Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Infos !! | Page d'accueil | L’impact du tracé du « Grand Paris » sur Saint-Quentin en Yvelines et Guyancourt »

18 octobre 2011

Pauvreté: 57 % des Français directement concernés

C'est le titre qui résume le sondage ( pas toujours fiable, c'est vrai !)solidarité.jpg Ipsos du mois de Septembre commandé par le Secours Populaire.

Voici le début de l'article consacré à ce sujet sur le site Ipsos:

 La cinquième vague du baromètre de la pauvreté réalisé par Ipsos pour le Secours populaire dresse un panorama toujours plus alarmant de la situation. Avec la crise, une majorité de plus en plus nette de Français (57%) déclare désormais avoir fait l'expérience de la pauvreté (35%), ou y avoir échappé de justesse (22%). La crainte du déclassement épargne aussi de moins en moins de monde : 85% des Français considèrent que les risques de connaître une situation de pauvreté sont plus élevés pour leurs enfants que pour leur génération.

Ceci nous interpelle d'autant plus que ce 17 Octobre était la journée internationale de la lutte contre la pauvreté. Celle-ci n'est pas réservée à des pays lointains, mais elle est parfois à notre porte.

C'est pourquoi l'équipe GGC ne peut que soutenir les députés européens de tous partis politiques qui appellent les quelques pays de l'Union qui bloquent le PEAD ( Programme Européen d'Aide aux Démunis) par des égoïsmes nationaux qui n'ont rien à voir avec l'Europe de la solidarité dont ils se réclament parfois.

Sans le renouvellement de ces subventions, ce sont toutes les associations de solidarité (européennes cela veut dire françaises, mais aussi saint-quentinoises et guyancourtoises !) qui risquent de perdre une grande partie de leurs ressources

Les commentaires sont fermés.