Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Réchauffement climatique... Rénovation énergétique... Qu'en pensez-vous? | Page d'accueil

29 mars 2021

Soyons lucides !

Nul besoin de rappeler quelle est la préoccupation majeure qui nous impacte tous depuisénergie-nucléaire.jpg plus d’un an maintenant. Mais une fois que nous en aurons terminé avec la pandémie, il faudra remettre au tout premier plan de nos préoccupations la lutte contre le réchauffement climatique.

Suite au travail de la Convention Citoyenne pour le Climat, le projet de loi "portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets",  dite "Climat et Résilience", actuellement en débat à l'Assemblée Nationale, nous rappelle l'actualité de cette problématique pour notre environnement.

Pour lutter contre ce bouleversement d’origine anthropique, donc de chacun de nous, une politique très volontariste de diminution des émissions de gaz à effet de serre s’impose. Dès lors, la question qui se pose est la substitution de sources d’énergie non carbonées, sans émission de CO2,  aux sources d’énergie dépendant de carburants fossiles, charbon, pétrole et gaz.

D’ici à 2050, toutes les analyses prospectives envisagées aujourd’hui conduisent à une consommation française d’électricité qui augmentera de façon très significative : de l’ordre de 40 à 50%.  L’utilisation de l’énergie électrique ne générant, là où elle est consommée, aucun impact négatif pour l’environnement, les différents usages de l’électricité vont en effet se multiplier, et parmi ceux-ci, l’électrification très massive et rapide du parc automobile avec des batteries de nouvelle génération et la mobilité hydrogène. Il sera donc possible de stocker l’électricité avec des piles à combustible.

L’électricité va occuper une place prépondérante dans notre société et dans notre économie car la production d’électricité est le seul vecteur énergétique pour lequel il nous est possible d’envisager la plus large décarbonation.

Or, sans la modernisation de son parc nucléaire, la France ne sera pas en mesure de produire l’électricité nécessaire de façon décarbonée.

Nous sommes bien devant un choix politique et économique.

Mais est-il réaliste de faire ce choix sans adhésion démocratique ? Le débat est essentiel, il sera fécond si nous faisons preuve de bon sens et de lucidité et refusons toutes les positions de principe.

         Le débat est donc ouvert !                              pour ou contre.jpg

Crédits photos: ci contre  et   ci-dessus

 

Commentaires

Je serai pour le jour où le problème des déchets nucléaires aura trouvé une solution !

Écrit par : Étienne | 31 mars 2021

Aucun processus industriel n’est totalement neutre pour l’environnement et c’est particulièrement le cas dans le domaine de l’énergie.

Les sacrifices consentis pour extraire le charbon ont depuis toujours été colossaux (accidents, maladie) et son utilisation dégrade très fortement notre environnement.

Contrairement au charbon, le nucléaire est une ressource inépuisable, totalement décarbonnée avec un fonctionnement indépendant de tous facteurs climatiques. La technique utilisée aujourd’hui encore est la fission de l’atome mais, demain, ce sera la fusion de l’atome (ITER – Cadarache) dans … cinquante ans.

La génération d’une quantité faible de déchets fortement radioactifs à vie longue est inhérente à cette technique de la fission.

La solution retenue par l’ANDRA (Agence Nationale des Déchets RAdioactifs) est l‘enfouissement des déchets. Les choix techniques, les modalités de mise en œuvre, le choix du site ont fait l’objet de beaucoup de communication, de multiples débats dans un très grand nombre d’instances diverses et, suite à ces débats, d’ajustements successifs.
Parmi ces ajustements, à l’issue du débat public de 2013, la prise en compte par l’ANDRA d’un stockage réversible (possibilité pour les prochaines générations de prendre part aux décisions concernant le devenir du stockage et de poursuivre comme prévu au départ, de le faire évoluer ou encore de revenir en arrière).

Du fait de cette grande place laissée à la communication et au débat la solution retenue pour la gestion des déchets radioactifs bénéficie d’un large consensus.

https://www.andra.fr

Écrit par : capitaine Haddock | 31 mars 2021

Merci pour ces commentaires et pour les explications; voilà de quoi alimenter le dialogue !

Écrit par : Administrateur | 31 mars 2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.