Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Très bonne année 2016 | Page d'accueil | Groupe MoDem au Conseil Régional »

10 janvier 2016

La nouvelle Communauté d'agglomération saint-quentinoise

Depuis le1er janvier 2016, notre Communauté d'agglomération saint-quentinoise s'est  guyancourt en mouvement,saint-quentin-en-yvelinesagrandie : de 7, nous sommes maintenant 12 communes dans "l'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines" (ce nom remplaçant celui de "Casqy") puisque Coignières, Les Clayes-sous-Bois, Maurepas, Plaisir, Villepreux rejoignent Elancourt, Guyancourt, La Verrière, Magny-les-Hameaux, Montigny-le-Bretonneux, Trappes, Voisins-le-Bretonneux, soit une collectivité de 230 000 habitants, au-delà du nombre de 200 000 imposé par la réforme territoriale. Les trois villes soulignées faisaient partie de la Ville Nouvelle dans le périmètre établi en 1972 et l'ont quittée en1983.

Quel périmètre ? Quelles compétences pour cette nouvelle agglomération ? Qui sont ces nouvelles villes ?

Tous les renseignements sont sur le site de l'agglomération :ICI.

Samedi 9 Janvier a vu la séance d'installation des nouveaux conseillers communautaires, mais devant une salle aux deux tiers vide, au moins dans la partie qui leur est réservée pour siéger car l'autre tiers, représentant les communes de gauche, manifestait en dehors de cette enceinte, se disant "exclus".

Autant le discours de Joséphine Kollmannsberger, Maire de Plaisir, chargée de régler les affaires courantes de l'agglomération depuis le 1er janvier 2016 et qui accueillait les nouveaux conseillers, fut consensuel, autant ceux qui suivirent reprirent les vieux clichés d'opposition droite/gauche, des clichés que l'on souhaiterait voir dépassés dans une collectivité qui, pour reprendre les termes de M.Laugier doit "conjuguer les forces, privilégier la complémentarité".

Une communauté d'agglomération n'est pas, contrairement à ce que dit le maire de Guyancourt, une "coopérative de communes", dans laquelle les représentants de chaque commune défendent leurs administrés (ils sont donc attaqués ?), mais une communauté humaine pour construire ensemble, puis enrichir, un projet de territoire.

Les élections du Président et des Vice-Présidents se déroulèrent donc en l'absence des villes "de gauche". Voir la liste des nouveaux élus sur le site de l'agglomération : ICI.

Parmi ces nouveaux postes, il est remarquable que celui de 1ère Vice-Présidente soit en charge de "l'élaboration du projet politique et de la mutualisation": un vrai programme pour l'année à venir.

Au moment de l’élection des délégués communautaires, les villes de gauche prirent leur place et vinrent enfin des paroles d'apaisement: celles du nouveau Président, M. Laugier, très ému (voir son discours sur le site ICI), puis celles des maires de gauche. On était enfin dans une Communauté rassemblée. Il reste à espérer que ce consensus nécessaire pour tous, continue: la première application est prévue le 30 Janvier, date du prochain conseil communautaire.

Photos, site de l'agglomération : Carte de la nouvelle agglomération depuis le 1er Janvier 2016

                                                     Les 75 nouveaux élus communautaires    

conseillers communautaires casqy-12.jpg

 

Guyancourt-en-Mouvement

guyancourt en mouvement,saint-quentin-en-yvelines

 L'installation de la nouvelle agglomération: TVFil le 12 Janvier ICI

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.