Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Conseil Municipal des Enfants | Page d'accueil | Jardins biologiques à vocation sociale »

24 juin 2010

ça se passe à Guyancourt !

Bonne et mauvaise humeur de GGC, deux réactions de l’équipe

 

 

A propos d’un article lu sur l’hebdomadaire « Les nouvelles » du 16 Juin, où il est question d’un de nos quartiers, article intitulé le  « Pont du Routoir, une nouvelle page »

Après un bref historique,  en particulier le rappel de ses liens avec Versailles (pas seulement l’Allée du mêmequartiers guyancourt 013.jpg nom !), de son ancienneté dans la commune- toute cette population est arrivée avant la Ville nouvelle -, du rôle de l’Etat et de la commune pour aménager ce quartier, cet article conclut : au fil des années, le Pont du Routoir a été totalement réhabilité... La construction de la Marre-Jarry et de Cendrillon, ont permis de redynamiser le quartier en apportant du sang neuf »… L’article est complété par des citations de M le Maire quartiers guyancourt 016.jpgdont celle-ci : C’est long- d’apporter une véritable mixité sociale -, très long même mais nous sommes en passe d’y arriver. Le journaliste termine par ces mots : Reste cependant encore quelques petits problèmes de délinquance, liés essentiellement au trafic de drogue, à régler pour redorer complètement l’image de ce quartier  qui, aujourd’hui a véritablement retrouvé un nouveau souffle.

Photos: "La Marre-Jarry" (à gauche) et " Versailles Habitat" (à droite)

Certes, le quartier a bien changé depuis la fin des années 90, certes, le pont du Routoir a trouvé un nouveau visage et plus de mixité sociale, mais les « quelques »  problèmes méritent-ils le qualificatif de « petits » ? Non, si on lit les réactions des habitants !

Quelques extraits de citations de riverains lus  dans cet  hebdomadaire :

  C’est bien, mais ce n’est apparemment pas suffisant, remarque un commerçant,  … malgré les efforts, le centre est toujours tourné sur lui-même… la signalétique n’est pas suffisante-sur ce sujet, voir notre article du 14 mai 2010 faisant allusion à cette demande des commerçants pour d’autres quartiers – l’association des commerçants, s’il y en a une, est totalement endormie… et puis il y a le problème des jeunes qui traînent… gentils pour la plupart, mais cela n’engage pas les habitants à venir…Cette impression est confirmée par un autre témoignage qui, par ailleurs, reconnaît les changements positifs de ce quartier depuis quelques années : Il n’y a rien pour les enfants et surtout les adolescents… ils traînent sans rien faire dans le quartier

Terminons ce billet par le commentaire d’une habitante de ce quartier en réaction à cet article

Habitant les Garandes, je me rends journellement au Centre Louis Blériot, et j'incite vivement mes voisins, à faire vivre les magasins du Centre Blériot afin de ne pas en faire un ghetto. Il n'est pas toujours facile de les convaincre car la malpropreté de ce Centre n'est guère encourageante. En effet, le carré s'inscrivant devant SUPER U, le tabac et le fleuriste, est toujours très sale, on n'y voit pas la différence d'un jour à l'autre (on peut se demander à quel moment il est nettoyé). Pour beaucoup, ces détritus sont générés par le marché. Voici plusieurs fois que j'assiste au « remballement », les commerçants ne font guère d'efforts pour laisser un endroit propre. Il me semble qu'une mise en garde un peu "ferme", devrait les inciter à plus de respect. Même si la « Sepur »  a le nettoyage du marché dans ses attributions, c’est respecter les riverains et les agents municipaux que de laisser ce lieu dans un état à peu près correct. Ne peut-on les inciter à plus de civisme ? Tout le monde serait gagnant !      quartiers guyancourt 019.jpg

A signaler, également, place Cendrillon, l'emplacement qui aurait dû accueillir un commerce de restauration est à l'abandon : une partie des grilles a été renversée, canettes de bière et autres détritus, s'entassent jour après jour. A qui appartient-il de protéger ce site ?  ( Photo, le marché)

Pour finir, une campagne du genre "Faisons de Guyancourt une ville propre" serait de bon aloi, car les déjections canines nous envahissent chaque jour un peu plus, je n'ai jamais vu un Guyancourtois "ramasser" les crottes de son animal. Il y a beaucoup de chiens à Guyancourt et aussi beaucoup de très jeunes enfants ; pour une meilleure hygiène, là aussi, il me semble que la ville devrait pouvoir intervenir. 

 Pour terminer, une bonne nouvelle !

Depuis la fin du mois de Mai, des parents d’enfants scolarisés dans deux écoles de notre commune sont mobilisés pour obtenir de l’Académie de Versailles deux ouvertures de classes: une au groupe scolaire  Berthe Morisot, au quartier des Saules, et une au groupe Georges Politzer, justement au  Pont du Routoir.

Pour plus de renseignements, on peut consulter le blog de ces «Parents en colère » qui, chiffres à l’appui, justifie ces demandes, en particulier, ceux qui expliquent  que le quartier du Pont du Routoir, bénéficiant d’un  « contrat urbain de cohésion sociale » a donc un statut particulier qui inclut, entre autre, l’assurance d’effectifs scolaires par classe de 25 élèves maximum en classe élémentaire et des moyens supplémentaires prévus dans le cadre du dispositif réussite éducative.

 Après plusieurs actions : courriers aux élus, pétitions, réunions…et enfin rencontre avec l’Inspecteur d’académie ce 22 Juin, ces « Parents en colère à Guyancourt », soutenus par la mairie, ont enfin obtenu satisfaction :

L'entretien a duré près d'une demi-heure et fut cordial.

A la lecture des chiffres des effectifs des deux écoles, Monsieur l'Inspecteur a convenu que nous rentrions dans les grilles de l'Education Nationale pour les ouvertures de classe et qu'en conséquence nous devrions obtenir ces 2 classes.

 Comme le conclut cette page de leur blog, ces parents ont démontré que c'est l'unité qui fait la force !

 Félicitations à ces parents mobilisés pour que chaque enfant trouve sa place à la rentrée des classes.

 L’équipe GGCécoles.jpg

 Sources : L’hebdomadaire « Les nouvelles » du 16 Juin 2010

                Le blog des « Parents en colère à Guyancourt »

      

 

 

Commentaires

Bonjour,

depuis 1 ou 2 ans, la situation se détériore. Habitant les garandes, les locaux poubelles sont cibles d'incendies ( 3 locaux sur 4 ont brulés, et nous avons du en refaire certains ), les voitures vandalisées, 2 voitures ont brulé du coté de la marre jarry vers la minière, hier un voisins a retrouvé les restes de sa voiture brulée aux garandes.
Il n'y avait pas ces phénomènes il y a 5 ou 6 ans.
Je suppose qu'il doit s'agir d'une bande mais c'est désagréable et on a un sentiment d'insécurité que l'on avait pas avant !
La mairie fait elle quelque chose pour lutter ?
La police a t'elle des pistes ?

le bouche a oreille ne fait qu'augmenter les rumeurs et personnes ne vient au contact pour rassurer les habitants?

Écrit par : HABITANT GARANDE | 26 août 2011

Dans la série des dégradations régulières dans ce quartier, il convient également d'y ajouter les bris de vitres des abris bus du boulevard Jean Jaurès, la vitrine étoilée du local occupé par le "restaurant grec" à côté de Super U, et plus loin le pan de verre brisé de la Cabine Téléphonique située à la hauteur de la résidence du Bois de la Grille.
Il n'y a cependant pas lieu de s'inquiéter, car comme chacun le sait,
tout va toujours pour le mieux dans le meilleur des mondes à Guyancourt.

Ph.FAUCHER

Écrit par : Philippe FAUCHER | 26 août 2011

Ce n'est pas la première fois que des dégradations de ce genre sont signalées, dans ces quartiers, et d'autres d'ailleurs; elles sont soit ignorées, soit minorisées, ce qui ne résoud pas les problèmes car la politique de l'autruche est sans issue.
Nous vous proposons de venir en discuter avec nous et surtout de chercher ensemble les solutions, sans stigmatiser qui que ce soit ! nous sommes à votre écoute et si vous le voulez bien vous ferons signe !

Écrit par : l'administrateur | 26 août 2011

En rentrant de vacances cette semaine, j'ai appris que l'un de mes proche voisin avait eu sa voiture (toute neuve) incendiée. Apparemment, deux maisons individuelles ont été "visitées" aux garandes au mois de juin. Je souhaitais justement me rapprocher de l'équipe GGC pour leur faire part de ces désagréments qui restent bien confidentiels !!!!!
Je suis prête à en discuter, mais à mon avis seule la mairie, peut intervenir de façon efficace. Il y a 15 ou 20 ans, les Garandes avaient été la cible de beaucoup d'incidents, je ne sais quels moyens avaient employés M. NADAUS, mais il y avait mis fin rapidement. Je pense effectivement qu'un geste rassurant de la part de la municipalité serait le bienvenu, il me semble que nous avons "la chance" d'avoir un Adjoint au Maire chargé de la Sécurité .
Maud Etienne

Écrit par : etienne | 09 septembre 2011

Les commentaires sont fermés.