Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2010-03 | Page d'accueil | 2010-05 »

30 avril 2010

Récupérons les eaux pluviales

récupération pluies.jpgRécupérons les eaux pluviales à Guyancourt

 

Face à la hausse du prix de l'eau et à la vulnérabilité de la ressource de « l'or bleu », la récupération de l'eau de pluie séduit de plus en plus de français. Mettre en place ce type de systèmes peut permettre de réaliser jusqu'à 50 % d'économies sur sa facture d'eau.

Pourquoi continuer à utiliser systématiquement de l'eau potable pour nos toilettes, (ce secteur utilise environ 30% de la consommation  d'eau d'un ménage) pour laver notre linge ou pour arroser notre jardin ? Elle [cette récupération] comporte aussi d'autres avantages : l'eau n'est pas calcaire et l'on peut se constituer des réserves en cas de sécheresse. Bien que non potable, elle peut servir à l'arrosage des lieux public ou des jardins privatifs. Il serait intéressant d'étudier la mise en place de ce type de dispositif pour l'arrosage de nos jardins publics mais aussi d'inciter les guyancourtois à installer des systèmes de récupération d'eau pluviale dans leurs domaines privatifs.

Depuis 2006, installer des systèmes de récupération d'eaux pluviales est désormais doté d'un crédit d'impôt. Il encourage l'installation de systèmes de récupération des eaux pluviales par le biais d'un crédit d'impôt de 25% pour les particuliers. Ce crédit s'applique aux coûts des équipements de récupération des eaux ainsi qu'aux travaux nécessaires à leur installation et leurs traitements.

Cet encouragement fiscal présente de nombreux avantages, économiques, mais aussi  écologiques puisque l'installation de systèmes de récupération des eaux pluviales permet de préserver les nappes phréatiques et également d'améliorer le lien entre l'habitat et le développement durable.

Je pense intéressant d'étudier aussi la possibilité d'une aide financière de la commune pour les familles guyancourtoises souhaitant mettre en place ce type de réceptacles, en lien avec la Communauté d'Agglomération et la maison de l'environnement

Pour d'autres renseignements, voir ce site qui explique les modalités de ce crédit possible pour les particuliers

Julien Oechsli, Conseiller municipal soutenu par le MoDem

Les passages en gras sont extraits de la tribune d'expression du Guyancourt Magazine du 29 Avril, n° 391

27 avril 2010

Décès

Nous apprenons avec tristesse le décès d'Anne-Marie Doux. Elle nous a quiités Samedi soir.

La cérémonie religieuse se déroulera Mercredi 28 Avril, à 10 h, à l'eglise St Victor à Guyancourt. Une corbeille sera à la disposition des personnes qui veulent participer au don en faveur de la lutte contre le cancer.

Un hommage amical lui sera rendu à l'issue de cette cérémonie dans la salle du Conseil, à l'Hôtel de ville

Julien Oechsli et la liste "Guyancourt Générations Citoyennes" présentent leurs sincères condoléances à sa famille et se joignent à l'équipe municipale dans cet hommage qui lui sera rendu Mercredi

http://www.ville-guyancourt.fr/

25 avril 2010

A propos du technocentre

Le journal télévisé du jeudi 22 Avril offrait une publicité à notre commune et en particulier à "la ruche", le technocentre technocentre auj.jpgde Guyancourt.

Une publicité que nous aimerions oublier puisqu'elle faisait allusion aux licenciements "départs "(!) de 2500 ingénieurs et  en contrepartie au stress imposé au personnel en place. Ce site est donc placé "sous haute surveillance".

Le reportage est visible sur le site de Fr 3 ( le passage dont il est question se situe entre 12h 05 et 12 h 08).

Pour ceux qui auraient connu Guyancourt avant la construction du Technocentre, voici quelques photos souvenirs de ce qu'était ce site il y a... quelques 20 ans !

  Le "site" du technocentre .. avant sa construction .. sur la photo n°3, l'ex aérodrome de Guyancourt. Pour se repérer, voici ce secteur, vu par l'oeil de Google (photo de droite) :

                                                                                               site technocentre avant 1.jpg

 site technocentre avant 3.jpg

emplacement ex aérodrome Guyancourt.jpg

technocentre google.gif

et " la ruche" aujourd'hui :

technocentre auj 3.jpgtechnocentre auj 2.jpgtechnocentre auj.jpgtechnocentre auj 4.jpg

 

22 avril 2010

La TNT chez vous !

Lu sur le site de l'agglomération de  St Quentin SQY.JPG

Ça y est ! Les Saint-Quentinois reliés au réseau câblé peuvent désormais accéder à l’offre de la télévision numérique terrestre (TNT)… sur tous les téléviseurs disposant d’un décodeur TNT intégré ou équipés d’un décodeur externe.

Vous pouvez avoir l'article complet en cliquant sur  : La TNT pour tous !

Toutes les chaînes ne doivent pas encore  arrivées partout ( pas de "Gulli" !) , mais il faut être patient !

15 avril 2010

S'ouvrir aux différences

barrière.jpg

Je vous livre ici, en complément de la tribune du Guyancourt Magazine n° 390, sorti le 15 Avril,  mes réflexions écrites pendant la campagne des élections régionales lorsqu' un des thèmes favori  du Front de gauche, thème qui semblait mobiliser son  énergie, était de tout faire pour décourager les militants socialistes ouverts acceptant de dialoguer avec nous. Le sectarisme n'a, lui, aucune frontière, et se trouve dans tous les appareils de  partis, alors que beaucoup de citoyens ont dépassé largement ces tabous d'un autre siècle qui nous rappellent un peu la période bipolaire de la seconde moitié du XXème siècle, en pleine guerre froide, mais "le mur"est tombé, voilà plus de 20 ans !

 

  S'ouvrir aux différences

 Mon engagement politique passe avant tout par la nécessité de dépasser les logiques d'appareils qui minent l'action politique. Lorsque je vois que le Front de Gauche monopolise son énergie à s'opposer aux idées du Modem pour exister, imposant au PS ouvert de ne pas discuter avec le centre, je me dis que le sectarisme demeure une maladie française qu'il faut combattre.

De l'autre côté de l'échiquier, la droite rétrograde sur les idées sociétales feint de jouer la carte de l'ouverture en débauchant certains frustrés. Je distingue ici le débauchage et la véritable ouverture qui consiste à travailler dans un but commun sur un projet commun

Entre la droite, qui pratique un simulacre d'ouverture et une certaine gauche refusant le dialogue des différences, je reste convaincu qu'un bel espace s'ouvre pour les citoyens épris de démocratie et qui souhaitent s'affranchir des luttes partisanes stériles. Le grand  nombre d'abstentions de ces dernières élections-et Guyancourt ne fait pas exception- démontre que beaucoup de nos concitoyens ne se sont pas retrouvés dans ces luttes intestines d'appareils.

Le clivage qui s'installe aujourd'hui va bien au-delà de la logique droite/gauche. Je fais aujourd'hui nettement la différence entre ceux qui veulent s'ouvrir aux autres et les conservateurs, qui pour protéger leurs bastides partisanes, se refusent à jouer la carte de l'ouverture, du dialogue  et donc d'un progrès pour notre pays.

 Julien OECHSLI

Conseiller Municipal MoDem

 

02 avril 2010

Un projet à repenser

Saint  Quentin a aussi son projet « Grand Paris » local : un vélodrome couvert.vélo.jpg

 La communauté d'agglomération, qui communique sur la solidarité à travers le slogan « Dynamique et solidaire », se lance dans un projet pharaonique de développement d'une infrastructure pour un sport dont le nombre de licenciés en France est ultra-minoritaire.

 Certes, le BMX est en nette progression, en particulier depuis qu'il est devenu sport olympique en 2008, contrairement au nombre de licenciés de cyclisme sur piste. Mais ceci ne me suffit pas assez, dans l'état actuel des connaissances que nous avons sur ce projet pour [Je ne peux ] cautionner la priorité donnée à un projet de prestige dans le contexte actuel d'endettement de la Communauté d'Agglomération.

 Un projet de développement n'est pas forcément une mauvaise chose mais il doit avant tout se penser à travers de réelles priorités.

 J'aurais préféré que ce projet se concentre davantage sur ce qui est prévu d'être aménagé autour du vélodrome, en particulier la construction de logements étudiants.

Le site de St Quentin nous donne quelques éléments à ce sujet : voir site de la CASQY

 Est-il responsable d'engager l'intercommunalité dans un tel projet alors que l'avenir  fiscal des collectivités est incertain, ce que reconnaissent les élus de notre Communauté ?

 Je me réfère pour cela aux propos du Président de la Casqy : « stabilité et incertitude » prononcés à l'occasion du vote du budget primitif 2010 , adopté en décembre 2009.. « des craintes ont été émises par le président de la CASQY, Robert Cadalbert, comme par la plupart des maires des communes, quant à l'avenir des ressources intercommunales » 

Le partenariat public -privé est-il « la » solution ? « L'exploitation du vélodrome (organisation d'évènements, maintenance, personnel... ) sera, comme le veut un partenariat public-privé, confiée pendant trente ans au groupement. (Source :SQY Entreprises, n° 59, janvier-Février-Mars 2010)

 Ce sont des questions que l'on peut légitimement se poser devant tant d'incertitudes, sur le présent et sur l'avenir.

De ce projet, nous ne connaissons pas grand-chose, sauf ce qui est dit sur le site de la Communauté d'agglomération  et sur celui de la commune de Montigny, particulièrement concernée par ce projet, comme celles de Trappes et Elancourt. Même si notre commune n'est pas directement impactée, le financement la concerne puisque c'est l'intercommunalité qui est engagée. Le vote relève bien du Conseil communautaire, mais une information aux Guyancourtois serait malgré tout bienvenue.

Je profite de cette note pour vous souhaiter de très bonnes fêtes de Pâques

Julien OECHSLI, conseiller municipal MoDem

Les termes en italique sont extraits du Guyancourt Magazine n° 388 paru ce 2 avril 

 

oeufs paques.jpg