Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Quelques infos utiles | Page d'accueil | S'ouvrir aux différences »

02 avril 2010

Un projet à repenser

Saint  Quentin a aussi son projet « Grand Paris » local : un vélodrome couvert.vélo.jpg

 La communauté d'agglomération, qui communique sur la solidarité à travers le slogan « Dynamique et solidaire », se lance dans un projet pharaonique de développement d'une infrastructure pour un sport dont le nombre de licenciés en France est ultra-minoritaire.

 Certes, le BMX est en nette progression, en particulier depuis qu'il est devenu sport olympique en 2008, contrairement au nombre de licenciés de cyclisme sur piste. Mais ceci ne me suffit pas assez, dans l'état actuel des connaissances que nous avons sur ce projet pour [Je ne peux ] cautionner la priorité donnée à un projet de prestige dans le contexte actuel d'endettement de la Communauté d'Agglomération.

 Un projet de développement n'est pas forcément une mauvaise chose mais il doit avant tout se penser à travers de réelles priorités.

 J'aurais préféré que ce projet se concentre davantage sur ce qui est prévu d'être aménagé autour du vélodrome, en particulier la construction de logements étudiants.

Le site de St Quentin nous donne quelques éléments à ce sujet : voir site de la CASQY

 Est-il responsable d'engager l'intercommunalité dans un tel projet alors que l'avenir  fiscal des collectivités est incertain, ce que reconnaissent les élus de notre Communauté ?

 Je me réfère pour cela aux propos du Président de la Casqy : « stabilité et incertitude » prononcés à l'occasion du vote du budget primitif 2010 , adopté en décembre 2009.. « des craintes ont été émises par le président de la CASQY, Robert Cadalbert, comme par la plupart des maires des communes, quant à l'avenir des ressources intercommunales » 

Le partenariat public -privé est-il « la » solution ? « L'exploitation du vélodrome (organisation d'évènements, maintenance, personnel... ) sera, comme le veut un partenariat public-privé, confiée pendant trente ans au groupement. (Source :SQY Entreprises, n° 59, janvier-Février-Mars 2010)

 Ce sont des questions que l'on peut légitimement se poser devant tant d'incertitudes, sur le présent et sur l'avenir.

De ce projet, nous ne connaissons pas grand-chose, sauf ce qui est dit sur le site de la Communauté d'agglomération  et sur celui de la commune de Montigny, particulièrement concernée par ce projet, comme celles de Trappes et Elancourt. Même si notre commune n'est pas directement impactée, le financement la concerne puisque c'est l'intercommunalité qui est engagée. Le vote relève bien du Conseil communautaire, mais une information aux Guyancourtois serait malgré tout bienvenue.

Je profite de cette note pour vous souhaiter de très bonnes fêtes de Pâques

Julien OECHSLI, conseiller municipal MoDem

Les termes en italique sont extraits du Guyancourt Magazine n° 388 paru ce 2 avril 

 

oeufs paques.jpg

Les commentaires sont fermés.