Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Conseil municipal du 15 Février | Page d'accueil | Finances locales et triple A »

04 mars 2012

Se loger à St Quentin

Tout ce qui concerne le logement à Guyancourt et plus généralement à St Quentin nous interpelle car cette question est au centre de beaucoup d'autres et vitales pour beaucoup de St Quentinois et Guyancourtois.   logements.jpg

Sans revenir sur ce sujet abordé dans notre note du 22 Décembre 2011, nous voudrions vous faire part de nos réflexions à partir de deux articles parus pratiquement en même temps : "Le petit Quentin" n° 273 et l'hebdomadaire "Les Nouvelles" du 29 Février.

Cet article rappelle qu'un nouveau PLH2" (Programme Local de l'Habitat) voté dernièrement  par la Communauté d'Agglomération "revoit ses ambitions (celles du PLH1 [ndlr])à la baisse". Dans la tribune du "Petit Quentin" les maires de droite" sont donnés en partie responsables de ce retard par la Casqy –ils ont attaqué le PLH1au tribunal administratif-et ont "freiné des quatre fers" la construction de logements. A ceci, le Président de la Communauté d'Agglomération répond que cette cause est bien réelle, mais, même "si les maires veulent construire, c'est l'Etat qui pose problème" car la maîtrise du foncier dépend souvent de lui.

Sans documents précis sur ce sujet, il n'est pas question de juger qui a raison, à quel degré de vérité se situe la réalité, mais nous réaffirmons que :

 -"St Quentin a pris beaucoup de retard" (titre de l'article des "Nouvelles")

 -"les plus modestes et les jeunes ne peuvent plus se loger (M Cadalbert, cité dans l'articles des "Nouvelles")

-la prévision de logements est insuffisante pour notre intercommunalité sauf à accepter de voir notre population stagner, si ce n'est continuer à décroître

-le "chemin vers l'équilibre passe par l'abandon des doctrines" (construire massivement des  logements sociaux, ce qu'exprime même radicalement la tribune des "divers droite" du Petit Quentin").

Comme souvent en politique, comme dans la vie quotidienne, le juste milieu est la meilleure voie. Nous devons tout faire, en jouant sur tous les leviers, pour que l'offre de logements soit plus importante qu'elle ne l'est aujourd'hui, qu'elle s'adresse à tous, pour aller vers  un équilibre intergénérationnel et social.

 Ce n'est pas seulement un développement "maîtrisé" qu'il faut, c'est une politique volontariste pour un développement harmonieux de St Quentin et donc de chaque commune.

Sources: "les Nouvelles" du 29 Février et le Petit Quentin n° 273 de Mars 2012.

 

 

Les commentaires sont fermés.