Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 décembre 2020

#TousAntiAbstention …3

Ensemble, luttons contre l'abstention !           auxurnescitoyens.jpg

Deux notes sur ce thème ont été publiées récemment sur ce blog, mais il est vrai qu'il nous tient à cœur et qu'une réflexion est utile pour comprendre les causes de l'abstention, ce qui permettrait de lancer le chantier sur les moyens de la limiter.

Notre dernière note faisait allusion à une lettre du député de la 2éme circonscription des Yvelines, Jean-Noël Barrot, qui se terminait par cette conclusion: "Aux urnes, citoyens !" 

Il lance maintenant une grande consultation sur ce sujet avec l'objectif de porter des propositions de nature à redonner du sens au vote et à moderniser nos procédures électorales.

Vous trouverez cette consultation, ouverte à toutes et tous, en suivant ce lien ICI

Vous pouvez aussi écouter l'annonce de cette consultation par Jean-Noël Barrot sur cette vidéo ICI

tous aux urnes.png

10 décembre 2020

Hommage à Valéry Giscard d'Estaing

VGE.jpgEn l'honneur et en mémoire de Valéry Giscard d'Estaing qui présida la France de 1974 à 1981, le Président de la République a décrété une journée de deuil national ce mercredi 9 décembre 2020.

Une minute de silence a donc été organisée à 12h00 dans les mairies, à Paris, au Musée d'Orsay, et les drapeaux des bâtiments officiels ont été mis en berne. 

Valéry Giscard d'Estaing n'avait pas souhaité d'hommage national, contrairement à ce qui avait été organisé pour l'ancien président Jacques Chirac. 

Les journées de deuil national, comme celle de ce 9 décembre, ne sont organisées que depuis le  XXème siècle, mais, malheureusement, aux hommages rendus aux présidents de la République (Charles de Gaulle en 1970, Georges Pompidou en 1974, François Mitterrand en 1996 et Jacques Chirac en 2019) sont venus s'ajouter ceux rendus aux victimes d'attentats. Après ceux de novembre 2015 et juillet 2016, ce sont même trois jours de deuil national qui avaient été décrétés par François Hollande et en janvier 2015, les drapeaux étaient restés en berne pendant trois jours.

Comme l'indique l'adjectif " national", ces journées sont donc, en dehors de l'hommage rendu, un moment d'unité de la nation, de communion, un rassemblement citoyen pour saluer la mémoire d'un "Serviteur de l'Etat". "VGE" s'était engagé pour son pays à 18 ans, son engagement a continué jusqu'à la fin de sa vie.

Comme toutes les villes de France, notre commune a répondu à la demande de l'exécutif transmis par la préfecture, mais Guyancourt a opté pour un hommage minimaliste, se limitant aux deux obligations, minute de silence et drapeaux en berne, soit le …"service minimum" !

Il est vrai que la loi en faveur de l’avortement, et l’abaissement de la majorité à 18 ans que l’on doit à VGE ont été rappelés dans une rapide allocution. Mais un registre pouvait aussi être mis à disposition des citoyens désireux de manifester leur hommage, comme cela a été fait dans d’autres communes.

 C’est donc à un très rapide hommage à un président de la République auquel nous avons assisté ce 9 décembre. D’aucuns diront que bien peu de monde s’est déplacé ; les limitations de sorties dues à la situation sanitaire ? Le froid ? L'heure ? Peut-être. Et le manque d’information, sans doute. En effet, les Guyancourtois désireux de se renseigner sur l’organisation de la cérémonie n’ont trouvé aucune information sur le site de la mairie. Sur sa page Facebook un message a été posté, la veille à 16h00.

Et pourtant, que l'on soit de gauche, de droite, du centre ou sans étiquette, hommage était rendu à un président de la République, inscrit dans notre Histoire et dont le mandat, en l’occurrence, a changé notre société.

Avec Valéry Giscard d'Estaing, ce sont des réformes démocratiques- la majorité civile et électorale à 18 ans- et des réformes sociétales- les légalisations de l'interruption volontaire de grossesse et du divorce par consentement mutuel-.

 Avec Valéry Giscard d'Estaing, Européen convaincu, c'est la création du Conseil européen tel qu'il est actuellement, celle du Système monétaire européen et de l’Écu qui préfigure l’Euro, un projet repris par Jacques Delors. VGE, c'est aussi le soutien à l’élection du Parlement européen au suffrage universel, et à sa première présidente, Simone Veil qui a porté la loi pour l'avortement, et dans un domaine différent, il est le fondateur de l’Agence spatiale européenne. Le "couple franco-allemand", VGE et son ami, le chancelier allemand, Helmut Schmidt, a donné un "coup d'accélérateur à une coopération franco-allemande" qui se poursuit après leur mandat. Ils ont, ensemble, travaillé à la Convention sur l’avenir de l’Europe qui proposa le projet de Constitution. Elle fut, certes, rejetée par référendum en 2005, mais certains points ont été retenus, dont ceux qui, justement, permettent aujourd'hui l'emprunt européen.

Pourquoi en annonçant la journée d'hommage national, le Président de la République a-t-il précisé que "les Français pourront lui [Valéry Giscard d'Estaing] rendre hommage dans les Mairies et à Paris, au Musée d'Orsay" ?

VGE est attaché à la culture et à notre patrimoine. "Homme de profonde culture, le Président Valéry Giscard d'Estaing a conduit la naissance du musée et suivi son développement. Il est question que le musée porte son nom à l'avenir"…. Cette modernité se retrouvait également dans le projet scientifique et culturel du nouveau musée présentant les différentes disciplines artistiques et intégrant un auditorium en son sein". En quelques mots, Mme Laurence des Cars, la présidente et l'ensemble de ses équipes se souviennent de la visite du Président Valéry Giscard d'Estaing le 1er mai 2019 à l'occasion du concert européen donné par la Philharmonie de Berlin dans la nef du musée. " Cet événement résumait trois des passions du Président : l'art de cette période [la seconde moitié du XIXème siècle, NDLR] et le musée d'Orsay qui permet de le présenter, l'amitié franco-allemande et la construction européenne".

 Source Musée d'Orsay ICI et pour aller plus loin, une vidéo ICI.

Photo crédits twitter musée d'Orsay        VGE-musee orsay.jpg

 

28 novembre 2020

#TousAntiAbstention … 2

Vous êtes plutôt : "Aux urnes, citoyens !" Ou plutôt  "Risque de défiance à l'égard de la auxurnescitoyens.jpgdémocratie ?"

A propos de notre note précédente #TousAntiAbstention sur une possibilité (ou non) de remédier à l'abstention par l'adoption du vote par correspondance ou par internet, voici plusieurs articles et documents permettant de nourrir notre réflexion et d'ouvrir le débat.

1 Le vote par correspondance, moyen de limiter l'abstention

Extraits de la lettre du député de la 2ème circonscription des Yvelines, Jean-Noël Barrot à propos du vote par correspondance, "une pratique efficace contre l'abstention".

…D’autres grandes démocraties ont su s’adapter à la crise Covid-19, c’est le cas en Allemagne, où le vote postal est utilisé depuis 1957 et a été instauré afin de faciliter le vote des personnes âgées ou handicapées. Lors des élections fédérales de 2017, 28,6 % des votes ont été exprimés par voie postale. Lors des municipales en Bavière (mars 2020), la participation a atteint 58,5%, soit +3,5 points qu’en 2014.

 ….

C’est aussi le cas en Suisse, pour la votation du 27 septembre par exemple, où la participation globale a marqué une forte hausse : avec près de 60%, c’est un des chiffres les plus élevés depuis des décennies. Les autorités municipales ont annoncé que le vote par correspondance était passé de 87,7% pour la précédente votation en février, à 93,3%.

 ….

Globalement, les études estiment que la généralisation du vote par correspondance impacte positivement la participation,particulièrement chez ceux qui ne votent pas habituellement.

 La question de la fraude

Qu’en est-il de la fraude ? C’était d’ailleurs la raison invoquée par l’État pour la suppression du vote postal en France en 1975. À l’époque le système comportait plusieurs failles, mais presque 50 ans plus tard les moyens de contrôle et de sécurisation n’ont jamais été aussi performants.

 …

Aux États-Unis, où le sujet a fait couler beaucoup d’encre, aucun cas de de fraude massive et organisée n’est avéré.

Au-delà du vote par correspondance, une réflexion globale doit être ouverte pour la lutte contre l’abstention et, entre autres, la recherche d'autres systèmes pouvant augmenter la participation .

Et la conclusion: "Aux urnes, citoyens !" 

La totalité de l'article de la lettre du député est ICI (et crédits photographiques, photo ci-dessus)

En complément, voici une infographie mettant en évidence les états européens dans lesquels le vote par correspondance est permis ou non (lien ICI)

carte vote par correspondance 2020.png

 

Légende de la carte : Disponibilité du vote postal dans les pays en Europe, IDEA International 2020

Et son commentaire: Le vote par correspondance pour cet ensemble de données est défini comme les mesures qui permettent à un électeur de soumettre son bulletin de vote par courrier physique à l'administration électorale. Si le vote par correspondance est en principe un vote anticipé, il diffère en ce que le vote peut être soumis physiquement à distance par l'électeur lui-même.

2 Le vote par correspondance fait peser un risque sur la confiance à l'égard de notre système démocratique

"Qui empêchera ainsi les candidats malveillants ou leurs soutiens de récupérer le matériel de vote dans les boîtes aux lettres ou auprès des électeurs les plus fragiles ?"

Lien de l'article cité ci-dessus et ci-dessous ICI

De nombreux spécialistes du droit électoral sont d’ailleurs opposés à ce système, comme Jean-Pierre Camby, professeur associé à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et ancien haut fonctionnaire à l’Assemblée Nationale. Il considère ainsi que "C’est un système qui permet totalement la fraude, car vous n’êtes sûr ni de l’émetteur, ni du récepteur." Qui empêchera ainsi les candidats malveillants ou leurs soutiens de récupérer le matériel de vote dans les boîtes aux lettres, ou auprès des électeurs les plus fragiles? Qui contrôlera les opérations postales d’acheminement, le stockage des votes en mairie?

…Mais plus que les risques sanitaires, logistiques ou moraux, l’essentiel est surtout le risque que le vote par correspondance fait peser sur la confiance à l’égard de notre système démocratique.

abstention.jpgEt vous, quel est votre avis ?       

 Mettons nous en mouvement !     

24 novembre 2020

#TousAntiAbstention

Novembre 2020 aux États-Unis, les élections se sont tenues malgré 100 000 mille cas de contaminations par jour. Quel que soit le vainqueur, elles ont eu lieu et le record de votants dans l'histoire américaine a été battu. Il s’agit du plus fort taux de participation enregistré depuis 1960, 61,8%.

abstentions-municipalesd.jpgMars 2020 en France, le premier tour des élections municipales a eu lieu avec le respect de toutes les précautions nécessaires pour garantir la sécurité sanitaire. Le taux d’abstention a atteint 44,6% au premier tour et 41,6% au deuxième tour qui, pour rassurer les électeurs, avait été reporté au mois de juin.

N’est-il pas temps de se poser la question d’un changement d’expression du vote ? Actuellement, toutes les conditions sont réunies pour fragiliser la Démocratie. C’est pourtant par des temps troublés comme ceux que nous traversons que nous attendons qu’elle s’exprime.  

La modernisation des procédures relatives au vote des citoyens peut être une solution pour obtenir une meilleure participation.

Aujourd’hui, la seule façon de s’exprimer en dehors de l’isoloir est le vote par procuration. Mais il reste à la marge même si son utilisation a été légèrement facilitée pour le 2ème tour des élections municipales, en juin 2020.

Parmi ces procédures, le vote par correspondance (abandonné en France en 1975) et l’instauration du vote par internet donneraient une représentation plus large de la population.

Mais nos représentants politiques hésitent.

Et nous ? Sans doute sommes-nous partagés entre deux catégories d’électeurs : Ceux qui voient dans le rituel du vote actuel l’expression d’un engagement citoyen, un symbole fort de leur attachement à la République. Sans doute aussi sont-ils sensibles à la sécurité de l’isoloir qui garantit le secret du vote.  Et ceux pour qui le déplacement jusqu’au bureau de vote, l’attente, sont des contraintes qu’ils ne souhaitent pas subir. D’autres encore peuvent estimer que "peu importe la forme pourvu qu’on ait le vote".

Voilà un sujet dont nous ferions bien de nous saisir car il semble que, par les temps qui courent, la République ait davantage besoin de renouveau que de nostalgie, voire de passéisme.

 En complément, voici deux documents (Crédits Ministère de l'intérieur) qui illustrent le taux d'abstention dans notre pays à la même période, 1960 à 2020, ce qui permet la comparaison, et pour deux élections.

Celui de gauche, ci-dessous, est celui des élections municipales depuis 1959. (Le maire est pourtant celui qui, d'après les sondages, reste l'élu auquel les Français font encore le plus confiance). Même en tenant compte de l'effet "covid" en 2020, la courbe est ascendante.

Celui de droite, ci-dessous, est celui du 1er tour des élections législatives : même montée de l'abstention (sans covid en 2017), "multipliée par deux en 50 ans",  comme le titre le journaliste.

Et vous ? Électeurs, abstentionnistes, nous vous attendons nombreux pour échanger et débats.jpgdébattre sur cette question.

                                                           Mettons-nous en Mouvement !

 

Evolution abstention Veme republique  centre observation société.jpg

abstention au 1er tour legislatives depuis 50 ans.jpg

 

 

 

10 novembre 2020

Un Humaniste au Panthéon

Ce mercredi 11 novembre 2020, l’écrivain, Maurice Genevoix, "un de 14", rejoindra au Panthéon les Hommes et les Femmes Remarquables de la Nation.                M genevoix france culture.jpg

Avant cela, hommage lui sera rendu dans deux lieux symboliques pour l’écrivain. Dans la Meuse d’abord, aux Éparges, où Maurice Genevoix a été très grièvement blessé le 26 avril 1915, Rue d’Ulm ensuite, à l’École Normale Supérieure (ENS) où il était étudiant depuis 1911 et qu’il a dû quitter pour rejoindre son régiment en 1914 (ses cendres y seront déposées un moment avant de rejoindre le Panthéon). Il avait alors vingt-quatre ans.

« Ceux de 14 », le livre dont il commence à écrire le premier volume dès 1916, encouragé par son ami Paul Dupuy, alors Secrétaire de l’ENS, est un des témoignages les plus réalistes de la vie des combattants et du front.

           Mais que sait-on aujourd’hui de l’homme, du soldat, de l’écrivain Maurice Genevoix ?

Au-delà du bel hommage qui lui est rendu cette année, et quelle que soit la valeur que l’on accorde aux cérémonies inhérentes, l’entrée de cet écrivain au Panthéon nous permet de le redécouvrir, ou de le découvrir. À travers ses écrits, nous constatons que cet homme de la fin du 19è siècle a encore des choses à nous dire ; les thèmes qu’il aborde dans son œuvre sont ceux qui nous questionnent et nous concernent.

Considéré par l’élite parisienne d’alors comme un écrivain régionaliste, "un écrivain des mulots", Maurice Genevoix est vu aujourd’hui comme un écologiste exemplaire.

 À Châteauneuf-sur-Loire où il a passé son enfance, il n’a eu de cesse d’observer la nature qui l’entourait avec un regard de poète déjà, de dessinateur précoce et aussi, mais surtout peut-être, en portant une attention toute particulière aux hommes qui y vivaient.

L’école a été pour lui le premier apprentissage de la vie. Entouré d’enfants dont les parents appartenaient à tous les corps de métier, Maurice Genevoix s’est imprégné de tout ce qui l’entourait avec l’intérêt pour la vie des autres qui le caractérise. C’est là qu’il a acquis sa toute première formation d’humaniste.

L’auteur de « Raboliot », prix Goncourt 1925, n’a pas attendu d’être reçu à l’Académie Française en1947 pour être un défenseur de la langue française. Toute son œuvre est écrite dans une belle langue qui se lit bien, une langue de la promenade. Mais sa charge de Secrétaire perpétuel de l’Académie Française l’en détourne trop et il décide de donner sa Les_Vernelles_Maurice_Genevoix_wiki.jpgdémission pour retourner à l’écriture, chez lui en Sologne.

L’écrivain Maurice Genevoix a écrit pour raconter la vie des autres, à hauteur des autres, pour ne pas oublier. L’homme Maurice Genevoix, était truculent, plein d’humour.

 

En écho à la journée de commémoration du 11 novembre, anniversaire de l'armistice de 1918 et jour d'hommage à tous les morts pour la France (loi de 2012) comme le rappelle la flamme du Soldat Inconnu inhumé sous l'arc de Triomphe, il y a juste 100 ans, la citation de Maurice Genevoix est particulièrement adaptée: L'homme est « comptable de ce qu'il est en mesure de transmettre » Maurice Genevoix (1972). La mort de près.

Et, pour résumer ce remarquable humaniste, « la vie est belle » est certainement sa citation qui doit nous accompagner en ce moment.

 

En complément, on peut écouter, ou réécouter, l'émission consacrée dernièrement à Maurice Genevoix par France Culture (ICI) … "Il faut donc lire et relire Genevoix pour se peupler d'une humanité plus grande".

 

                             

m Genevoix 2 memorial verdun.jpg

 

Crédits photographiques: photo en haut, à droite, France Culture

                                          photo à gauche: Les Vernelles, Wikipédia

                                          photo ci-dessus: Mémorial de Verdun

 

 

Afin de protéger la confidentialité de vos données personnelles, Guyancourt en mouvement s’engage à ne pas divulguer, ne pas transmettre, ni partager vos données personnelles avec d’autres entités, entreprises ou organismes quels qu’ils soient ou à des fins commerciales, conformément au Règlement Général de Protection des Données de 2018 sur la protection des données personnelles et à notre politique de protection des données. Vous pouvez à tout moment nous demander de supprimer vos coordonnées de notre base de données