Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2010-04 | Page d'accueil | 2010-06 »

31 mai 2010

OIN, suite .. mais pas fin !

Vous savez que  je vous tiens informé,  autant que cela est possible étant données  l'opacité et les contradictions  des informations,  de l'avancée du dossier OIN-Grand-Paris.  Ces deux éléments  n'en font finalement plus qu'un puisque géographiquement et juridiquement tout se tient.

 

Dans son rapport du 26 mai, le Sénat cite les communes incluses dans le périmètre d'intervention  de l'Etablissement public Paris-Saclay : on  y trouve, pour les Yvelines, toutes  les communes de la Communauté d'Agglomération de St Quentin.territoire OIN.jpg

Le 7 mai, à l'Université d'Orsay,  Pierre Veltz Délégué ministériel à l'OIN, Louis Laurent, chef du Projet à la Fondation de Coopération Scientifique, et Guy Couarraze Président de l'Université Paris-Sud 11, ont animé une réunion d'information destinée à l'ensemble des personnels et étudiants de l'Université sur l'état d'avancement du projet.

Cette plaquette, que l'on peut trouver sur le site « L'université acteur du campus Paris Saclay », puis dans la rubrique « sensibiliser un large public » a l'intérêt de montrer le  périmètre de l'Etablissement Public  Paris Saclay dans lequel est incluse l'OIN : voir en particulier les cartes comprises entre les  pages  7 à 11 dont celle qui montre le quartier de la Minière particulièrement impacté par ce projet, opposable à tout projet communal , dont le Plan Local d'Urbanisme !la_miniere_small.jpg

  Début Avril, des associations ont refusé de participer à un groupe de travail initié par la mission de préfiguration  de l'Etablissement Public de Paris-Saclay, jugeant  la concertation faussée dès le départ, puisqu'elle  ne répondait pas aux critères de ce que l'on est en droit d'attendre d'une démarche concertée.

En effet, aucune de leurs demandes fortes, énoncées depuis le début à chaque réunion,  n'a été prise en compte, ce qui semble confirmer que les vrais enjeux et la concertation sont esquivés

  Ce mois d'Avril voit le dossier OIN-Grand Paris   revenir en débat au Sénat.  Ce dernier a voté un amendement  sur le financement des infrastructures  ferroviaires du Grand Paris : indirectement cela nous concerne aussi en tant que Saint-Quentinois et donc  Guyancourtois.

Le débat public sur le plateau de Saclay n'aura pas lieu,puisqu'en "procédure accélérée" mais devient celui sur le projet de "métro automatique" du Grand Paris, le "Grand Huit".

 En quoi cela nous concerne-t-il ?

 Ce projet de Christian Blanc, donc de l'Etat, laisse l'agglomération de St Quentin en dehors du circuit (voir la carte  page 20). En effet, ce « métro » est conçu pour relier huit pôles économiques (La  Défense, Saclay, Orly..) avec des contrats d'aménagements autour des futures gares.  Il privilégie donc les déplacements travail-travail, (estimés à seulement 3% des mouvements franciliens et surtout  le fait des hommes d'affaires), mais  ne tient pas compte des  zones où se concentre la population.  Le député UMP Etienne Pinte a déposé un amendement sur la nécessité de prendre en compte la question du logement - "où habitent les gens par rapport à leur lieu de travail?" - mais  Christian Blanc l'a écarté !

Si  St Quentin est exclu du circuit, notre agglomération risque d'être en dehors des axes de transport qui structurent tout dynamisme économique, ce qui  risquerait d'entraîner, à long terme  (est-ce si loin ?) le départ des  entreprises. Peut-on accepter que notre agglomération devienne  une ville dortoir qui perdrait toute attractivité économique et donc indirectement des recettes permettant le maintien des services ?

  Les transports sont d'abord là, me semble-t-il, pour répondre aux besoins des habitants et non pour justifier une urbanisation excessive. Il  y aurait donc déjà tout intérêt à améliorer l'existant, ce qui aurait  l'avantage de coûter moins cher et d'être plus rapide à réaliser ! C'est le projet  « Arc Express » de la région, une rocade en proche couronne prévoyant des gares  situées à environ 1 à 1,5 km les unes des autres et reliées aux lignes de transports existantes. Un projet moins cher et plus vite réalisable que le projet  du Grand Huit » qui aura bien des difficultés à être financé !

Le gouvernement  a adopté un amendement visant à créer une nouvelle taxe de 15% sur les plus-values immobilières pour financer le projet. Cela ne concerne que les infrastructures ferroviaires du Grand Paris, mais le projet de l'OIN étant rattaché à ce projet de loi, on peut penser qu'un même type de financement peut-être imaginé pour l'OIN ! Ce qui aurait une nouvelle fois pour conséquence de freiner inévitablement  les investisseurs immobiliers.

Le dossier OIN-Grand Paris est d'autant plus d'actualité pour nous à Guyancourt, que  se poursuit l'élaboration du Plan Local d'Urbanisme avec sa nouvelle phase, le Plan  d'Aménagement  et de Développement Durable, le  PADD qui, » dessinera l'avenir de Guyancourt » (page 3 du Guyancourt Magazine n° 393)

 Julien Oechsli, conseiller municipal, liste Guyancourt-Générations-Citoyennes

Les passages en italique sont extraits de l'article publié dans les Tribunes d'expression du Guyancourt Magazine n° 393; la photo incluse est celle de l'étang de la Minière (site de la mairie de Guyancourt)

Dernière info: le projet de loi du Grand Paris a été définitivement adopté par le Sénat le 27 mai. La phase du débat public et de la concertation commencera en Septembre 2010

 

27 mai 2010

Réunion publique : Plan Local d'Urbanisme

Le Plan Local d'Urbanisme pour Guyancourt

La deuxième phase du PLU commence au mois de juin 2010 et porte désormais sur le PADD (Projet d'Aménagement et de Développement Durable), c'est-à-dire sur les grandes orientations d'urbanisme et d'aménagement. À partir des résultats de la première phase de concertation, les élus et les techniciens ont défini un certain nombre d'objectifs qui vous seront soumis le 1er juin, à l'occasion d'une nouvelle réunion publique. ( extrait du site de la mairie de Guyancourt)

Vous pouvez aussi participer à l'élaboration du PLU de votre ville !logo plu guyancourt.gif

Réunion publique
Mardi 1er juin 2010 à 20 h
Hôtel de Ville

Voir les renseignements et le document à télécharger pour préparer cette réunion sur le site de la mairie de Guyancourt

20 mai 2010

A vos agendas !

Voici des idées de découvertes de toute nature, pour sortir en famille, pour découvrir notre environnement, pour nous divertir : un vaste choix à programmer sur vos agendas  clipart_objets_163.gif

Vous trouverez ainsi ci-dessous:

-rappel : le "Printemps de l'enfance" à Guyancourt avec, en particulier, "La fête de l'enfance" au Gymnase des Droits de l'Homme (RD Point des Saules), Samdi 29 Mai, de 14 h à 19 h : entrée gratuite et parking assuré.fete_de_l_enfance.jpg

Pour plus de détails, voir le site de la mairie de Guyancourt                        

-Le programme de

l'agence locale de  maîtrise de l'énergie avec, en particulier, la visite d'une maison basse consommation organisée le 29  mai à Gambais (inscription obligatoire).

Sur ce sujet, voir aussi le programme "la nature en fête" noté sur le site de la nature en fête sqy.jpgCommunauté d'Agglomération de St Quentin en Yvelines   

Dans un tout autre domaine, le mois de Juin sera, comme chaque année, celui du Mois Molière, à Versailles. le programme est à découvrir en cliquant  ici.

Comme d'habitude ce mois de Molière sera rythmé par des dizaines de spectacles (plus de 250, majoritairement gratuits). 
Du théâtre, de la musique, des conférences, de la danse, des professionnels et des amateurs…
 
Des spectacles pour tous, familiaux ou spécialement pour les plus petits (signalés par un logo spécifique) …
 
 mois molière.png

Nota bene : Les règles de sécurité imposant de limiter le nombre de place, il est conseillé d’arriver suffisamment en avance pour être sur de pouvoir assister aux spectacles, et tout particulièrement pour les spectacles gratuits ayant lieu le week-end aux Grandes Ecuries (bien qu’il y ait près de 650 places)

Bonnes visites.. joyeux festival ..
  

 

14 mai 2010

Améliorer le commerce de proximité

épicerie.jpgLe programme que nous proposions aux suffrages des Guyancourtois voici déjà deux ans, intégrait  le développement et le maintien du commerce de proximité dans tous les quartiers. Nous demandions aussi « le développement du Marché du Routoir et son extension ponctuelle  dans d'autres secteurs de la ville ».

Voir aussi sur ce sujet, la note postée au mois d'Août 2009

Depuis cette époque, je constate que rien n'a changé. Je pense même  que cela s'est plutôt aggravé si on raisonne à long terme. Si aujourd'hui  beaucoup de Guyancourtois font leurs courses au supermarché, qu'adviendra-t-il dans quelques années ? On ne peut que se réjouir de l'allongement de la durée de vie, mais comment feront ces personnes aujourd'hui motorisées, quand elles habitent au quartier Europe, et même aux Saules ou aux Garennes, pourtant plus proches d'un grand centre commercial, quand prendre la  voiture deviendra un problème ?

 Les villes nouvelles, et notre agglomération ne fait pas exception, ont été construites à l'ère de la voiture, pour des populations jeunes. Aujourd'hui, les franciliens retraités repartent de moins en moins en province et la population Saint Quentinoise vieillit : il faut donc repenser la ville autrement pour un futur proche.

 Hormis ces raisons, le maintien des commerces de proximité et des artisans est une façon de maintenir la qualité de vie à laquelle nous aspirons tous, à Guyancourt et dans notre Communauté d'Agglomération.

Que ce soit les élus ou les habitants, nous sommes certainement tous d'accord pour reconnaître que la mixité des quartiers ne concerne pas que les logements, mais  aussi les équipements, les commerces de proximité, les services aux personnes et la vie associative.

Commerces et artisanat constituent une activité économique à part entière, mais sont  aussi un facteur irremplaçable de lien social, d'occasions de rencontres, de lutte contre l'isolement, de qualité urbaine du cadre de vie et de services au quotidien.

 En décembre 2005, le Président  de la Communauté d'Agglomération  n'écrivait-il pas dans le  Petit Quentin ( n° 204) : »La politique de la ville, comme nous la menons, se préoccupe donc de l'urbain et de l'humain : c'est l'équation indispensable pour bâtir une ville pour tous où existe le lien social. La qualité de vie à Saint-Quentin-en-Yvelines en dépend. »

 Ce renouveau souhaité des services de proximité-commerces et artisanat- n'est pas seulement dû à la demande des « seniors » Il s'explique aussi par l'évolution des modes de consommation et de vie : course perpétuelle contre le temps ? Autre mode de consommation ?  Les achats sur les marchés ou dans des commerces de proximité sont conformes à un désir  accru des habitants qui prêtent de plus en plus d' attention à ce qu'ils consomment  d'où la demande récurrente de marchés comme celui des Saules qui avait lieu sur le mail actuel. Un marché  pourrait aussi être le moyen de favoriser la vente directe producteurs-consommateurs, de manger local et de saison (Guyancourt Magazine n° 392, 12 Mai 2010, page 18)

 Sans grever les finances communales, divers moyens sont possibles pour améliorer nos commerces de proximité, même si j'ai bien conscience qu'une ville nouvelle n'est pas construite sur le même modèle  de « centralité » qu'une ville traditionnelle organisée historiquement autour d'un « centre »

Certains quartiers annoncent leurs commerces, pourquoi ne pas faire de même pour tous ? Je pense, en particulier à ceux des « Garennes », ou du « Village » déjà gênés par un manque de parking et pénalisés doublement par un signalement déficient.

D'autres commerces sont  fragilisés par la cherté des loyers commerciaux. Certes, face à cela, les pouvoirs publics sont  démunis, car la liberté revient au bailleur lorsque le bail vient à échéance. Si une législation ne fixe pas des règles, il est certain que les efforts des maires dans ce domaine seraient nuls, ce qui ne les empêche pas de faire le maximum dans les domaines de leurs compétences.

Article paru dans la tribune d'expression du Guyancourt Magazine n° 392, du 12 Mai 2010 et complété ici.

  Julien Oechsli,  conseiller municipal soutenu par le Mouvement Démocrate

04 mai 2010

Ce week-end du 8 et 9 Mai à Guyancourt

monument aux morts guyancourt.gifDeux jours ce week-end, deux invitations, deux  rencontres qui  semblent bien éloignées l'une de l'autre et pourtant si proches !

Samedi 8 mai :  65éme commémoration du 8 Mai 1945.   

Rendez-vous à 11 h place du marché; le cortège se rendra ensuite au Monument aux morts. (indication donnée sur le site de la mairie)

C'est le 2ème rendez-vous depuis le 26 Avril ( Journée de la Déportation) qui voit se dérouler une cérémonie au Monument aux morts. Ces deux commémorations ne sont pas  le simple rappel d'une page d'histoire, un devoir de mémoire, mais une exigence de connaissance du passé. Le négationnisme n'est pas que la négation des faits, c'est ausi la banalisation, l'indifférence, surtout à une époque qui voit le lien social et citoyen se rétrécir. 

 Quand ils sont venus chercher les communistes, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les Juifs, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas Juif.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les catholiques, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas catholique.

Et lorsqu’ils sont venus me chercher, il n’y avait plus personne pour protester

MARTIN NIEMÖLLER, DACHAU

Arrêté en 1937, ce pasteur allemand est envoyé au camp de concentration de Sachsenhausen. Il est  ensuite transféré en 1941 au camp de concentration de Dachau.Il est libéré du camp par la chute du régime nazi, en 1945.

Dimanche  9 mai : de 13h 30 à 19 h : bal  de l'Europe   voir le site de la mairie

Animation par Calibeurdaine, exposition et documentation; l'entrée est gratuite mais avec libre  participation au profit de l'association guyancourtoise "Bouche et Coeur".

Cette année, ce 9 mai correspond au 60ème anniversaire de la Déclaration Schuman ( raison du choix du 9 mai pour la fête de l'Europe). En tendant la main à l'ennemi  allemand, 5 ans seulement après la fin de la guerre, il fallait une audace peu commune à Schuman et Monnet. !

8 mai, rappel de la fin du conflit franco-allemand, de la victoire de la démocratie; 9 mai, rappel de cette leçon de courage politique .. voilà un w-e plein de symboles à méditer !

Pour fêter l'Europe, vous pouvez toujours préparer un plat d'un pays européen, reconstituer la carte de notre continent à partir d'un puzzle .. En tout cas, passez un bon moment ! vous trouverez quelques idées en cliquant ici

logo-fete-europe-60ans-petit_fr.jpg