fermés.