Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Lu et entendu dans les médias locaux | Page d'accueil | Questionnaire : Donnez votre avis ! »

24 octobre 2013

A propos des élections de Mars 2014


Voilà déjà plus d'un an que nous avons voulu vous tenir informés des péripéties de la législation concernant notre territoire. Voici un bref rappel: guyancourt,élections 2014,saint-quentin

  • Changement (ou non) du périmètre de notre agglomération ? Finalement, le périmètre restera identique à celui d'aujourd'hui, les villes candidates, celle de Maurepas en particulier, étant découragées par le " non" saint-quentinois.

 

  • Métropole (ou non) du Grand Paris qui devient "Paris-Métropole", un projet toujours en discussion, et très discuté,  après deux lectures au sénat, et un vote à venir dans deux mois à l'Assemblée Nationale.

 

  •  Intercommunalité: leur rôle va aller en s'accentuant, l'état se désengageant de plus en plus. Même si ce sujet est complexe et, parfois, peu connu, il est important puisque beaucoup de secteurs de notre vie quotidienne sont liés aux compétences intercommunales, en partie ou totalement.

 

C'est aussi pour cela que les élections municipales de mars 2014 sont différentes des précédentes : Voir sur ce sujet, l'article d'avril 2013, "Horizons 2014" qui alertait sur ces changements, la loi sur la réforme territoriale imposant de nouvelles règles à la gouvernance des intercommunalités. Peu de termes sont à changer depuis le mois d'avril:

 

Il est prévu qu'en 2014,[c'est maintenant acquis] les candidats à la Communauté d'agglomération seront "fléchés" sur les listes des candidats communaux présentées aux électeurs. En fait, le bulletin de vote comporterait comportera une liste séparée permettant à l'électeur de connaître les candidats au conseil intercommunal. (ce qui n'était pas le cas auparavant, voir la suite de cet article du 10 avril 2013) Symboliquement, ces élus ne seront plus "délégués des communes", mais "conseillers communautaires".

 Le nombre des conseillers communautaires guyancourtois passera de 7 à 9 en 2014, le mode d'élection étant celui des élections municipales. Concrètement cela signifie que, pour la première fois, des conseillers "d'opposition" (à la majorité municipale qui se dégagera des élections) siègeront à la communauté d'agglomération. Jusqu'à cette date, les membres des majorités municipales choisissaient eux-mêmes, donc entre eux, leurs conseillers communautaires.

 

Plusieurs articles parus dès avril 2010, tentaient de replacer Saint-Quentin dans son histoire et son paysage actuel. Ce qui était écrit le 25 août 2011 est encore d'actualité:  Il manque encore à notre agglomération ce projet commun qui porterait une vision ambitieuse, volontariste, élaborée en concertation avec les Saint Quentinois, pour inscrire cette démarche dans un dynamisme qui commence à s'essouffler alors que la concurrence est forte autour de nous.

L’intercommunalité est toujours, pour moi-même et mon équipe, un maillon essentiel de notre territoire, et donc du projet que nous porterons en 2014.          

guyancourt,élections 2014,saint-quentin

 Jean-Loup Carriat

 

 

 

Les commentaires sont fermés.