Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2013-03 | Page d'accueil | 2013-05 »

26 avril 2013

Lu pour vous...


Voici un aperçu de quelques actualités, dans le but de vous tenir informé : que se  passe-t-il sur notre territoire, et au delà ?                           porte-voix.jpg

 Entreprises : Le Parisien 15-4-2013 (EADS Cassidian - Elancourt - plan social).jpgun plan social à Elancourt?

 

 

 

 

 

Le tram-train: Et Saint-Quentin dans ce projet ? Un changement de plus pour joindre l'agglomération ?

Le Parisien 19-4-2013 (Tram-train Achères - St-Cyr).jpg

La 1ère réunion publique sur le Plan Local d'Urbanisme Intercommunal (PLUI) a eu lieu.. A suivre !                                    

Le Parisien 24-4-2013 (CASQY PLU intercommunal).jpg

                                                          

 

 

Le Parisien 22-4-2013 (Fibre optique CASQY retard).jpgQue devient la fibre optique ?

 

Pour compléter cet article: le communiqué de presse de Quentiop dont il est question  : ICI...et ce que dit l'aglomération sur ce sujet (A noter que cet article a été posté avant le communiqué) : ICI

 

Equipe GGC

 

 

24 avril 2013

Tribune du 25 Avril 2013 !


Vous avez constaté que la tribune Guyancourt Générations Citoyennes du Guyancourt Magazine de ce 25 Avril était absente. Des indisponibilités personnelles ont fait que je n'ai pu envoyer mon texte en temps voulu !

 Mon idée était de revenir sur un projet sur lequel je vous ai déjà entretenu, à savoir, le nouveau mode d'élection des conseillers communautaires. Cette réforme s'inscrit dans celle plus large des collectivités territoriales, actuellement en débat, et même très débattue ! réforme territoriale.jpg

En mars 2014, les Saint-Quentinois, donc tous les habitants des sept communes, éliront leurs conseillers communaux en même temps que leurs conseillers communautaires qui les représenteront à l'agglomération. Jusqu'à cette date, les électeurs n'avaient aucune connaissance, au moment du vote, des élus qui les représenteraient à l'intercommunalité, ni du programme qu'ils appliqueraient.

En conséquence, cela veut aussi dire que des élus d'opposition aux communes siègeront à Saint-Quentin puisque le même système de représentation proportionnelle s'appliquera avec, il est vrai, le système de la prime majoritaire qui renforce le nombre des élus majoritaires. Toujours est-il qu'une des conséquences, et elle est bienvenue, sera que pour la première fois, les candidats aux suffrages municipaux seront dans l'obligation de présenter aussi leur programme intercommunal.

Un nouvel équilibre politique sera-t-il trouvé ? Il est trop tôt pour répondre à cette question, mais en tout cas, je souhaite réellement que ce nouveau mode de scrutin soit enfin l'occasion de faire la pédagogie de l'intercommunalité, bien trop méconnue, et de travailler ensemble à une véritable solidarité intercommunale puisque l'avenir des 7 communes est lié, et ce au delà des étiquettes partisanes, en tout cas, c'est ce qu'il faut souhaiter : un projet local ne se définit pas par rapport à un payage national.

 

Julien Oechsli, conseiller municipal

21 avril 2013

Initiative citoyenne européenne

Voici ce que nous écrit un adhérent de GGC :

Je vous fais part d’une idée toute à fait intéressante vue dans l’EXPRESS cette semaine :                                      let-me-vote.png

 Une initiative européenne est actuellement en cours, lancée par l’ICE ( Initiative citoyenne européenne)  et Européens sans frontières, visant à donner le droit de vote aux citoyens des 27 pays européens, dans tous les pays de l’Union où ils séjournent et pour tous les scrutins qui s’y déroulent. Par exemple, un Français installé à Munich voterait aux élections allemandes et un Tchèque vivant à Limoges irait aux urnes pour les présidentielles françaises.

C’est le fédéralisme par le bas alors qu’il semble si difficile à faire par le haut, mais c’est un bon début pour que l’union des Etats s’adosse à celle des peuples.

 Pour demander à la Commission européenne d'étudier une telle proposition, il faut recueillir dans toute l’Union, et avant fin Janvier 2014, 1 million de signatures électroniques.

 Pour ce faire, le plus simple est d’aller directement sur www LET ME VOTE et de suivre les instructions (en particulier, prendre une pièce d'identité car un numéro est demandé)

 Vu sous l’angle de la démarche et de la participation citoyenne à l’échelon européen, cela a du sens car cela correspond à la démarche de démocratie que nous voulons, et ce, à tous les échelons

 

L'équipe GGC

20 avril 2013

Remerciements


L'équipe GGC remercie tous les participant(e)s à la réunion publique  du 12 merci 4.jpgAvril.

Nous avons été sensibles à ces dialogues ouverts et intergénérationnels, dans le respect de chacun.

A bientôt pour la suite de ces échanges

- Adobe Reader.jpg

19 avril 2013

Permanence

 

Je serai avec Jean-Loup Carriat, Président de GGC, à la permanence le samedi 20 Avril 2013 de 10h à 12h, à la mairie, 14 rue Ambroise Croizat.

                                                                                                  agenda.jpg

Vous pouvez venir sans rendez-vous

Ces rencontres s'adressent à tous dans un souci d'échanges sur les sujets qui vous intéressent ou /et vous préoccupent

Julien Oechsi, Conseiller municipal et Jean-Loup Carriat

18 avril 2013

Lancement du Plan Local d'Urbanisme Intercommunal


Lu sur le site de la Communauté d'agglomération :     SQY.jpg

 Aménageur du territoire, la communauté d’agglomération élabore, en collaboration avec les communes, leur plan local d’urbanisme (PLU). Aujourd’hui, la Casqy souhaite renforcer la cohérence intercommunale de son développement et lance un PLU intercommunal (PLUI).

Véritable document cadre, le PLU intercommunal (PLUI) va organiser la ville pour les années à venir. Pour le réaliser, la communauté d’agglomération mise sur la concertation. En faisant intervenir tous les acteurs, mairies, associations, experts, et bien sûr habitants, la Casqy souhaite obtenir une vision de l’agglomération d’aujourd’hui et des attentes de chacun pour dessiner, ensemble, le territoire de demain. (cette dernière phrase, n'est pas surlignée en gras dans le texte,[NDLR])

Dans cet objectif, la Communauté d'agglomération organise ce

 Jeudi 18 avril, la première réunion publique  de concertation  à 20 h 45
Salle du conseil de la communauté d'agglomération
ZA du Buisson-de-la-Couldre
4, rue des Charmes,
à Trappes-en-Yvelines

Pourquoi cette réunion à propos d'un document qui va organiser la ville pour les années à venir, soit Saint-Quentin -en-Yvelines, donc notre commune, n'est -elle pas dans la page "actualités" de la mairie ? Ou alors, elle est tellement cachée qu'on ne la voit pas ou plus !

Ce n'est pas, encore une fois, notre façon de concevoir la concertation !

13 avril 2013

Permanence

Je serai à la permanence le samedi 20 Avril 2013 de 10h à 12h, à la mairie, 14 rue Ambroise Croizat.

 

Vous pouvez prendre rendez-vous (ou même venir sans rendez-vous!) agenda.jpgen m' écrivant à

 julien.oechsli@ville-guyancourt.fr

Ces rendez-vous s'adressent à tous les guyancourtoises et guyancourtois dans un souci d'échanges sur les sujets qui vous intéressent ou /et vous préoccupent

Julien Oechsi, Conseiller municipal

10 avril 2013

Horizon 2014


Dans un an, nous connaitrons la nouvelle équipe municipale.      élections vote.jpg

 Les élections de 2014 permettront bien entendu d’élire les élus guyancourtois mais aussi, pour la première fois, d’avoir une visibilité des élus communaux qui siègeront à la communauté d’agglomération.

En effet, jusqu'à maintenant, les élus appelés à siéger à la Communauté d'agglomération étaient élus par le conseil municipal. Aucun habitant des 7 communes ne pouvait donc s'avoir à l'avance qui conduirait la politique de Saint-Quentin-en-Yvelines dont les compétences impactent beaucoup d'aspects de notre vie quotidienne (économie, implantation des entreprises, transports en commun de l'agglomération, plan local d'habitat…) pour n'en citer que quelques uns. Il est normal que les saint-quentinois élisent ceux qui gèreront le budget de leur agglomération. Sept élus guyancourtois siègent à la communauté d'agglomération : un d'entre eux est le Président, et le maire, un des vice-présidents.

Il est prévu qu'en 2014, les candidats à la Communauté d'agglomération seront "fléchés" sur les listes des candidats communaux présentées aux électeurs. En fait, le bulletin de vote comporterait une liste séparée permettant à l'électeur de connaître les candidats au conseil intercommunal. Symboliquement, ces élus ne seront plus "délégués des communes", mais "conseillers communautaires".

Le projet de loi qui devrait être adopté (l'unanimité sur cet article est pratiquement acquise) dit que les sièges de conseiller communautaire sont répartis entre les listes par application aux suffrages exprimés lors de cette élection des règles prévues à l’article L. 262 [du code général des collectivités territoriales]. Pour chacune des listes, les sièges sont attribués dans l’ordre de présentation des candidats. Peut-on vraiment parler de suffrage "direct", oui par le mode d'élection, peut-être pas par l'information qui entoure le rôle de ces élus, et donc la connaissance qu'ont les citoyens de leur intercommunalité.

Je souhaite cependant que ce nouveau mode de scrutin oblige enfin les listes candidates à porter un projet qui dépassera leur « clocher », en particulier dans un contexte de crise qui nécessitera encore plus de jouer la carte de la mutualisation des dépenses et des projets. Je vois également dans cette perspective un progrès, même si j’aurais préféré qu’il aille plus loin en permettant notamment que le choix des futurs élus communautaires se fasse par un système de « fléchage » direct par les électeurs. Cette méthode aurait eu l’intérêt de permettre aux citoyens d’indiquer librement les personnes qui doivent, selon eux, être élus au conseil communautaire.

Vous pourrez compter sur mon engagement en faveur d’un débat qui dépassera de loin les frontières de Guyancourt : un engagement de progrès et dépolitisé du contexte ambiant bien trop clivant à mon goût. Je reviendrai vers vous dans les prochaines semaines pour vous faire part de mes intentions concernant ces futures échéances électorales de 2014.

 

Julien Oechsli, conseiller municipal

 

07 avril 2013

Rappel : réunion GGC du vendredi 12 Avril

- Adobe Reader.jpg

Je vous rappelle la réunion organisée par l'association Guyancourt Générations Citoyennes (GGC)

 Vendredi 12 avril, 20 h 30 à la maison de quartier Théodore Monod,
11, place Pierre Bérégovoy (Villaroy).

 Cette réunion s'adresse à tous ceux qui veulent réfléchir et échanger, en dehors de toute appartenance ou querelle partisane, sur la ville que nous voulons et sont intéressés par le devenir de Guyancourt..

 Pour information : extraits des statuts de l’association loi 1901.

 

Cette association a pour objet :

- de promouvoir auprès de la population l’intérêt pour tous les aspects de la vie publique et de favoriser sa participation à l’action politique locale

- de  fédérer, engager des réflexions destinées à être force de propositions  -d'animer  les énergies ainsi suscitées autour de valeurs communes : solidarité, humanisme, démocratie, social-économie, idéal européen et développement durable

- d’encourager les membres volontaires susceptibles de représenter ces idées aux échéances électorales à venir. 

  Jean-Loup Carriat, Président de Guyancourt Générations Citoyennes

facebook.png

 

 

04 avril 2013

Moralisation de la vie publique: urgence

 Le 21 Mars (2013 !), une note de ce blog rappelait notre attachement à la "moralisation de la vie publique", à propos du non cumul des mandats.  pétition.jpg

Il était aussi rappellé que toute l'équipe GGC était en accord avec la "charte poléthique" signée par Julien Oechsli en début de mandat.

 C'est dans le même esprit que nous vous proposons la pétition actuellement en cours de signature pour demander au gouvernement des mesures d'urgence pour moraliser la vie publique : parmi elles, le non-cumul des mandats non repoussé en 2017 (pour le mieux !) et une dose de proportionnelle afin que toutes les sensibilités poliques soient représentées au Parlement.

La situation de la France exige une démarche générale de moralisation de la vie publique dans notre pays. Nous appelons à une nouvelle nuit du 4 août, pour abolir un certain nombre des privilèges parmi les plus exorbitants du droit.

La pétition "moralisation de la vie publique" est ici

 

Julien Oechsli et l'équipe GGC