Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 août 2009

Le dossier OIN , état de nos réflexions mai 2009

Comme nous vous l'avons annoncé, (voir article de Julien dans le Guyancourt Magazine, n° 364) l'équipe GGC qui suit le projet OIN vous livre quelques réflexions partagées avec l'équipe du Mouvement Démocrate de l'Essonne qui travaille aussi sur ce dossier.

Il s'agit de réflexions qui n'engagent que leurs auteurs et nullement les instances départementales de ce Mouvement, bien que ces dernières suivent aussi cette question.

Pour nous, ce dossier est un projet sans contours fixes.

Le gouvernement entretient un flou volontaire autour de cette opération. De quoi parle-t-on : OIN, Cluster, Campus ? qui est concerné : 49 communes, dans le cadre de l'OIN, 29 ou 27 dans le cadre du Cluster de Saclay-La Minière ? Combien d'années va durer ce projet ?

Christian Blanc, chargé du projet annonçait la création de 150 000 logements il y a quelques mois, 35 000 aujourd'hui.. pourquoi ce changement ? .. Après quels objectifs courrons nous ? .. Qui va financer ? Quel impact cela aura-t-il sur les communes ? Ce sont des questions pour lesquelles les réponses sont floues ou variables.

Pour nous, sa gouvernance est inacceptable

Qui pilote les opérations ? N. Sarkozy, le Gouvernement, C Blanc, V Pécresse, un Etablissement public ? ..La seule chose certaine est que dans une telle opération, l'Etat prend la main sur toutes les décisions dans le périmètre de l'OIN. Ni les collectivités territoriales, ni les élus, ni les associations ne sont impliqués dans les décisions que l'Etat impose depuis des bureaux parisiens.

Nous considérons que les régles élémentaires du fonctionnement de notre démocratie sont bafouées.

Ce que nous proposons:

La construction d'un pôle scientifique d'excellence, mais en finançant la recherche, en établissant un plan cohérent dans le but de créer une vraie dynamique. Pour cela, à chaque fois que cela est possible, les résultats de ces recherches doivent être transformés en activité économique nouvelle. Toutes les conditions doivent être réunies pour faciliter ces recherches, tant au plan juridique, financier qu'universitaire, et ceci en accord avec les communes environnantes qui doivent pouvoir accueillir ces nouvelles unités pour rapprocher emploi et travail. Dans cette perspective, nous voulons développer les circulations douces et nous appuyer sur les transports déjà existants, RER B et C en les rénovant.

Le respect de l'environnement, c'est à dire la nature environnante, les activités agricoles traditionnelles du plateau de Saclay, proches de la zone urbaine francilienne, et les espaces de verdure de notre région yvelinoise.

Nous refusons

Le mode de gouvernance actuel de ce projet qui ne peut aboutir qu'en y associant l'Etat, les habitants, les élus, les associations, les chercheurs, les créateurs d'entreprises, si nous ne voulons pas que ce projet aboutisse au bétonnage de notre région, profite aux investisseurs et augmente la dette publique.

Nous demandons la saisine de la Commission Nationale de Débat Public. Cette procédure permet de faire appel à cette juridiction chargée de veiller au respect de la participation du public au processus d'élaboration des projets d'équipement d'intérêt national à fort enjeux socio-économiqes.

L'équipe GGC en charge de ce dossier

 

OIN, PLU, la vigilance s'impose

 

OIN, PLU ..la vigilance s'impose

 

Vous savez que l'élaboration du Plan local d'urbanisme sur notre commune est lancée. Après la réunion publique du 21 Octobre, un forum est en place sur le site de la mairie et une réunion programmée pour le 12 Février 2009.* J'espère que ces initiatives seront annoncées clairement à tous les Guyancourtois car c'est aussi la ville de nos enfants que nous construisons.*

Ce projet local, le PLU, doit garantir la préservation de notre environnement actuel sans hypothéquer l'avenir, mais aussi intégrer les décisions qui seront prises dans le cadre de l'OIN (Opération d'Intérêt Général) et du Schéma Directeur de la Région Ile de France. Le rapport de Christian Blanc, en charge de ce projet au gouvernement, propose «  un véritable écosystème de la croisssance » avec la création d'un « cluster technologique et scientifique de rang mondial » , c'est à dire,- pour traduire ce terme anglo-saxon-, le regroupement sur un même site d'entreprises liées à des pôles de recherche. Ce cluster concerne, entre autres territoires, celui de « Satory – La Minière ».

Ces projets soulèvent plusieurs problémes : celui des transports**, celui des terres agricoles qui, bien qu'à l'extérieur de notre commune, font partie intégrante du poumon vert francilien. Toutes ces questions en appellent d'autres : quel mode de financement ? Quelle concertation ? Quel rôle pour les élus ? Si j'en crois leurs craintes et celles des associations qui travaillent sur ce sujet, ce denier point est peut-être le plus préoccupant . *** Aucun projet, si ambitieux soit-il, ne peut être imposé sans consensus.

Le mouvement démocrate de l'Essonne travaille en concertation avec celui des Yvelines; nous vous informerons des avancées de notre réflexion sur ce site.

Une réunion des deux Mouvements a déjà eu lieu le 11 Février dernier; un groupe de travail est en place pour réfléchir collectivement sur ce sujet qui concerne les deux départements.

 

* Depuis la rédaction de cet article, cette réunion s'est donc déroulée. Comme il est mentionné dans le Guyancourt Magazine, le numéro 364, une cinquantaine de personnes était présente. Malgré l'optimisme de l'animateur, qui, en réponse à une question de l'auditoire, pense que cela peut sembler minime par rapport au nombre d'habitants, mais détrompez-vous, c'est beaucoup pour un tel sujet généralement considéré comme rébarbatif par la population, cela fait quand même peu de Guyancourtois participants à cette soirée : désintéressement ? Peu probable que les habitants, -les usagers-, pour reprendre le terme entendu plusieurs fois à cette soirée et que je n'approuve pas, même si c'est mieux que les usagés - ne se sentent pas concernés par l'avenir de leur cadre de vie; autre sujet actuel de la vie quotidienne plus préoccupant à court terme ? Cela se comprend. Déficit d'annonce ? À part le site internet de la mairie, le bulletin Guyancourt Magazine, quelle campagne d'information a été menée pour appeler à cette concertation ? Toutes ces raisons ? Certainement; s'il est difficile de jouer sur la dernière, notre équipe municipale peut largement intervenir sur l'autre ! Mais cette procédure de concertation ne fait que commencer ..

http://www.ville-guyancourt.fr/site/haut/menu_principal/mairie/plu

** Ce sujet des transports est certainement le point faible du rapport de Christian Blanc, qui concède que le projet de métro – un coup de crayon en travers du plateau de Saclay – est très préliminaire et qu'il reste des études à mener. Néanmmoins, cette question sera traitée dans la loi proposée en mars 2009 au Parlement; cette loi prévoit la création de l'Etablisssement Public Paris-Saclay ( EPPS) comprenant 49 communes ( 20 des Yvelines, dont Guyancourt, et 29 de l'Essonne). Même si pour des raisons juridiques- les Associations qui travaillent sur ce sujet ont demandé aux ministres concernés la saisine de la Commission Nationale du Débat public-, et les mesures prioritaires liées à la crise économique, ce projet est repoussé à une date ultérieure, il n'en demeure pas moins que ce dossier, soutenu par N Sarkozy qui est déjà intervenu personnellement plusieurs fois sur ce sujet , est bien lancé !

 

*** Toutes les associations et les élus locaux se plaignent de ce manque de concertation. Ce sont pourtant eux qui connaissent le mieux ce territoire. Dans le périmètre de l'OIN, l'Etablissement public exercera le droit de préemption en lieu et place des communes, ce qui signifie concrètement que ce droit prime sur les collectivités territoriales, donc pour notre commune, sur le PLU à venir.

Ce dossier, comme beaucoup d'autres, demande une concertation exemplaire..et la vigilance s'impose. Je n'en manquerai pas !

 

Julien Oechsli, conseiller municipal MoDem

 

Sources : diverses associations , dont les » Amis de la Vallée de la Bièvre » et le groupe de travail du Mouvement Démocrate auquel participent des adhérents Guyancourtois du Mouvement Démocrate.

 

 

OIN: non à un projet imposé, ..

.. OUI à une gouvernance impliquant les habitants

 

Comme je l'ai dit dans ma déclaration lue au conseil municipal du 27 mai 2009, si je souscris totalement à ce qui a été voté par tous les élus le 31 mars, je veux aller au delà de cette démarche défensive de notre territoire et proposer une alternative constructive et offensive face à ce qui semble nous être imposé d'en haut.

Je demande un projet construit avec les habitants et les associations qui souhaitent refuser la procédure de l'OIN telle qu'elle est engagée aujourd'hui. Cela implique la modification du projet de loi actuel dans le but d'élaborer un nouveau mode de gouvernement s'appuyant sur l'expertise des associations locales avec saisine de la Commission Nationale de Débat Public puisque le mode de gouvernance de ce programme par le gouvernement ne répond pas à la pratique de la démocratie de proximité telle qu'elle est définie par la loi de 2002.

J'invite tous les guyancourtois et toutes les associations désireuses de s'informer sur ce dossier à me contacter.

Julien Oechsli, conseiller municipal, liste Guyancourt Générations Citoyennes, soutenue par le Mouvement Démocrate (article paru dans le Guyancourt Magazine n° 373, 2 Juillet 2009)