Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2018-06 | Page d'accueil | 2018-09 »

06 juillet 2018

Conseil municipal du 3 Juillet

Deux points des sujets débattus ce 3 Juillet au Conseil Municipal sont à noter plus particulièrement :       conseil municipal.jpg

-Au nom des élus d'Unis Pour Guyancourt (UpG) Jean-Loup Carriat avait envoyé une "question orale" à Mme Le Maire quelques jours avant le Conseil Municipal * :"Pouvez vous indiquer au Conseil Municipal le calendrier prévisionnel d'installation de la fibre optique à Guyancourt, quartier par quartier" ?

*Une question orale" est envoyée quelques jours avant le Conseil; la réponse est donnée oralement à la fin du Conseil et n'est suivie d'aucun débat, ce qui ne permet pas d'approfondir .

Finalement,  pratiquement, aucune autre précision nouvelle n'a été donnée en complément de l'article du Guyancourt Magazine n° 526, d'Avril 2018, "Guyancourt ville branchée". Notre commune et Montigny sont en retard (aucune des deux n'est en cause). Les travaux sont longs car ils nécessitent l'accord des syndics d'immeubles, et ce, un par un.

Tous les quartiers devraient être fibrés en 2020 : donc, pas d'avancées sur ce sujet (au moins dans les annonces faites ce 3 juillet) depuis le mois d'Avril !

-Les trois élus d'opposition ( liste UpG), se joignent à un élu de la majorité qui regrette que les comptes rendus du conseil municipal ne donnent pas les détails des débats, des interventions et des réponses, sans forcément restituer tout, mot à mot. Cela permettrait un peu plus de transparence dans le suivi de la vie municipale.

Le prochain conseil municipal aura lieu après les vacances scolaires.

Guyancourt en Mouvement vous souhaite un très bel été.          

bonnes vacances.jpg

05 juillet 2018

Enquête publique ligne 18, demande d'autorisation environnementale

Le délai est court pour répondre à cette enquête, mais c'est encore possible ! enquête publique ligne 18, guyancourt en mouvement

Une enquête publique relative à la demande d'autorisation environnementale concernant la création et l'exploitation de la ligne 18 du réseau du Grand Paris Express est ouverte jusqu'au 10 Juillet inclus.

Le dossier est complexe, mais les études d'impact sont présentes; le dossier est là... la communication autour ? Le règlement sera sauf !

Les lieux et horaires de consultation de l'enquête sont sur le site (Mairies de Versailles et de Magny-les-Hameaux) ou directement par voie électronique sur le site .

Le lien est ICI

 

03 juillet 2018

L'éternelle rebelle" devenue "Immortelle"

Un an après nous avoir quittés, Simone Veil entre au Panthéon avec son époux, Antoine.s.veil entrée panthéon.jpg

Avec elle, "éternelle rebelle" la vie est un combat permanent mais souvent gagné.

-Combat pour vivre: déportée à Auschwitz à 16 ans par le convoi n°71 du 13 avril 1944. Elle portait sur le bras gauche le numéro 78 651 de déportée à Birkenau. Elle le fera graver sur son épée d'académicienne et il le sera sur son sarcophage.

-Combat pour la tolérance: victime dans sa chair et dans ses liens familiaux de la barbarie nazie, elle a compris que seuls le dialogue et la réconciliation entre les peuples empêcheraient de nouveaux Auschwitz. Cinq ans après son retour du camp, elle part en Allemagne avec son mari quand il est nommé dans ce pays.

-Combat pour la justice et l'égalité: devenue magistrat, elle se bat pour la dignité et l'émancipation des femmes en faisant voter par l'Assemblée en majorité hostile, la loi donnant aux femmes la liberté de leur corps : c'est la loi Veil sur le droit à l'interruption volontaire de grossesse.

-Combat pour l'Europe: rassembler, concrétiser la réconciliation en construisant l'Europe, elle est la première femme à présider le Parlement européen à Strasbourg. "Quand je regarde ces soixante dernières années, confiait-elle en 2008, c'est ce que l'on a fait de mieux"

-Combat pour la civilisation et les lettres: académicienne, elle devient "immortelle", mais toujours rebelle !

Pleinement femme, européenne, éprise de justice, toujours battante, tous ses combats et ses défis sont encore d'actualité : ce sont maintenant les nôtres que nous prenons en héritage.

Merci Madame. Vous avez démontré que la dignité, la tolérance, la justice, la défense des valeurs auxquelles nous croyons, en un mot la vie ont le dernier mot.

La République, la France et l'Europe vous doivent bien d'entrer au Panthéon avec votre époux.