Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Plus que quelques jours ... | Page d'accueil | Joyeux Noël »

19 décembre 2013

RN 10, PLD, loi de Modernisation de l'Action Publique Territoriale et d'Affirmation des Métropoles.

intercommunalité.jpgSous ces termes qui peuvent paraître rébarbatifs, se cachent des réflexions sur notre agglomération actuelle et celle que nous voulons à court, moyen et long terme : c'est le point commun aux trois points abordés ci-dessous.  

 

 Les deux premiers concernent notre agglomération dès aujourd'hui, et donc à court terme.

 

Requalification de la RN 10 à Trappes: il suffit d'emprunter la N10 après la sortie de l'autoroute A12 vers  Rambouillet, ou en sens inverse, pour comprendre les nuisances que représente cette coupure de la RN 10 pour les Trappistes. C'est ce qu'exprime le document posté sur le site de la ville de Trappes à l'occasion de la concertation publique qui se dérouledu 20 novembre au
20 décembre 2013 autour du projet de requalification de la RN 10. Voir ce document ICI et en particulier l'onglet "dossier de concertation".

 

Trappes ? Ce n'est pas Guyancourt ! Au delà de la solidarité entre nos communes, de la compréhension des difficultés de ses habitants, les nuisances de cette ville s'arrêtent-elles aux panneaux d'entrée et de sorties de Trappes? Les trappistes sont-ils les seuls à emprunter cette nationale ? La requalification de la RN 10 est donc un sujet qui concerne Trappes, mais aussi les autres communes de l'agglomération, donc Guyancourt.

 

 Le PLD, ou Plan Local des Déplacements: Le site de la mairie de Guyancourt fait référence à ce projet, par ailleurs expliqué sur celui de l'agglomération.

 

 "Ça me concerne, je m'exprime" nous dit la page de présentation : pourquoi sommes–nous concernés ? Parce que ce PLD "définit la politique du territoire … en matière de transports et de déplacements avec comme principaux objectifs l'attractivité de notre territoire, la circulation, la mobilité durable et l'encouragement aux transports publics (voir les détails sur le site de Saint-Quentin-en-Yvelines) : nous sommes donc bien "concernés" par ce plan. Pour s'exprimer, c'est possible par l'enquête publique qui vise à associer la population…à l'informer sur le projet… recueillir ses suggestions...avant que le projet ne soit définitivement arrêté. Voici donc un projet qui nous concerne, sur lequel nous sommes invités à donner notre avis (voir les modalités concrètes de la consultation ICI ) et qui démontre, s'il était encore besoin, que les projets de l'agglomération sont ceux de notre commune et que nous sommes totalement partie prenante de ces derniers.

 

Il faut maintenant aller plus loin dans notre conception de l'agglomération et de son rôle dans un territoire plus large.

 

Voilà déjà longtemps que nous demandons une agglomération plus forte que celle que nous connaissons aujourd'hui (voir les notes de ce blog et en particulier celle du 23 janvier 2013 ICI) si nous voulons continuer à être un territoire attractif. En 2010, Saint-Quentin refusait les villes voisines qui demandaient à nous rejoindre ! Aujourd'hui, la loi en discussion et adoptée dans ses grandes lignes va rouvrir ce chantier.

 

La loi de "Modernisation de l'Action Publique Territoriale et d'Affirmation des Métropoles" crée la Métropole de Paris. Elle demande aussi que les intercommunalités de la Grande couronne, donc les Yvelines, atteignent un seuil de 200 000 habitants, soit au minimum pour Saint-Quentin, un accroissement de population de plus de 50 000 habitants. Qui ? Comment ? Pour quel projet ?

 

Les discussions s'ouvriront après les élections municipales de mars 2014: c'est  donc un véritable programme que nous devrons proposer aux électeurs et il faudra bien que chaque candidat dise officiellement comment il voit Saint-Quentin dans les années à venir. Guyancourt–en-mouvement ne veut pas penser seulement Guyancourt, mais penser bassin de vie, territoire plus large: ce n'est pas nous affaiblir, mais au contraire, devenir plus fort sans perdre de vue l'intérêt des Guyancourtois : l'avenir de Guyancourt en dépend.

 

Guyancourt-en-mouvement entend bien prendre toute sa place dans le débat qui devra forcément s'ouvrir au début de 2014.


Jean-Loup Carriat

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.