Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2012-08 | Page d'accueil | 2012-10 »

27 septembre 2012

Rénovation urbaine ou projet de vie?

- Conforter le centre ville dans sa position de pôle central et mixte

-Relier les quartiers les uns aux autres et avec le centre ville   rénovation urbaine.jpg

-Valoriser et conforter le patrimoine architectural et paysager remarquables 

 Tels sont les objectifs du réaménagement du site de l’ancienne entreprise Maillet *définis dans le document d’orientation d’aménagement du PLU de Guyancourt.

 Ces objectifs sont certes louables, mais quel sera l’impact réel sur le quotidien des habitants du Pont du Routoir et sur les logements sociaux répartis autour de la Place du Marché qui n’a de marché que le nom ?

 Ce quartier, à proximité immédiate de ce projet de réaménagement en cours est en effet de plus enclavé au milieu des résidences nouvelles et vieillit de plus en plus mal malgré un rajeunissement des façades en 2011 et l’aménagement de la place Cendrillon.

 La rénovation urbaine se doit d’être plus ambitieuse ; il ne s’agit pas de se contenter de rénover et de démolir, de poser des maisons ou simplement d’embellir le cadre, il faut être dans une démarche de développement durable dont l’habitant est le centre. Elle doit être un projet de vie. Tous les partenaires, municipalité, bailleurs, associations, habitants doivent, en parfaite concertation, s’impliquer à intégrer tous les thèmes phares habituellement présents dans les projets de renouvellement urbain : habitat, économie, déplacements et mobilité, environnement, sécurité, services associatifs, éducatifs, culturels, ouverture sur les autres quartiers et liaisons d’accès douces entre eux.

Chaque quartier doit être partie prenante de la ville afin que ses habitants n’aient plus l’impression d’être coupés du reste du monde.

 Souhaitons que les activités économiques annoncées sur la façade du site Boulevard du Château soient suffisamment riches en diversité pour  répondre aux besoins de tous.

* Ces terrains sont situés le long du Boulevard du Château, entre les quartiers du Centre Village et du Pont du Routoir

Julien Oechsli, Conseiller Municipal

 

 

13 septembre 2012

Sécurité à Guyancourt

La note de ce blog éditée le 2 Août 2012, vous  informait  que des messages m'alertaient sur des  incivilités parfois graves dans des immeubles du Pont-du-Routoir.       bien-vivre-ensemble.jpg

 A plus ou moins court terme cette situation risque de mettre en péril le lien social (extrait de la circulaire ministérielle du 30 Juillet dernier). Je sais que les causes profondes sont souvent d'ordre économique et social, elles-mêmes aggravées par les contextes national et international actuel, mais je voudrais faire tout ce qui est  localement possible pour prendre cette question" à bras le corps", sans noircir le tableau ni stigmatiser qui que ce soit.

Même si la création de ces zones ne concerne pas notre commune, notre réflexion peut s'appuyer sur quelques idées fortes de cette circulaire pour nous concentrer sur un nombre restreint d'objectifs et tenter d'apporter des réponses adaptées aux  problématiques locales que l'on peut qualifier du terme global "d'incivilités".

Pour élaborer cette réflexion, un travail d'équipe est nécessaire. Il  doit mobiliser tous les partenaires: institutionnels, collectivités locales-surtout celles engagées dans le cadre de la politique de la ville-, habitants de ces immeubles et de ce quartier, et tout guyancourtois qui se sent concerné. 

Que dit cette circulaire du 30 Juillet ? Des actions de prévention de la délinquance devront être menées avec les partenaires locaux et devront être concentrées sur un nombre restreint d’objectifs, soit un pilotage au niveau le plus fin.

La circulaire peut être lue dans sa totalité dans le document joint, ICI

La communauté d'agglomération est en charge de la politique de la ville. Cette compétence lui permet d'accompagner des dispositifs contractuels et locaux tels que le plan local pour l’insertion et l’emploi, la maison de l'emploi, l’école de la deuxième chance. Ceci est d'autant possible qu'elle a signé avec la région Ile-de-France un Pacte pour l'emploi, la formation et le développement économique et contribue à lutter contre les phénomènes d’exclusion sociale et les inégalités territoriales (source, site de l'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines).

Bien sûr, l'application de cette disposition doit se faire en pleine concertation avec les communes.

Voir aussi ce document

Il ne s'agit donc pas de vouloir mener une action spectaculaire, mais de s'attaquer aux causes de ce climat social qui se dégrade en cherchant des réponses adaptées à ces problématiques très locales en créant, toujours très localement, des lieux d'analyse avant qu'ils ne deviennent, je l'espère, des lieux de décision.

Comme les autres quartiers de notre ville, comme tous ceux de Saint-Quentin, ce sont des richesses qu'il ne faut pas laisser de côté.

Si vous désirez participer à cette réflexion et aider ainsi tous les riverains de ce secteur à retrouver la paix sociale, vous pouvez me contacter, soit par l'intermédiaire de ce blog, soit  par courrier adressé à la mairie. (14 rue A Croizat)

 

Julien Oechsli, Conseiller municipal

 

 

 

 

04 septembre 2012

Info !

 

En cette période de rentrée, si vous avez besoin de mobiliers de bureaux, et même de véhicules, voici peut-être une info qui va vous intéresser !        enchères.jpg

La Communauté d'agglomération organise une vente aux enchères de son "matériel réformé" du 5 au 16 Septembre.

Tous les renseignements et un aperçu des objets mis aux enchères sont sur le site de la CASQY (cliquer ICI).

 Ils seront exposés le samedi 8 septembre, de 10h à 17 h au Château de la Couldre, 2 Avenue des IV Pavés du Roy, à Montigny.

                Attention, pour participer, il faut s'inscrire !