Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2010-02 | Page d'accueil | 2010-04 »

30 mars 2010

Quelques infos utiles

SQY.jpgLu  pour vous :

- Vous désirez des renseignements sur le très haut débit dans votre ville  ? Rendez-vous sur le site de St Quentin  et  plus particulièrement sur le site internet dédié à ce sujet : QUENTIOP .

En effet, depuis Lundi 22 mars, le site internet www.quentiop.fr est en ligne. Cet outil interactif répondra à toutes vos interrogations sur le déploiement du réseau très haut débit (THD) de Saint-Quentin-en-Yvelines

- Vous désirez participer au "Concours de la "Maison économe", organisé par l'Agence locale de la maîtrise de l'énergie ? Rendez-vous sur  le site de la maison de l'environnement qui vous donnera tous les renseignements.

A noter:

 clôture  des inscriptions le 15 Mai et ouverture du concours, en plus des particuliers, aux syndics de co-propriétés et aux bailleurs.

 -Le 1er Avril, début de la "Semaine du développement durable" ( du 1er au 7 Avril).

 Pour avoir des informations sur cette semaine, les maifestations, le thème de l'années 2010 : "Changeons nos comportements" et pourquoi pas visiter votre prochaine maison basse consommation, rendez-vous sur le site dédié à cette semaine du développement durable 

Bon surf

L'administrateur

18 mars 2010

A propos d'une tribune lue sur le Guyancourt Magazine N° 385

Sur le Guyancourt Magazine n° 385, paru le 4 Février, je remarquais que plusieurs points de la tribune du Groupe « Liste ensemble pour Guyancourt » me questionnaient. C'est toujours le cas !code des collectivités territoriales.gif

 Dans cette tribune, j'ai pu lire, signé du groupe «  Liste ensemble pour Guyancourt », l'extrait suivant à propos de la réforme des collectivités locales et de sa simplification annoncée :" le rôle du conseiller territorial qui siègera au conseil général de son département et au conseil régional, sera l'interlocuteur privilégié des maires et des présidents d'intercommunalités ». C'est un des aspects de cette réforme avec lequel, comme beaucoup d'élus, tous partis politiques confondus, je ne suis pas d'accord. Comment une seule personne pourra-t-elle humainement gérer ces deux fonctions, sauf à admettre définitivement que la politique est un « métier », et donc à déconnecter peu à peu l'élu du terrain, le couper de ses électeurs pour en faire un technocrate ? Actuellement, rien n'est clair : ni le nombre de ces conseillers, ni leur périmètre d'action, ni leur compétence. Clarifier les compétences avant de prendre des décisions fiscales aurait été plus simple et aurait déjà donné une vision d'ensemble de cette réforme ! Le « regroupement de ces collectivités [communes et intercommunalités, ndlr] se fera sur la base du volontariat », après un vote à majorité qualifiée  (quelle proportion sera adoptée ?) Oui, mais en sachant que les préfets, donc l'Etat, sont censés avoir des pouvoirs importants pour imposer leur avis !

 C'est un véritable partenariat entre Etat-collectivités et collectivités entre elles qui est nécessaire, non des rapports de force.

Dans cette tribune, il est aussi question de la création de « métropoles [qui] servira à soutenir la compétitivité avec leurs homologues européennes. » Je  suis, bien sûr, en accord avec le but de cette création, qui dirait le contraire ? Nos régions françaises ont besoin de se renforcer pour être compétitives. Plusieurs communes peuvent en effet se regrouper si elles forment un ensemble de plus de  450 000 habitants d'un seul tenant et devenir une métropole ; ses compétences seront plus larges que celles d'une communauté urbaine, mais, et cette restriction est importante, la notion d'intérêt communautaire, base de tout travail productif est  supprimée.

Avec sa suppression, c'est la notion de proximité qui disparaît, et ceci me semble inadmissible pour un élu...de proximité !

Quid des financements ?

 La réforme a  comme « ambition », continue cette tribune de la liste « ensemble pour Guyancourt » de  simplifier » les collectivités locales en vue d'une clarification des compétences et des cofinancements ». A mon avis, le danger est le même que celui signalé précédemment. Chaque collectivité doit décider si elle participe ou non au  financement d'un équipement public. Finalement, d'une façon ou d'une autre, cette simplification annoncée risque de simplifier aussi  les libertés de choix des élus !

A force d'être simplifié, le risque de cete réforme est de tout supprimer ! A ce propos, tout cela sera-t-il conforme à la constitution, en particulier l'article 72 ?

La charte de l'autonomie locale du Conseil de l'Europe, adoptée par l'assemblée nationale en 2006,  prévoit un mode d'élection pour chaque niveau de collectivité. Sur ce sujet les articles 3, sur le concept de l'autonomie locale, et 9 sur les ressources financières des collectivités locales, risquent de poser problème. Si un seul échelon en représente deux, qu'adviendra-t-il de cette réforme ?

J'écrivais  dans la tribune du journal de Guyancourt que  d'autres points de la tribune de ce groupe d'élus me questionnent : il y a en effet plusieurs questions soulevées, mais les dispositions prévues par ce projet de réforme territoriale, encore en débat, peuvent encore évoluer !

 La vigilance s'impose

Julien Oechsli, conseiller municipal soutenu par le MoDem

Les passages en italique sont ceux du texte de Julien Oechsli

12 mars 2010

Votez !

14 mars journée de vote pour élire les conseillers régionaux je vote démocrate.jpg

 A méditer ..

 Lu sur "Le Parisien" ( 7-03-10)

  A bagdad, les bombes font trembler les murs, mais pas les électeurs ..Le taux de participation a été de 62,4%

Lu sur http://www.marianne2.fr/Regionales,-mepris-total_a189762.html :

Si tu penses que les responsables politiques sont tous pourris, sois assuré que certains d'entre eux tablent en permanence et, avec succès, sur la médiocrité de tes aspirations et ta persistance dans la résignation.

Donc si j'étais toi, dimanche et le dimanche d'après, j'irais voter du mieux que je peux.

Lu et entendu sur www.lesdemocrates78.fr 

En direct avec les Yvelinois, le Mouvement Démocrate des Yvelines offre une démarche originale sur son site Internet avec deux séries de vidéos tournées par les candidats eux-mêmes (www.lesdemocrates78.fr).

Alain DOLIUM a participé en introduisant ces vidéos.

 Vous y trouverez deux séries de vidéos qui rappellent des idées et les projets défendus par le groupe démocrate et centriste lors de la dernière mandature : les crèches, le syndicat du logement, l'aide au permis de conduire...

Vous  y trouverez aussi quelques éléments forts du programme déclinés spécialement pour les Yvelines : l'emploi, l'égalité des chances, la création de bassins de vie.

Les futurs élus renouvelleront cet exercice pour présenter régulièrement leur bilan aux électeurs.

Sur le sujet qui vous passionne, ou simplement qui vous concerne directement, informez vous en moins d'une minute, ou lisez le Questions-réponses, et vous saurez quelle Ile de France nos futurs élus vont défendre et construire avec vos suffrages.

Si vous désirez un renseignement :

  « La ligne Orange », Un numéro de téléphone pour répondre à toutes les questions des Français sur leurs régions et sur nos propositions.

 01 53 59 26 15

05 mars 2010

A propos des Conseils municipaux

Informer mieuximg-e-democrates.gif

 Voici plus d'un an que je constate, à chaque conseil  municipal, que  pratiquement aucun Guyancourtois n'assiste à ses séances.

 C'est pourtant le lieu où sont débattus les projets de notre commune. Or, les dates de ces conseils sont connues de nos élus longtemps d'avance. Pourquoi ne pas les faire paraître dans les journaux locaux, comme c'est le cas pour beaucoup de communes, et pour  notre Communauté d'Agglomération ? Pourquoi ne pas utiliser toutes les voies possibles d'affichage, y compris des panneaux lumineux d'information ? Pourquoi, surtout, ne pas communiquer ces dates dans le journal que nous trouvons dans nos boîtes tous les quinze jours ! Quant à faire, même si je maintiens qu'une parution mensuelle permettrait des économies, autant utiliser cet outil de communication pour faire connaître ces rendez-vous entre les élus et les électeurs.

 De plus, les économies réalisées en diminuant les délais de parution, même si elles peuvent paraître minimes par rapport au budget  total consacré à la communication, seraient un geste symbolique-et les symboles sont parfois parlants- démontrant que tout est fait pour maintenir le cap vers ce qui est écrit dans ce journal : le maintien des services proximité et  la solidarité.

Comme le remarque l'élue Adjointe au Maire chargée des finances :

" La préparation (de ce nouveau budget) [fut] un réel casse-tête pour les élus. Nous avons travaillé dans le brouillard. Notre volonté politique est de maintenir les services à la population existants, dans le domaine de l'enfance et du social notamment. Un véritable défi, qui a conduit les services à optimiser les coûts en supprimant certains postes pour aller à l'essentiel et éviter toute surenchère ».

  Alors, dans ces conditions, et je veux bien le croire, quant à faire à communiquer, que cela soit un pas de plus vers une démocratie locale plus vivante !

 www.guyancourt-en-mouvement.eu

 Julien Oechsli, Conseiller municipal soutenu par le Mouvement Démocrate

 En italique, les extraits de la tribune d'expression  parue dans le Guyancourt Magazine n° 387