Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« OIN, Grand Paris, suite ... | Page d'accueil | ça se passe à Guyancourt ! »

10 juin 2010

Conseil Municipal des Enfants

Le Guyancourt Magazine, n° 391, distribué dans vos boîtes à lettres  le 29 Avril, donnait des informations sur le Conseil Municipal des enfants, sous le titre «  20 ans déjà » ! Heureuse initiative que cette décision prise par la ville, avant beaucoup d'autres municipalités, mais aussi à la suite d'autres, puisqueélections vote.jpg les premiers « conseils d'enfants » datent des années 1980.

 Le Guyancourt Magazine du 10 Juin, n°394 confirme l'élection des membres du « Conseil d'Enfants ». Je profite de cette note pour adresser toutes mes félicitations aux nouveaux élus.

D'un point de vue juridique aucune loi ne vient réglementer la création de ces structures. La seule loi à laquelle il est possible de se référer en la matière est celle du 6 Février 1992 qui prévoit que «les conseils municipaux peuvent créer des comités consultatifs sur tout problème d'intérêt communal et comprenant des personnes qui peuvent ne pas appartenir au conseil municipal».

On peut aussi se référer à deux textes internationaux : la convention internationale des droits de l'enfant et la charte européenne de la participation des jeunes à la vie locale et régionale.

  Ce conseil est ouvert, à Guyancourt, aux élèves de CE2, CM1, CM2 et 6ème des collèges.  Ce cours de civisme  grandeur nature, cette expérience unique  ne peut en effet qu'être source d'enrichissement et aider ces   « conseillers » à être en prise directe avec les réalités de Guyancourt et de la planète Terre . Leur implication dans la défense de notre environnement en est  l'illustration. (extraits- en italique- du Guyancourt Magazine n°391)

Etre  présent  à un Conseil Municipal des Enfants est en effet le moyen  de  participer aux décisions publiques et à l'élaboration de projets pour les jeunes de la ville. Cela permet de développer le dialogue entre eux et les élus, et, au-delà, de développer des rencontres intergénérationnelles.

C'est  dans cette perspective que je trouve que cette expérience devrait être étendue à des tranches d'âges supérieures, le conseil devenant alors, non plus seulement un Conseil « des Enfants », mais un Conseil des «Jeunes », jusqu'à 16 et même, pourquoi pas, 18 ans ?

Pourquoi  arrêter cette expérience à la 6 ème des collèges, juste au début de l'adolescence, un âge que chacun sait si riche dans sa complexité ?

Le Conseil des «Enfants »  serait donc prolongé par le « Conseil des Jeunes », et les élections proposées à toutes les classes des collèges et des lycées. Il va de soi que, dans cette optique, les élections s'étendraient non seulement aux établissements scolaires, mais aussi aux lieux d'apprentissage, aux maisons de quartiers, en un mot, à tous les  jeunes guyancourtois, quelque soit leur lieu de vie.

Notre programme  proposait la « mise en place d'un Conseil de Jeunes », un maillon de l'engagement des jeunes, un élément  de la  politique de la jeunesse.  Je continue à proposer ceci dans la continuité de ma demande pour une démocratie  locale plus vivante et plus ouverte à tous les habitants.

Julien Oechsli, conseiller municipal, soutenu par le MoDem

 

Commentaires

Bonjour,
Moi même lycéenne au lycée Villaroy et habitante de Guyancourt, je trouve votre proposition intéressante. Il faut nous engager dans le vie civique à chaque âge. je trouve que l'on est même plus mûr pour le faire au Lycée. Avez-vous des documents à ce sujet?
merci
Juliette Karsentie

Écrit par : Juliette Karsentie | 10 juin 2010

merci de nous avoir lu et d'avoir réagi .
je suis bien de votre avis, sans pour cela retirer quoi que ce soit au bien fondé du Conseil des enfants car l'aprentissage de la vie civique se fait à tout âge ! mais, comme vous le dites, vous êtes plus "mûre" à l'âge du lycée, avez donc une autre approche des problématiques et la majorité qui permet le vote et l'éligibilié n'est pas loin !
Pouur répondre concrètement à votre demande, je vous propose de consulter la banque de données du site : http://anacej.asso.fr/, l'association nationale des conseils d'enfants et de jeunes, une mine d'idées sur ce thème et de demander aux élus "majoritaires" de relayer votre demande au Conseil Municipal .. Nous soutiendrons toute inititaive qui va dans ce sens, encore faut-il qu'elle soit présentée !
l'administrateur, membre de l'équipe GGC

Écrit par : administrateur | 10 juin 2010

Les commentaires sont fermés.