Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2013-04 | Page d'accueil | 2013-06 »

30 mai 2013

Nouveau Grand Paris, trop d'interprétations ! Essai d'explications

Vous avez peut-être  lu les trois tribunes du Petit-Quentin du mois d'Avril (n° nouveau grand paris,guyancourt,saint-quentin-en-yvelines285) : nous vous en conseillons vraiment la lecture ! Ces trois tribunes parlent toutes du projet de Nouveau Grand Paris. (Les tribunes sont ICI)

Présenté par le Premier ministre le 6 Mars et posté sur le site du Gouvernement, ce projet  remplace celui qui était présenté par l'ancien gouvernement, sous le nom de Nouveau Grand Paris, expression qui remplace celle de  "Grand Paris".

 Le Premier ministre s'est déplacé le 6 mars à Champs-sur-Marne pour présenter le projet: ce sont ses termes qui sont encore actuellement sur le "Portail du Gouvernement".

 Le Gouvernement et les collectivités territoriales portent ensemble la réalisation de ce projet ambitieux de modernisation et de développement des transports en Île-de-France ; il articule de manière cohérente les besoins de modernisation et d’extension du réseau existant et la réalisation de nouvelles lignes de métro automatique. (source: Portail du gouvernement )

 Le même jour, sur le chemin du retour de cette présentation, avec le maire de Guyancourt, le président de la Communauté de notre agglomération en résume l'essentiel, jugé positif pour notre territoire.

La vidéo du 7 mars 2013, présentée sur TV FIL 78 (ICI) est accompagnée de cette légende:

 Jean-Marc Ayrault vient de rendre ses conclusions dans le dossier du Grand-Paris. Il a donné son accord pour la réalisation de 200 km de lignes de métro autour de Paris. Un projet décalé à 2030 avec des économies à la clé. Quelles conséquences dans les Yvelines ?

 Quelles conséquences, pour les Yvelines, bien sûr, et pour notre territoire ? Pour le savoir, feuilletons le projet qui fait quand même 23 pages. La totalité du projet est sur le site du Gouvernement.

Certaines propositions appellent forcément le consensus. Parmi celles-ci:

 Les infrastructures ferroviaires d’Île-de-France ont besoin d’être modernisées et développées pour faire face à l’augmentation importante du trafic (21 % en dix ans);  c'est un constat auquel les franciliens ne peuvent que souscrire ! C'est un enjeu de qualité de vie en Île-de-France, pour que les conditions d’exploitation du réseau soient plus fiables, plus confortables, et apportent une meilleure qualité de service aux usagers, un  enjeu de solidarité,… d’attractivité… et d’emploiIl faut donc un projet d’ensemble cohérent, maîtrisé, financé: d’ici à 2017, la qualité de service est la priorité des opérateurs.

 La suite du document pose certainement beaucoup plus de questions, et c'est là que les appréciations divergent !

 Pour le "groupe PS et apparentés", le nouveau projet apporte quelques précisions rassurantes; pour le "groupe PC et apparentés", Saint-Quentin est "particulièrement mal servie; pour le groupe "Divers droite", l'annonce [de ce projet] n'est pas de nature à nous rassurer. Soit chaque groupe n'a pas la même conception de l'avenir de  St Quentin, ce qui serait déplorable pour l'avenir de notre territoire, mais après tout, c'est le jeu des programmes différents, soit chacun lit ce projet à travers le prisme national et partisan, et cela est vraiment déplorable pour l'avenir de St Quentin, donc de notre commune.

 Penchons-nous sur ce projet, quant au futur tracé, à son agenda et surtout à la place qu'il donne à Guyancourt et à Saint-Quentin .

 "Là où les trafics sont plus faibles (desserte du plateau de Saclay, Arc Grand Est), il [le trafic] génère…des coûts d’exploitation qu’on ne peut amortir qu’en réduisant la fréquence, et donc la qualité de service. Dans ces itinéraires, un transport automatique de capacité adaptée est une bien meilleure solution car il pourra être mis en oeuvre plus vite (que veut dire plus vite ? NDLR) grâce aux économies sur les coûts de construction et d’exploitation, et apportera une offre plus cadencée, au bénéfice des usagers.

 Au regard des projections de trafic, une solution de transport automatique à capacité adaptée est pertinente pour la ligne verte entre Orly et Versailles

 Mais où sont Saint-Quentin, Guyancourt? Où sont nos 2 gares prévues?

 Quel calendrier ?

 On apprend que l’ensemble des lignes 14, 15, 16, 17, 18 (celle qui nous concerne, ex "ligne verte") est réalisé…à l'horizon 2030 : c'est cela la mise en œuvre le plus vite possible ?

 Des détails complémentaires sont donnés en fin de texte  sur les cartes. La 1ére présente le  nouveau Grand Paris entre 2012 et 2017, les 2 dernières à  l'horizon 2027 à l'horizon 2030.

 Il faut bien attendre l'horizon 2030 pour voir apparaître la mention de "Saint-Quentin  sur la ligne 18 "CEA St Aubin-Versailles" qui passerait par " St Quentin-Satory" mais avec encore deux  variantes. Rien n'est encore tranché: une seule gare, St Quentin-Est, ou deux, cette dernière et celle de St Quentin-Université ?

 Quels financements ?

 La capacité de financement de la société du Grand Paris est essentiellement constituée des  redevances versées pour l’usage du réseau, et, pour la plus grande part, de recettes prélevées sur les Franciliens.

 A partir de 2020: "Ces mesures [de financement] feront l’objet…d’un dialogue renforcé avec les collectivités locales et les entreprises. Ces dernières seraient donc appelées à financer un hypothétique réseau qui ne serait proche de chez elles qu'à l'horizon 2030 : est-ce viable ? Est-ce vraiment "rassurant" pour l'avenir de notre ville ?

 Une autre mesure fait déjà couler de l'encre: le Gouvernement est ouvert à la mise en oeuvre de leviers permettant aux collectivités de mieux contrôler les recettes tirées du stationnement sur voirie en majorant les amendes forfaitaires et ainsi contribuer au financement de la modernisation et du développement du réseau de manière significative.

 Au moins la discussion "métro aérien ou souterrain" (celle pour laquelle la seule commune de Guyancourt a voté une motion) est caduque puisque la solution plus facilement réalisable et moins chère du tram-train est acceptée. Si on résume toutes ces annonces:

 - date de mise en service annoncée pour 2030-chacun sait ce que signifie une telle échéance pour des projets d'une telle envergure-,

 -des gares non encore clairement positionnées, une ou deux ?

 -un mode de financement aléatoire,

 Il est compréhensible que les usagers du territoire se posent des questions !

 Les  précisions (si précisions il y a) sont-elles rassurantes ?  Saint-Quentin est-elle particulièrement mal servie ?  Les choses auraient été peut-être plus claires si tous ces doutes étaient portés d'une même voix par tous les élus, au-delà des clivages politiques, car il s'agit de l'avenir des Saint-Quentinois et donc des Guyancourtois, aujourd'hui et pour leurs enfants.

 L'Equipe GGC

Nouveau Grand Paris, trop d'interprétations !

Je ne sais pas si vous avez lu les 3 tribunes du Petit-Quentin du mois d'Avril (n° 285), mais je vous en conseille vivement la lecture ! Elles parlent toutes du nouveau-grand-paris.pngprojet " Nouveau Grand Paris". Présenté par le Premier ministre le 6 Mars, il remplace le projet présenté par l'ancien Président. En parcourant ces tribunes, on se demande si les trois groupes ont lu le même texte, en ce qui concerne Saint-Quentin. Pour le groupe PS et apparentés, le nouveau projet apporte "quelques précisions rassurantes"; pour le PC et apparentés, "Saint-Quentin est "particulièrement mal servie"; pour le groupe "Divers droite", "l'annonce [de ce projet] n'est pas de nature à nous rassurer". Soit chaque groupe n'a pas la même conception de l'avenir de  St Quentin, mais après tout, c'est le jeu des visions différentes validées par le vote des citoyens,soit chacun lit ce projet à travers le prisme national et partisan, et cela est vraiment déplorable pour l'avenir de St Quentin, donc de notre commune. Ce n'est pas ma conception de l'intérêt général pour Guyancourt, ni pour l'agglomération.

 

Julien Oechsli, Conseiller municipal

 

21 mai 2013

Information GGC

L'équipe Guyancourt Générations Citoyennes (GGC) tient à vous informer que la - Adobe Reader.jpgprise de position de Julien Oechsli, conseiller municipal de Guyancourt, dans l'hebdomadaire "Les nouvelles" du 15 Mai 2013,  est une déclaration personnelle qui n'engage que lui.

L'équipe GGC n'a actuellement qu'un objectif: continuer à travailler dans l'opposition, comme elle le fait depuis 2008, à construire un projet novateur pour Guyancourt aux municipales 2014.

L'équipe GGC

19 mai 2013

Rythmes scolaires et Projet Educatif Territorial


Le Bulletin officiel de l'Education Nationale du 20 mars officialise la  création du "Projet Educatif Territorial ( PEDT) qui a pour objet d'en préciser les objectifs et les modalités d'élaboration…, et de faciliter la coopération entre les collectivités territoriales engagées dans cette démarche de projet et les services de l'État chargés de l'accompagner jusqu'à sa contractualisation.       Guyancourt, projet éducatif local, projet éducatif territorial

Le Guyancourt Magazine du 16 Mai aborde le sujet scolaire sous l'angle "rythmes scolaires" qui n'est qu'un aspect de la totalité du projet de loi. Guyancourt a choisi d'allonger la "pause méridienne", de 11h 30 à 13h45. Pour l'instant, même si nous avons conscience qu'il est encore trop tôt pour définir réellement ce que sera ce temps (Activités Pédagogiques Complémentaires –APC-, activités, aide personnalisée, aide aux devoirs..?), par contre il est temps de réfléchir au contenu du Projet Educatif Territorial. Sauf entente avec les autres communes de l'agglomération, il restera "communal". Le minimum serait que les sept  villes s'entendent au moins sur la demi journée travaillée, ce qui nécessiterait déjà une véritable concertation entre Education Nationale, parents, enseignants, monde associatif … de la ville, mais aussi avec les autres communes !

Ce PEDT va plus loin qu'un "contrat éducatif local" offrant des activités ludiques et pédagogiques (pendant les temps d'accueil périscolaires) (source Guyancourt Magazine du 5 Avril 2012) et même plus loin qu'une adhésion au "Réseau des Villes Educatrices, qui fait de la ville un agent co-éducateur (à travers la citoyenneté, la démocratie participative, les projets culturels, …).

Un véritable projet éducatif accompagne  les jeunes de 0 à 18 ans dans leur parcours éducatif, dans  le milieu scolaire mais également en dehors.

Le projet débute par un "état des lieux" de toutes les  activités proposées, de celles qui sont demandées par les parents et les jeunes, et ce jusqu'à 18 ans (donc cela implique une étude financière). Ce projet nécessite  bien sûr un suivi pendant cette phase de concertation mais aussi après la mise en place du projet. C'est aussi cela la "démocratie de proximité."

Le Bulletin officiel de l'Education Nationale et les dispositifs prévus d'élaboration du PEDT sont sur le site du Ministère de l'Education Nationale.

 

L'équipe GGC

 

16 mai 2013

A propos du PLUI : pour mieux connaître et participer à l'élaboration de ce projet

Quelques  compléments à l'article posté par Julien Oechsli, dans la tribune du Guyancourt Magazine du 16 Mai (n° 457)                       guyancourt,plu,plui

Quatre membres de l'équipe "GGC" ont assisté à la réunion publique du 18 avril ouvrant la concertation sur le Plan Local d'Urbanisme Intercommunal (PLUI), comme cela était annoncé dans la plaquette que  vous avez certainement trouvée dans vos boîtes à lettres. Ce document est ICI.

Le but de ce PLUI, un  document cadre, est  d'organiser la ville pour les années à venir.

Au-delà de ces termes, il faut (ou faudrait ?) concevoir ce projet comme un projet de territoire. Les enjeux économiques, sociaux, environnementaux de Guyancourt sont indissociables, ni de ceux des six autres communes qui constituent notre agglomération, ni  des villes voisines de notre bassin de vie, comme Maurepas, ou même Plaisir, pour ne citer que les communes directement limitrophes. Une cohérence de tout ce territoire est nécessaire pour le développement de chacun et pour assurer la  place qui doit être celle de Saint-Quentin dans le paysage francilien et dans l'Opération d'Intérêt National du Plateau de Saclay.

 Ce PLUI ne devrait donc pas être une juxtaposition des PLU des sept communes, -c'est la crainte des participants à cette réunion-mais une réflexion sur tout notre territoire intégrant entre autres celles sur le logement et les déplacements qui dépassent forcément nos frontières communales et même intercommunales.

En effet, pour prendre l'exemple des transports, "SQYBUS" sert le développement du bassin de déplacement de Saint-Quentinmais ces trajets concernent aussi les villes hors Saint-Quentin. De la même façon, l'attractivité économique de Guyancourt se pense à l'échelle de la ville, de l'agglomération, mais aussi à celle d'un territoire plus vaste : ce sera peut-être une des réalisations du projet de décentralisation qui va être bientôt en débat au Parlement.

Ce projet intercommunal intégrera le Projet d'aménagement et de Développement Durable (PADD)  un document incluant un  volet environnemental, mais aussi économique et social, et le plan Local de l'habitat (PLH) lui aussi conçu à l'échelle intercommunale et décliné à l'échelle communale. Pour rappel, voir le PLU de Guyancourt ICI (avec le plan de concertation présenté en termes semblables à ceux du PLUI, ce qui pose question sur l'étendue de la concertation qui doit être menée à une échelle plus large) et la politique d'aménagement de la Communauté d'agglomération ICI

Concevoir en intercommunalité un tel projet –c'est valable pour tous les projets d'urbanisme- a aussi un aspect financier, non négligeable aujourd'hui: il devrait mutualiser les moyens, donc permettre des économies, en réalisant à l'échelon intercommunal des études préalables et des documents d'urbanisme de plus en plus complexes à mener dans chaque commune, compte-tenu des exigences des lois Grenelle.

C'est donc globalement et largement qu'il faudra dialoguer sur notre futur PLUI. Ce sera un  autre défi à relever car il faudra mobiliser toute la population des sept communes pour ce projet à la fois intercommunal et municipal.

La première réunion publique a eu lieu le18 Avril. Un minimum de concertation, prévu par la loi, a été annoncé; il semble que ce soit vraiment un minimum qui n'évitera peut-être même pas les recours en fin de procédure ou au moment de l'enquête publique, obligatoire elle aussi !  Des ateliers sont prévus –à des heures auxquelles les habitants puissent participer comme a fait remarquer un membre présent à  l'assemblée le 18 avril- : attendons d'en savoir plus sur ce sujet.

Nous espérons aussi que la phase de concertation sera large et ouverte au maximum de Saint-Quentinois, donc aux Guyancourtois, puisque nous sommes tous concernés par le devenir de notre  agglomération.

L'équipe GGC

 

 

 

 

 

 

 

A propos du PLUI


Vous avez certainement trouvé dans vos boîtes à lettres une plaquette sur le Plan Local plui_bando_01.jpgd'Urbanisme Intercommunal (PLUI), et peut-être assisté à la réunion publique ouvrant la concertation sur ce sujet. L'essentiel de ce document cadre est d'organiser la ville pour les années à venir. Ce PLUI ne devrait donc pas être une juxtaposition des PLU des sept communes, mais une réflexion sur tout notre territoire intégrant entre autres celles sur le logement et les déplacements qui dépassent forcément nos frontières communales et même intercommunales. Pour ne prendre que l'exemple des transports, "SQYBUS" sert le développement du bassin de déplacement de Saint-Quentin  mais ces trajets touchent aussi indirectement  les villes hors Saint-Quentin. 

L'attractivité économique de Guyancourt se pense à l'échelle de la ville, de l'agglomération, mais aussi à celle d'un territoire plus vaste. C'est donc globalement et largement qu'il faut dialoguer sur le projet de PLUI en espérant que la première réunion publique –elle aura eu lieu entre l'envoi de cette tribune et sa parution- sera le début d'une concertation plus large et plus fréquente entre tous les saint-quentinois, puisque tous concernés par le devenir de leur agglomération.

Julien Oechsli, Conseiller municipal

 

 

 

14 mai 2013

Village des plantes

C'est le printemps (d'après le calendrier bien sûr) :  vous avez un jardin ou tout simplement, vous aimez jardiner ou discuter avec des jardiniers et même cuisiner des plantes nouvelles .. retenez la date du 26 Mai !    village_des plantes.jpg

 

Animations pour les plus jeunes, animations pour les plus grands à partir de 14 h et troc des plantes et des savoirs de 14h à 17h : Rendez-vous au "Village des plantes"

 

Le programmme est sur le site de la Maison de l'environnement

                                                    

village des plantes-2.jpg

 

 

6 rue Haroun Tazieff,  78114 Magny-les-Hameaux

Equipe GGC

 

 

 

 

09 mai 2013

Ces jours-ci dans notre territoire, sur les agendas des communes saint-quentinoises:

                 9 Mai... journée de l'Europe : Rien !            porte-voix.jpg

 

 A Guyancourt, arrivent les amis allemands [de Peignitz, dans la Bavière allemande, jumelée avec Guyancourt depuis 25ans, NDLR] (Source, site de la mairie). Ce sera l'occasion de montrer que l'amitié franco-allemande n'est pas un vain mot, d'autant plus que ces journées de jumelage coïncident  avec le 8 mai, fin de la 2nde guerre mondiale. C'est  le moment de rappeler que la construction européenne est aussi celle de la construction de la paix.

Une journée de l'Europe passée inaperçue ?

Il est vrai que nous sommes en vacances scolaires doublées d'un "pont"  et que les services municipaux sont fermés ! Et parler d'Europe n'est politiquement pas porteur ! 

Pourtant il serait bon de rappeler, même si c'est une évidence, que l'Union européenne, c'est d'abord des peuples et non des gouvernements. L'UE est commode pour faire "porter le chapeau" de décisions nationales que les gouvernants ne veulent pas assumer. N'étaient-ils pas présents au conseil le jour  où ces décisions ont été prises ? C'est l'éternel couplet " c'est la faute à Bruxelles" ! Ce n'est pas en la prenant comme bouc émissaire de nos problèmes, ni elle ni l'Allemagne, que nous règlerons nos problèmes français !

 

2013 est l'année européenne de la citoyenneté. C'est donc le moment de nous  rappeler que cette citoyenneté européenne -elle existe depuis 20 ans- n'enlève rien à notre citoyenneté française, mais au contraire est un "plus" ! Est-ce qu'un breton, un basque ….perd une partie de sa citoyenneté française ?  Non, c'est un enrichissement.

 Comme l'a dit le président de la Commission européenne : l'époque d'une construction européenne qui se faisait avec l'accord tacite des européens est révolue. L'Europe doit être toujours plus démocratique. Les 500 millions d'européens sont appelés à relever le défi l'année prochaine ! 

 

              10 Mai: journée mondiale de l'abolition de l'esclavage

 

Des commémorations ont eu ou auront lieu dans les villes de Montigny, Trappes et La Verrière.

Comme  le mois de juin 2013 marque aussi le centenaire de la naissance d'Aimé Césaire,  cette journée de l'abolition de l'esclavage se prolongera par une exposition à la médiathèque Aimé Césaire  à La Verrière, 19 Avenue du Général Leclerc, la semaine du 13 au 18 Mai

Cette exposition, "La Dissidence en Martinique et Guadeloupe" met en valeur l'engagement des Antillais pour la Libération de la France, en révolte contre un régime oppresseur. En entrant en "Dissidence", ces volontaires qui appartenaient à toute la variété de la société antillaise entraient dans une Résistance multiforme: politique, citoyenne, militaire,  intellectuelle comme Aimé Césaire, au risque de la déportation ou de leur vie,

Ces journées qui se déroulent dans ces 3 villes de notre agglomération sont un hommage à ces hommes et ces femmes qui ont risqué ou même payé de leur vie pour leur liberté et la nôtre.

Que ce soit en souvenir de l'abolition de l'esclavage,  de la "Dissidence," ou de l'engagement d'Aimé Césaire, ce sera l'occasion de réfléchir à la quête de la liberté et de la dignité pour tous afin de mieux construire demain (site de l'Association Culture et Traditions d'Outre-Mer : ACTOM).

 

Equipe GGC

 

05 mai 2013

Lu pour vous...


.. et même cherché !                                                 

guyancourt,actualités,habita,intercommunalité,plui

 

...Cherché le compte-rendu de la 1ère réunion publique concernant le Plan Local d'Urbanisme Intercommunal (PLUI), comme nous vous l'annoncions sur ce blog dans la note du 18 Avril, ...cherché (en vain) sur le site de la mairie de Guyancourt, ...cherché avec un peu plus de chance sur le site de la Communauté d'agglomération qui anonce toujours la réunion du 18 Avril (mais la concertation durant jusqu'à la fin de l'année 2014, il ya encore du temps).

 

Des ateliers seront constitués (1 par commune) , donc nous serons avertis de la réunion guyancourtoise sur ce PLUI que la plaquette reçue dans nos boîtes à lettres présente -ce en quoi c'est exact- comme "un véritable projet urbain pour l'agglomération".. A suivre donc

 

....Cherché des compléments à un article lu cette semaine dans la presse locale sur "l'habitat participatif" expérimenté sur les communes de La Verrière et de Magny. Le document de presse et les documents de réflexion sont ci-dessous: 

-un dossier de presse sur ce thème paru lors des journées nationales de Novembre 2012 à Grenoble et

-l'interview de Cécile Duflot qui prépare une loi visant à donner un statut à cette forme d'habitat: ICI

 

-le document de presse présentant ce projet dans notre agglomération: guyancourt,actualités,habita,intercommunalité,plui

 

Que faut-il en penser ? Connaisez -vous des expériences sur ce type de logement ? Quel est votre avis ?

 

Lu aussi pour vous.. La concertation de la ville de La Verrière sur son nouveau "projet Gare-Bécannesguyancourt,actualités,habita,intercommunalité,plui

et La ville de Coignières qui, par l'intermédiaire d'un élu, découvre (enfin !) qu'une intercommunalité à deux, [avec Maurepas], n'a pas de sens       guyancourt,actualités,habita,intercommunalité,plui

 

 

Bonne lecture

Equipe GGC