Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2013-05 | Page d'accueil | 2013-07 »

27 juin 2013

Skier à Saint-Quentin-en-Yvelines ?

Vous avez peut-être lu dans la presse locale qu'un  projet de piste de ski à Elancourt était dans les tuyaux de cette commune et de l'agglomération.

Une pétition est lancée contre ce projet.           colline d'Elancourt, guyancourt, piste ski

Qu'en est-il ?

C'est un projet dont les "vieux" Saint-Quentinois ont déjà entendu parler il y a,  d'après eux, une vingtaine d'années.

La colline d'Elancourt, ou colline de la Revanche, est  avec ses 231 m d'altitude, le point culminant de l'Ile de France. C'est une colline artificielle, née des remblais constitués lors de la création de la "Ville nouvelle", dans les années 1970.

L'endroit avait été retenu comme site olympique  pour les épreuves de VTT des Jeux Olympiques de Paris 2012. Ses pentes sont aujourd'hui utilisées pour pratiquer de nombreux sports.

Le projet est, ou plutôt serait, donc actuellement à l'étude pour aménager cette colline en piste de ski, d'où cette  pétition appelant les élus de la communauté d'agglomération à abandonner le projet.

 

Ces élus sont divisés sur ce sujet : les écologistes, les élus du Front de Gauche et du PCF y sont hostiles :voir un article du "Parisien" ICI et la vidéo de TVFIL 78 ICI.

 Leurs arguments détaillés dans la pétition (ICI) sont de tous ordres :  écologiques, économiques, sociologiques,…tous défendables.

Que dire sur ce projet ? A première vue, on peut en effet se poser la question du coût dans une période de difficulté financière des ménages et des collectivités locales. La réponse avancée par les défenseurs du projet argumentant que le financement sera privé (et non un partenariat public-privé comme le vélodrome) donc ne sera pas financé par l'agglomération (donc pas par nos impôts) est-il rassurant ?

Actuellement, les termes de ce projet ne sont, semble-t-il, pas véritablement connus au moins du grand public : quel contrat de financement, quel plan d'ensemble (écouter la réponse de la Communauté d'agglomération sur ce sujet dans la vidéo ci-dessus) ?  On voit mal ce sujet sortir véritablement avant les élections municipales de mars 2104.

 Qu'en dire de plus ? Qu'avant de dire "oui" ou "non" catégoriquement à ce projet, il est plus raisonnable, si ce n'est responsable, d'attendre d'en avoir tous les éléments (enfin ceux que l'on voudra bien donner aux Saint-Quentinois). C'est seulement après ces données-aujourd'hui, les arguments des porteurs du projet ne sont pas évidents ou/et pas connus- que l'on pourra dépasser le premier mouvement de doute et argumenter en connaissance de cause. Pour l'instant nous en sommes là !

L'équipe GGC

 

 

 

 

 

 

 

 

 

16 juin 2013

Avis d'enquête publique


Une enquête publique sur le projet de Tangentielle Ouest (phase 1) est commencée. Elle se déroule du 13 Juin au 12 juillet. tangentielle-ouest.jpg

Les deux maries les plus proches de Guyancourt sont St Cyr et Versailles, ce qui est normal puisque sur le trajet de cette tangentielle. Par contre, on peut toujours s'exprimer pour demander ce qui est prévu  (et quand ) pour rejoindre St Cyr et Saint-Quentin : voir le tracé d'ensemble ci-dessous et chercher Saint-Quentin !

Le tracé d'ensemble est ICI

Les documents concernant ce projet sont ICI

Pour consulter le dossier et se rendre dans les deux mairies les plus proches:

Mairie de Saint-Cyr-l’Ecole

  • Square de l’hôtel de ville – BP 106
  • 78211 Saint-Cyr-l’Ecole Cedex
  • • Lundi au vendredi sauf le jeudi : de 8h à 12h et de 14h à 17h15
  • • Jeudi : de 13h à 20h

Mairie de Versailles

  • Avenue de Paris
  • 78011 Versailles Cedex
  • • Lundi, jeudi, vendredi : de 8h30 à 17h
  • • Mardi : de 8h30 à 19h
  • • Samedi : de 9h à 11h30

 

Quelles réactions des élus à ce trajet qui oublie notre agglomération ? Il y a certainement une explication que l'on peut comprendre puisque "les transports publics sont une préoccupation majeure des  Franciliens, comme des Guyancourtois" (Tribune du Guyancourt Magazine, du 13 Juin, liste "Guyancourt pour tous"), encore faut-il la donner !

 

l'équipe GGC

 

 

 

 

 

14 juin 2013

information GGC


Suite à la tribune de Julien Oeschli, Conseiller municipal, parue dans le Guyancourt Magazine du n° 459 du 13 Juin 2013,        

   
l'équipe Guyancourt  Générations Citoyennes vous informe :                                              - Adobe Reader.jpg


- Qu'il s'agit d'une démarche personnelle qui n'engage ni l'équipe Guyancourt Générations Citoyennes (GGC), ni le Mouvement démocrate

- Que l'équipe Guyancourt Générations Citoyennes reste toujours dans sa ligne d'indépendance et ouverte au dialogue avec des interlocuteurs qui partagent les idées directrices d’un projet municipal pour 2014, comme elle l'a acté en réunion à laquelle assistait Julien Oechsli


- Que l'équipe Guyancourt Générations Citoyennes juge donc que cette démarche tournée strictement vers un interlocuteur ne correspond pas à cette logique


- Que l'équipe Guyancourt Générations Citoyennes travaille sur un projet pour sa ville, dans une démarche d'opposition depuis 2008.  Cette démarche ne signifie pas être dans un esprit d'affrontement avec qui que ce soit, mais  rester libre de voter une proposition qui va dans un sens positif pour Guyancourt et de voter non lorsqu'elle juge du contraire.

 
- Que notre démarche ne signifie nullement un ralliement à qui que ce soit, mais la capacité et la volonté de garder cette liberté constructive.


- Que l'équipe Guyancourt Générations Citoyennes travaille dans une volonté de rassemblement d’opposition avec un seul objectif : construire  un projet novateur pour que Guyancourt vive une alternance profitable à tous ses habitants.


JL Carriat, Président et l’équipe GGC
 

13 juin 2013

Je tends la main à François Deligné !

Il y a quelques semaines, je vous informais de ma volonté de vous exprimer la position que je souhaite adopter en vue des prochaines échéances municipales qui auront lieu dans 10 mois. Après 5 années de mandats exercées, je dispose du recul nécessaire pour juger de l’action des différents groupes représentés au conseil municipal. Homme du centre, j’ai toujours fait de la lutte contre le sectarisme politique une valeur forte de mon engagement. A l’heure, où il faut bien l’avouer nous vivons une période de désorientation, où la méfiance envers la sphère politique domine l’opinion, je serai le garant du dépassement des clivages pour m’investir dans  une dynamique de progrès pour Guyancourt où le projet de ville supplantera « les cuisines partisanes ». C’est dans ce cadre que je proposerai prochainement à François Deligné (dans l’hypothèse où ce dernier serait favorable à s’impliquer lors des prochaines échéances électorales) de réfléchir à un projet commun autour, notamment d’un pilier central qui trouve un écho favorable auprès de la population : le renforcement de la démocratie locale.

Je souhaite ainsi adopter les principes d'une réflexion commune pour :


- Mettre en place une structure de démocratie locale élective efficace encore inexistante à Guyancourt au travers de la création de conseils de quartiers dans lesquels les habitants seraient représentés par des conseillers de quartiers élus démocratiquement et également force de propositions.


- Construire une politique volontariste en faveur de la réimplantation massive du commerce de proximité et la redynamisation du marché, aujourd'hui laissé à l'abandon

- Garantir le maintien du cadre de vie tel que nous le connaissons aujourd'hui à Guyancourt, en garantissant l'enfouissement du tracé du GPE

- Agir pour un développement durable des modes de consommation en favorisant l'implantation d'une ferme communale sur les terrains vacants de l'INRA à l'ouest de la RD91.

 Comme vous, je souhaite faire progresser Guyancourt. Je vous tiendrai informé de mes démarches.

Julien OECHSLI Conseiller municipal de Guyancourt
 

02 juin 2013

A propos des commerces de proximité

épicerie.jpg

Le dossier intitulé «  Le Commerce de proximité » publié dans le Guyancourt Magazine n°458 du 30 Mai 2013, suscite de notre part les commentaires suivants :

 Nous ne mettons pas en doute le chiffre de 150 commerces implantés à Guyancourt, puisqu’il émane de la Chambre de Commerce;mais en réalité si nous faisons le compte des commerces de proximité que l’on pourrait qualifier de nécessaire aux besoins quotidiens d’une population de 28 510 habitants depuis le dernier recensement , ce chiffre est en fait très inférieur à celui annoncé.

Nous avons en effet dénombré les commerces suivants : -    

Boucherie / charcuterie : 2-          Fromagerie : 0-          Poissonnerie : 0-          Epiceries / commerces de détails : 4 (en comptant Super U et Carrefour Market).-          Boulangeries / Pâtisseries : 5-          Bars : 2-       Tabac / libraires : 4-          Pharmacies : 7-          Banques : 13-          Agences Immobilières : 14-          Garages automobiles : 7-          Coiffure : 8-          Fleuristes : 2-          Opticiens : 4-          Restaurants : 15-          Auto-école : 5-          Pressing : 2-          Articles de sports : 1-          Massage – relaxation : 1

Ce qui nous donne, sauf erreur de notre part, un total de 96 commerces de proximité, ce qui parait insuffisant au regard de l’augmentation de la population de 18,2 % depuis 1999 ( source : annuaire .mairie.fr)

 Certes, il n’appartient pas à la Municipalité d’imposer tel type de commerces, mais il lui appartient de créer un environnement favorable et incitatif pour leurs implantations.  Or, qu’à fait la Mairie dans ce sens ?  A-t’elle créé, par exemple, un environnement favorable pour l’implantation d’un marché de proximité digne de ce nom?

 Par ailleurs, si le conseil municipal a voté le principe de créer un périmètre destiné à permettre l’exercice du droit de préemption sur les locaux et les baux commerciaux tel que prévu par la loi , a-t-elle exercé ce droit de préemption ?  Tous les quartiers sont-ils pourvus en commerces de proximité ?  N’y aurait t’il pas moyen de procéder à un rééquilibrage des quartiers en ce sens ? Certes l’article ne manque pas de souligner que des commerces seront prévus dans les projets en cours et futurs : réalité ou promesse électorale ? 

 Nous attendons de voir……… 

 L’Equipe GGC