Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« #TousAntiAbstention … 2 | Page d'accueil | #TousAntiAbstention …3 »

10 décembre 2020

Hommage à Valéry Giscard d'Estaing

VGE.jpgEn l'honneur et en mémoire de Valéry Giscard d'Estaing qui présida la France de 1974 à 1981, le Président de la République a décrété une journée de deuil national ce mercredi 9 décembre 2020.

Une minute de silence a donc été organisée à 12h00 dans les mairies, à Paris, au Musée d'Orsay, et les drapeaux des bâtiments officiels ont été mis en berne. 

Valéry Giscard d'Estaing n'avait pas souhaité d'hommage national, contrairement à ce qui avait été organisé pour l'ancien président Jacques Chirac. 

Les journées de deuil national, comme celle de ce 9 décembre, ne sont organisées que depuis le  XXème siècle, mais, malheureusement, aux hommages rendus aux présidents de la République (Charles de Gaulle en 1970, Georges Pompidou en 1974, François Mitterrand en 1996 et Jacques Chirac en 2019) sont venus s'ajouter ceux rendus aux victimes d'attentats. Après ceux de novembre 2015 et juillet 2016, ce sont même trois jours de deuil national qui avaient été décrétés par François Hollande et en janvier 2015, les drapeaux étaient restés en berne pendant trois jours.

Comme l'indique l'adjectif " national", ces journées sont donc, en dehors de l'hommage rendu, un moment d'unité de la nation, de communion, un rassemblement citoyen pour saluer la mémoire d'un "Serviteur de l'Etat". "VGE" s'était engagé pour son pays à 18 ans, son engagement a continué jusqu'à la fin de sa vie.

Comme toutes les villes de France, notre commune a répondu à la demande de l'exécutif transmis par la préfecture, mais Guyancourt a opté pour un hommage minimaliste, se limitant aux deux obligations, minute de silence et drapeaux en berne, soit le …"service minimum" !

Il est vrai que la loi en faveur de l’avortement, et l’abaissement de la majorité à 18 ans que l’on doit à VGE ont été rappelés dans une rapide allocution. Mais un registre pouvait aussi être mis à disposition des citoyens désireux de manifester leur hommage, comme cela a été fait dans d’autres communes.

 C’est donc à un très rapide hommage à un président de la République auquel nous avons assisté ce 9 décembre. D’aucuns diront que bien peu de monde s’est déplacé ; les limitations de sorties dues à la situation sanitaire ? Le froid ? L'heure ? Peut-être. Et le manque d’information, sans doute. En effet, les Guyancourtois désireux de se renseigner sur l’organisation de la cérémonie n’ont trouvé aucune information sur le site de la mairie. Sur sa page Facebook un message a été posté, la veille à 16h00.

Et pourtant, que l'on soit de gauche, de droite, du centre ou sans étiquette, hommage était rendu à un président de la République, inscrit dans notre Histoire et dont le mandat, en l’occurrence, a changé notre société.

Avec Valéry Giscard d'Estaing, ce sont des réformes démocratiques- la majorité civile et électorale à 18 ans- et des réformes sociétales- les légalisations de l'interruption volontaire de grossesse et du divorce par consentement mutuel-.

 Avec Valéry Giscard d'Estaing, Européen convaincu, c'est la création du Conseil européen tel qu'il est actuellement, celle du Système monétaire européen et de l’Écu qui préfigure l’Euro, un projet repris par Jacques Delors. VGE, c'est aussi le soutien à l’élection du Parlement européen au suffrage universel, et à sa première présidente, Simone Veil qui a porté la loi pour l'avortement, et dans un domaine différent, il est le fondateur de l’Agence spatiale européenne. Le "couple franco-allemand", VGE et son ami, le chancelier allemand, Helmut Schmidt, a donné un "coup d'accélérateur à une coopération franco-allemande" qui se poursuit après leur mandat. Ils ont, ensemble, travaillé à la Convention sur l’avenir de l’Europe qui proposa le projet de Constitution. Elle fut, certes, rejetée par référendum en 2005, mais certains points ont été retenus, dont ceux qui, justement, permettent aujourd'hui l'emprunt européen.

Pourquoi en annonçant la journée d'hommage national, le Président de la République a-t-il précisé que "les Français pourront lui [Valéry Giscard d'Estaing] rendre hommage dans les Mairies et à Paris, au Musée d'Orsay" ?

VGE est attaché à la culture et à notre patrimoine. "Homme de profonde culture, le Président Valéry Giscard d'Estaing a conduit la naissance du musée et suivi son développement. Il est question que le musée porte son nom à l'avenir"…. Cette modernité se retrouvait également dans le projet scientifique et culturel du nouveau musée présentant les différentes disciplines artistiques et intégrant un auditorium en son sein". En quelques mots, Mme Laurence des Cars, la présidente et l'ensemble de ses équipes se souviennent de la visite du Président Valéry Giscard d'Estaing le 1er mai 2019 à l'occasion du concert européen donné par la Philharmonie de Berlin dans la nef du musée. " Cet événement résumait trois des passions du Président : l'art de cette période [la seconde moitié du XIXème siècle, NDLR] et le musée d'Orsay qui permet de le présenter, l'amitié franco-allemande et la construction européenne".

 Source Musée d'Orsay ICI et pour aller plus loin, une vidéo ICI.

Photo crédits twitter musée d'Orsay        VGE-musee orsay.jpg

 

Commentaires

Merci à l'auteur de cet article

Écrit par : BOINET | 10 décembre 2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.