Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 octobre 2016

Démission du Maire de Guyancourt

Vous avez sans doute trouvé le courrier de François Deligné, Maire de Guyancourt depuis 14 ans, annonçant aux Guyancourtois sa décision de démissionner de son mandat de Maire, mais de rester conseiller municipal et communautaire.                            018.JPG

Vous aurez aussi lu dans cette lettre que le Maire passe la main à mi-mandat à sa première adjointe.

 Le principe était connu et avait déjà été utilisé par le précédent maire pour passer la main à François Deligné, seule la date de "passage de relais" nous était inconnue.

En complément, voici un article paru dans Actu 78

A suivre ...

Jean-Loup Carriat, Conseiller municipal

Ci-dessous,  le courrier reçu dans nos boîtes à  lettres                                                                             

Lettre-démission-verso.jpeg

Lettre-démission-recto.jpeg         

18 septembre 2016

Notre engagement pour 2017

Vous trouverez ci-dessous la présentation des pré-candidatures aux élections législatives  de 2017 par le Mouvement Démocrate des Yvelines.                                 guyancourt en mouvement, alin juppé, modem78

Cette émission présentée par TVFIL 78 le 15 septembre dernier donne la parole à Bruno Millienne, Président du MoDem 78 et Jean-Loup Carriat, délégué du MoDem sur Saint-Quentin et conseiller municipal dans notre Ville (groupe d'opposition UpG).

La France a besoin de reconstruction, de rassemblement, et non de paroles qui divisent. "Je ne vais pas dire à chacun ce qu’il a envie d’entendre pour mieux le séduire à court terme et mieux le décevoir ensuite. Je refuserai toujours d’instrumentaliser les peurs, de flatter les bas instincts” disait Alain Juppé à Chatou le 27 Août dernier. Il n'est pas de notre famille politique, mais il nous faut rassembler au maximum pour que la France puisse enfin se réformer et retrouver une voix qui parle sur la scène européenne et mondiale.

Et si malgré tout, Alain Juppé ne sort pas vainqueur de cette primaire au cours de laquelle  tous les coups seront permis, nous prendrons le relais derrière François Bayrou afin d’offrir aux Français une autre alternative au populisme ou au déjà vu et subi.

La présentation des candidatures est ICI

 

25 juin 2016

Brexit

« L’Europe se fera dans les crises et elle sera la somme des solutions qu’on apportera à ces crises " Jean Monnet        Brexit, guyancourt en mouvement

Les Britanniques ont choisi; ils avaient toujours eu un pied en dehors de l'Union, ils ont voulu rester une île. Le bientôt "futur ex Premier Ministre" a choisi la voie d'un référendum sur l'Europe pour régler un problème de politique intérieure, faisant de l'Union européenne "l'otage d'une querelle au sein du parti conservateur" (communiqué de Guy Verhofstadt). David Cameron a raté son pari, il n’a pas réussi le compromis qu’il avait obtenu » (Robert Rochefort, LCI). En voulant conforter sa position au sein de son parti, il a déchiré son pays, creusé la fracture intergénérationnelle, sorti son pays de l'Union européenne : une situation qui devrait pousser des dirigeants politiques à réfléchir quand ils confondent les affaires de partis et les intérêts du pays !

Les conséquences pour le Royaume Uni seront certainement importantes et auront des retombées européennes: que vont faire les Ecossais, les Irlandais qui ont voté pour le maintien dans l'Union européenne ? Ce n'est pas seulement un problème anglais. La liste des conséquences s'allongera car qu'on le veuille ou non, aucun état ne peut plus être une île dans un contexte de mondialisation que l'on peut dénoncer mais non supprimer. Retrouver son indépendance, retrouver ce qu'on était "avant" : comment oser dire et croire que c'est possible au XXIème siècle ?

Il faut profiter de cette crise pour aller de l'avant, sans précipitation, avec les états qui le veulent. Après une campagne virulente, menée à coups de mensonges- contre l'émigration en particulier-, les anglais ont voté contre l'Europe, celle des chefs d'état, des "technocrates" (que met on derrière ce terme ?); alors faisons une Europe avec et pour les citoyens, construisons le "projet européen" du vingt-et-unième siècle avec de nouvelles perspectives ambitieuses, adaptées au monde d'aujourd'hui et compréhensibles par tous les Européens.

Les Anglais ne voyaient dans l'Europe qu'un grand marché, allons maintenant vers une Europe politique sociale, économique, et culturelle, en veillant à la sécurité de nos frontières extérieures; une nouvelle " Europe pour les Européens"(Nathalie Griebeck). Peut-on continuer à détricoter l'Europe en laissant les chefs d'état décider de notre sort entre les murs feutrés du conseil européen ? Ce temps est révolu: les peuples des Etats membres doivent être au centre du débat. Refaire l'Europe passera par un nouveau contrat démocratique entre les citoyens européens et les institutions européennes. " Nous sommes dans une Europe diplomatique, il faut faire une Europe démocratique". Les Européens doivent savoir "ce que l’on prépare pour octobre, novembre, décembre au sein de l’Union européenne. Pour l’instant cela n’a jamais été fait" (F Bayrou Europe 1)

L’Union européenne doit profiter de ce changement afin de retrouver sa dynamique : “De plus en plus d’européens ont le sentiment que l’Europe n’est pas capable de répondre aux crises multiples auxquelles nous sommes confrontés aujourd’hui. L’UE s’est trop attardée à vouloir régler de petites choses, sans proposer de solutions satisfaisantes aux grands problèmes dont les citoyens se soucient davantage : la crise des réfugiés, la crise économique et la crise de la sécurité.(Guy Verhofstadt) Encore faut-il des chefs d'état capables d'avoir la volonté politique de proposer un nouveau projet, de le mener et de redonner confiance aux citoyens. Nous avons besoin de chefs d'état et de gouvernement vraiment européens, qui ne donnent pas à l'Europe le rôle de bouc émissaire portant sur son dos tous les maux de leurs pays.

Repenser la dynamique européenne, "travailler, réfléchir, appréhender une voie européenne qui soit celle d’une Europe coopérative" demande un leadership, pour le proposer, pour l’initier et je crains que de ce point de vue là, la France, malheureusement, soit actuellement aux abonnés absents" note Marielle de Sarnez (France Culture).

Cette question devra être au cœur de la campagne présidentielle de 2017. "Les européens qui croient encore à l’Europe doivent se mobiliser pour qu’elle puisse trouver la possibilité de sortir de l’impasse dans laquelle elle est » (Robert Rochefort). Pour le Mouvement Démocrate, ce sera en effet un élément primordial du projet présidentiel !

Guyancourt en Mouvement

Source des documents cités (tous du 24 juin) : Guy Verhostadt, Président de l'Alliance des Démocrates et Libéraux (ADLE) au Parlement Européen François Bayrou, Europe 1 Marielle de Sarnez, France culture et France Info Robert Rochefort, LCI Nathalie Griesbeck, communiqué

01 juin 2016

Récompenser au lieu de punir ?

Comme chaque année, la semaine européenne du développement durable se déroule du 30 Mai au 5 Juin.

Le site du Ministère de l'environnement nous invite à nous mobiliser et lance un "appel à projets". C'est "l'occasion idéale de présenter vos actions partout en France, pour tous publics", d'apporter des "solutions concrètes" et d'adopter "des comportements responsables".

Puisque nous sommes sollicités pour présenter des projets, en voici un que le groupe MoDem au Conseil régional propose !                             semaine du développement durable, pass Navig'Air

Il s'agit du "Passe Navigo" à points que le groupe a baptisé " Navig'Air". L'idée est de récompenser les usagers qui prennent les transports en commun et font preuve de comportements "écolo-responsables".

"Nous souhaitons que des points soient attribués à chaque fois que l'on prend les transports en commun avec sa carte Navigo. .. On peut imaginer que des enseignes s'associent à cette démarche et puissent faire bénéficier aux utilisateurs de la carte Navigo des points gratifiables en places de cinéma, théâtre .. " (extraits de l'interview de Yann Wehrling, Président du groupe du Centre et des Démocrates au Conseil régional d'Ile de France).

Cette proposition sera soumise au vote du Conseil régional le 16 Juin

L'article en entier est disponible sur le site du Mouvement Démocrate 78 ICI

25 avril 2016

Le groupe Centre et Démocrates au Conseil régional d'Ile de France

Depuis les dernières élections régionales, un groupe "Centre et Démocrates" constitué des treize élus MoDem franciliens s'est constitué. elus-MD-CR.png

Voici le premier bulletin d'information de ce groupe présidé par Yann Wehrling

Voilà 4 mois maintenant que nous avons été élus au Conseil régional d’Ile-de-France. Les 13 élus du groupe du Centre et des Démocrates, tous nouveaux élus dans cette institution, ont rapidement dû faire connaissance avec le fonctionnement, les us et les urgences qui s’imposaient à nous… enjeu d’autant plus délicat que cette arrivée s’inscrivait aussi dans un changement de majorité à laquelle nous participons pleinement.

 

Le calendrier électoral ayant été de renouveler les équipes régionales fin décembre, l’exercice budgétaire ne nous a laissé aucun répit pour découvrir l’état des finances et réorienter les choix pour répondre à l'engagement pris devant les électeurs : celui de rééquilibrer les finances régionales, et, pour cela, nous concentrer fortement sur les grandes missions de la Région que sont les transports, la formation professionnelle et le développement économique.

 

Notre groupe a pleinement pris sa place dans cette assemblée et la prendra de plus en plus.

 

En premier lieu en faisant au quotidien notre travail d'élus lors des séances plénières qui s’est, entre autre, manifesté par une série d’amendements au budget régional, adopté ce mois d’avril. Ces amendements traduisent symboliquement les points d’attention que notre groupe développera tout au long de ce mandat, sur le développement durable, sur les questions sociales et sociétales, et sur les enjeux économiques notamment en faveur des petites et moyennes entreprises. Nos amendements ont ainsi demandé une augmentation du budget dédié aux énergies renouvelables, insisté sur le secteur du numérique, ou proposé, via notre vice-présidente, le maintien d’une ligne de crédit permettant de remplacer le pass-contraception par des actions plus efficaces et ambitieuses dans le domaine de l’information des jeunes sur la contraception et l’IVG (à ce titre, comme nous l'avions suggéré à l'exécutif, nous saluons l'annonce faite par la Présidente, de rencontrer les associations et organismes qui œuvrent dans ce domaine pour construire, avec eux, un nouveau dispositif).

 

Sur le long court, nous poursuivons un travail dont nous rendrons compte publiquement tous les six mois. Ce travail porte sur deux dossiers phare sur lesquels notre groupe se veut être une « force de proposition « régionale » : la lutte contre la pollution de l’air et l’apprentissage. Deux groupes de travail ont été constitués dont l’un a d’ores et déjà remis une contribution lors de la conférence régionale sur l’air. Une délibération sera d’ailleurs déposée par notre groupe lors de la session de juin.

 

Cette toute première lettre d'information permettra à toutes et tous de suivre nos travaux, y contribuer et y apporter sa plus-value.

 

Yann Wehrling,

Président du groupe du Centre et des Démocrates

 

Voici quelques unes des principales interventions et prises de position des élus pendant les séances du vote budgétaire:

 

Yann Wehring sur le vote du budget 2016:

"Pour une action politique qui, avant d’être coûteuse, réussisse à faire rimer sobriété et efficacité "

 

 "Nous saluons le respect des engagements pris et nous porterons une attention toute particulière au développement durable et à la justice sociale " : Intervention générale

 

Interventions thématiques pendant les séances du vote de ce budget :

 

Environnement : La Région doit être pionnière dans la transition énergétique et dans les économies d’énergie

Développement économique: Ayons de l’ambition pour l’innovation en Île-de-France !

Formation professionnelle: Nos priorités Cération internationale: Coopération nternationale:

L'Europe : L’Île-de-France est la première région d’Europe : il est temps que cela se voie! »

Coopération internationale: La coopération internationale doit être coordonnée, transparente et ciblée !

Logement : Ayons une politique du logement équilibrée, fer de lance d’une mixité sociale et urbaine cohérente

Transports: N’oublions pas « le dernier kilomètre » qui est souvent fait en voiture faute d’alternative

Education: Prorités de nos priorités !

Enseignement supérieur: Universités franciliennes : l’excellence pour tous !

Vie associative et citoyenneté : Accordons aux associations citoyennes et aux bénévoles toute l’attention qu’ils méritent

Train de vie de la région:  Soutenons les efforts promis aux Franciliens et améliorons la transparence financière

Agriculture et ruralité : Nous devons inscrire l’agriculture de demain dans une réflexion environnementale globale

Santé: Imaginons des maisons de santé régionales

Sport Faisons du sport le relais des valeurs de la République

Culture : Affirmons l’Île-de-France comme le premier pôle culturel d’Europe !

ActDéveloppement économique

Interventions thématiques

Interventions thématiques