Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2011-04 | Page d'accueil | 2011-06 »

29 mai 2011

Pour la fête des mères

L'équipe GGC souhaite une bonne fête à toutes les mamans et leur offre

symboliquement  ces quelques fleursbouquet de fleurs.jpg

Si vous voulez des fleurs toute l'année (ou presque), voici une astuce:

A travers le monde, les mamans sont fêtées de janvier à décembre. En voyageant un peu, il est donc possible de se faire chouchouter plusieurs fois dans l'année : mi-février en Norvège, le 8 mars au Maroc, début mai en Espagne, le 15 au Paraguay, le 26 en Pologne, le 27 en Bolivie, mi-juin au Luxembourg, le 15 août au Costa-Rica, fin octobre en Argentine, début novembre en Russie et le 22 décembre en Indonésie.

source : ICI

Bonne fête et ...bon voyage !

26 mai 2011

A quoi sert une opposition ?

OU, débats.jpg

réponse à la question de la liste  « Ensemble pour Guyancourt », posée dans la tribune  du  Guyancourt Magazine n° 413 : Faut-il une opposition à Guyancourt ? 

Étant donnée la configuration du Conseil municipal, je pense que cette question s’adresse à la liste « Guyancourt Générations Citoyennes »  et plus particulièrement à moi. 

 

Ma réponse est : « oui, il faut une opposition, comme dans toutes les collectivités locales et au plan  national.

 

 Encore faut-il s’entendre sur le sens de ce terme ! »

 Si pour les élus de la liste « Ensemble pour Guyancourt »,  s’opposer veut dire voter systématiquement contre un projet proposé par le parti politique adverse, ce n’est pas ma conception du rôle de l’opposition. Il n’y a pas de vie politique démocratique sans opposition qui critique, certes, mais surtout propose ! Opposition et contre-pouvoirs sont des éléments essentiels de toute démocratie. Une assemblée toute rose, toute bleue, toute verte, ou toute orange, ou de toute autre couleur,  n'est pas souhaitable !

 

Je suis, en accord avec un passage de la tribune de la liste « Ensemble pour Guyancourt », si toutefois, je comprends bien le sens de cette remarque :   L’organisation particulière de Guyancourt laisse peu de place à la créativité . Le chemin est étroit pour  suggérer des propositions, surtout quand la pratique de la démocratie locale est en contradiction avec celle que je conçois. Il est vrai aussi,  que pour être efficace, l’information doit être  transparente, comme la concertation doit l’être  aussi, en amont et en aval d’une décision ou elle reste au stade de l’information. Si c’est en cela que  l’organisation particulière de Guyancourt manque de créativité politique, je peux rejoindre cette affirmation.

 

Cependant, j’estime que, plus encore que pour les actions nationales, l’action locale est appelée à dépasser les étiquettes partisanes.

 Ainsi, si vous avez lu  les axes du Plan d’Aménagement et de Développement Durable de Guyancourt, et comparé à ce que nous écrivions dans notre programme et avons répété sur notre blog quant aux commerces de proximité et à la défense des circuits courts de production, vous remarquerez certaines coïncidences.

 

 Comme quoi, une opposition peut-être constructive plutôt que destructive ! Comme quoi elle peut  démontrer qu’elle a toute crédibilité pour, non seulement être dans l’opposition, mais aussi préparer une alternance !

 

Julien Oechsli, conseiller municipal soutenu par le Mouvement Démocrate

 

 

19 mai 2011

Lu et entendu !

porte-voix.jpg Le golf à St Quentin !

La France et les Yvelines accueilleront, en 2018, la prestigieuse épreuve de la Ryder Cup.

Lu sur le site de la fédération nationale de golf :

 

La Ryder Cup se jouera au Golf National en 2018. La décision est tombée peu après 12h (heure locale) à Wentworth, siège du circuit européen, détenteur des droits (sur le vieux continent) de la plus prestigieuse des compétitions de golf.

La Ryder Cup est surnommée par les amateurs « la Coupe du monde » de Golf.

golf.jpg

 

« Cette décision récompense la fédération française de golf qui a permis la reconnaissance et le fort développement de ce sport en France ces dernières années. Les Yvelines, avec ses 24 golfs et ses 28000 licenciés a contribué à cet essor et se voit ainsi plébiscitée comme terre de golf. » a réagi Alain Schmitz, président du Conseil général des Yvelines.

La France est, après l’Espagne en 1997, le deuxième pays d’Europe à organiser cet événement.

Soyons un peu chauvins : le siège du golf national est à St Quentin–en-Yvelines, à Guyancourt.

Au moins, en 2018, les médias connaîtront notre aglomération !Espérons que nous aurons d’ici là, si ce n’est la gare, au moins la certitude que  nous ne serons pas oubliés dans le tracé du futur « Grand Paris Express »

Sur le site du Golf national, on peut voir, entre autres informations, l’histoire de sa construction dans notre agglomération.

Le développement durable à St Quentin

Depuis cinq ans, la communauté d’agglomération s’est engagée dans une démarche d’Agenda 21, qui se concrétise avec l’élaboration du Plan de développement durable (PDD). Si le territoire est concerné au premier chef, le développement durable est une affaire collective, qui concernera les sept communes, les entreprises, les associations – et bien évidemment tous les habitants

A écouter, sur ce sujet, la vidéo de la page du site de la Maison de l'environnement, le magazine « Equilibres » de TVFIL 78

Sur le site, on peut aussi découvrir : « la Charte de l’arbre »

Saint-Quentin est occupé à 60 % par des espaces verts. Les arbres y ont une place importante et constituent un patrimoine jeune mais déjà riche (43 000 arbres ont été plantés le long des rues), qui nécessite de l’attention et une réflexion sur le long terme.

hêtre.jpg

 

C’est pourquoi la Casqy s’est dotée d’une « charte de l’arbre ». Ce document comporte cinq engagements, objectifs concrets pour permettre à l’arbre de s’enraciner sur notre territoire.

Voir en particulier la charte qui engage les 7 communes

Bonne lecture

L’équipe GGC

12 mai 2011

Il y a bilan et bilan !

rapport.jpgPour des raisons « indépendantes de ma volonté », je n’ai pu envoyer à temps l’article à paraître dans la tribune du Guyancourt Magazine n°  414 ; je demande aux lecteurs de ce blog  de m’en excuser.

Pour être fidèle à notre rendez-vous, voici les réflexions  que j’avais  prévues de vous livrer à propos du bilan  de la majorité municipale.

Vous avez pu lire dans le Guyancourt Magazine du 24 mars, le bilan de mi-mandat de l’équipe  municipale, bilan détaillé dans le « 8 pages » distribué à cette occasion dans nos boîtes à lettres.

Deux remarques me viennent  à l’esprit à la lecture de ces documents.

-Dresser un bilan est normal !  Par contre, il ne faudrait pas oublier qu’un bilan se fait sur deux colonnes ! Recettes- dépenses pour un bilan financier, aspects positifs et négatifs pour un bilan de mi-mandat,  ou ce dernier  devient un « satisfecit » .

Rien n’interdit de  faire preuve d’auto-critique, au contraire !

Certes,  ce point de mi-mandat est l’occasion de  porter un regard sur le chemin restant à parcourir , car d’autres défis se présentent en chemin .  Mais dégager un bilan, c’est aussi reconnaître que tout n’est pas parfait, qu’une ville idéale n’existe pas, qu’une ville idéalement gérée n’existe pas non plus !

Bien des axes de progrès existent ! Les systèmes de garde des petits de moins de trois ans sont-ils satisfaisants ? Qu’en pensent les mamans isolées en difficulté ou les parents en horaires décalés ? Qu’en pensent les assistantes maternelles ?

La démocratie locale progresse … manifestement, chacun ne définit pas ce principe de la même façon !  Pourquoi  des habitants apprennent-ils par le « Guyancourt Magazine » ou la  presse locale qu’une assemblée de quartier s’est tenue près de chez  eux … quelques  jours auparavant ?

Des progrès, des  points positifs, oui ! Accueillir de nouvelles entreprises, accueillir la nouvelle école de musique en complément de la Batterie, oui . La ville et les guyancourtois ne peuvent que s’en réjouir, et je le fais avec eux !  C’est cependant l’objet de ma deuxième remarque !

- Nous ne sommes pas une commune  isolée ;  nous vivons avec  six autres et formons une  « Communauté »; tous ces équipements n’ont pu être réalisés qu’avec la solidarité (et les impôts !) des Saint- Quentinois ! Une dette municipale   à « zéro » , ..à laquelle il faut ajouter   celle de l’agglomération que nous portons aussi ; de cela nous sommes aussi solidaires ! C’est  un autre aspect du bilan, bien trop passé sous silence ! 

Dresser un bilan, c’est aussi définir des axes de progrès,  c’est reconnaître que rien n’est  jamais acquis, car chacun sait que la gestion d’une ville demande un investissement humain de tous les instants, (j’en suis conscient). Mais  reconnaître ses points faibles, c’est aussi progresser.

Julien Oechsli, Conseiller municipal, soutenu par le Mouvement Démocrate

 

 

06 mai 2011

Deux informations

porte-voix.jpg 

 

 

-Cinquième concours de la maison économe:maison d el'environnement.jpg

Vous construisez ou rénovez votre maison en valorisant les économies d’énergies et les énergies renouvelables ?

Ce concours est pour vous ! Inscrivez-vous dès maintenant au concours de la maison économe qui récompense les habitats à faible impact environnemental.

Si vous habitez en copropriété, il faut se rappeler qu'un audit énergétique est à réaliser par votre copropriété avant 2015

Tous les renseignements sont sur le site de l'Agglomération, rubrique :"Maison de l'environnement"

Un site à découvrir : celui de l'Agence locale de Maîtrise de l'Energie : une mine de renseignements, en particulier le PDD ( Plan de Développement Durable) de St Quentin présenté ICI

-Autre information qui permet aussi de réaliser des économies !

La Casqy s'est installée dans son nouvel hôtel d'agglomération.

Vous trouverez des explications sur le site de la Communauté d'agglomération ; l'adresse des nouveaux locaux:

1 rue Eugène Hénaffhôtel d'agglo.jpg

ZA du buisson de la couldre  BP 118    72192 Trappes Cedex

La photo jointe est extraite du site de la Casqy