Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« #TousAntiAbstention... 5 | Page d'accueil | Réchauffement climatique... Rénovation énergétique... Qu'en pensez-vous? »

25 février 2021

Un vaccin contre la désinformation?

Fake-news, en français infox, rumeur, désinformation, le procédé reste le même depuis le début de l'humanité en passant par la "Grande Peur" de l'été 1789.stop fake news quechoisir.org.jpg 

Une source non officielle plus ou moins occulte, plus ou moins intéressée, propage un bruit insidieux, tenace, qui court, s’amplifie et se transforme. Car une infox en appelle une autre et au bout du parcours le résultat obtenu est la désinformation. Le Covid-19 offre un terrain de jeu inespéré aux lanceurs d’infox (crédits photographiques image ci-contre Quechoisir.org).

Prenons Mauricette.

Le 16 janvier dernier, nous l’avons toutes et tous vue, bien portante et confiante, la première à recevoir le vaccin ARN messager. Mais, le lendemain, stupeur....Mauricette était morte et quelques semaines plus tard vingt-trois personnes mouraient en Norvège après avoir reçu le vaccin et... il est avéré que ARN messager modifie l’ADN, et que le vaccin contre le Covid-19 donne le syndrome du sida et que l’Institut Pasteur et Microsoft ont les brevets du Covid-19 et, qu'on va nous implanter une micro-puce, et que...etc, etc… La rumeur devient, elle aussi, virale !

La rumeur crée l’événement, et dès lors qu’il y a événement sa publication est possible. L’information est alors diffusée, relayée et médiatisée à l’échelle planétaire. En l’occurrence, les scientifiques les plus éminents peinent à se faire entendre et donc, à démentir.  Voir cet exemple ICI d'une rumeur propagée en Belgique, avec reportage et image à l'appui, et… démontée.

fakenew desssin-humoristique.fr.jpgAlors, la désinformation ne serait-elle pas une autre pandémie, nocive également, quoique, heureusement, non létale (et encore, à discuter car ce message de refus de la vaccination appelle un autre débat )

(crédits photographiques,  image ci-contre dessin-humoristique.fr)

L’information et la connaissance à portée de tous sont aujourd’hui une réalité, l’outil internet nous a du moins permis de le croire. Encore fallait-il prévoir l’usage qui en serait fait et anticiper sur le fait que la profusion d’information et la rapidité d’y accéder n’incite pas à en vérifier l’origine.

"Les fausses informations se propagent plus rapidement que le virus" selon l'Organisation mondiale de la santé qui parle "d'infodémie" à l'échelle planétaire. L'union européenne et les principales plateformes numériques travaillent à limiter la portée des fausses informations et à empêcher leur propagation.

 Désinformation, liberté d’expression menacée, quel vaccin contre cette pandémie ?

 A défaut de vaccin, voici une "boussole" (ICI)  qui permet d'aider à se repérer dans la masse d'informations et "à séparer le bon grain de l'ivraie" car internet est aussi une source d'informations … exactes encore faut il avoir accès à des sources vérifiées.

Source : Parlement européen, lutte contre la désinformation  ICI

Les commentaires sont fermés.