Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 février 2011

Dernières informations

Voici deux informations que je partage avec vous: porte-voix.jpg

1) Le compte-rendu du Conseil Municipal du 9 Février  est sur le site de la mairie.

 Deux nouvelles  à noter :

-Le siège de la Communauté d'Aggloméraion, actuellement situé à Montigny va déménager à Trappes dans la deuxième moitié de cette année 2011.

-La ville de Guyancourt adhère au Réseau français des Villes éducatives. C'est  une bonne initiative si on consulte les objectifs de cette association ( à découvrir ICI) . On ne peut que se réjouir de lire qu'adhérer à ce réseau  pour devenir une "ville éducatrice" veut dire : 

  • que lorsqu'une ville  s'inscrit dans cette intention, elle est consciente que ses projets ont des conséquences au point de vue comportement et convivialité et génèrent de nouvelles valeurs, connaissances et capacités. Tous les domaines y sont impliqués et concernent tous les citoyens...
  • ...Cet engagement doit obligatoirement être partagé avec la société civile...
  • ...Cet engagement repose sur trois prémisses essentielles: information compréhensible destinée aux citoyens, participation de ces citoyens à partir d'une perspective critique et co-responsable et, finalement - ce qui n'est pas moins important - évaluation des besoins, des projets et des actions.

On ne peut que souscrire à ces engaggements qui correspondent à ce que "Guyancourt Générations Citoyennes" désire, réclame et continuera à réclamer : une démocratie locale vivante .

2) Sur la chaîne locale TVFIL 78: un reportage sur le Conseil Municipal des enfants : Citoyens de demain : voir la lettre d'information de cette chaîne et le site de la mairie qui donnent les heures de diffusion.

C'est aussi l'occasion  de rappeler que si ce Conseil à notre entière adhésion, il manque son prolongement  car l'engagement citoyen des adolescents est absent de ce dispositif : que se passe-t-il entre le début du collège et la majorité ? Mais la future "Ville éducatrice" corrigera cette absence !

Le documentaire est disponible en DVD; les renseignements sont disponibles sur ce site

Julien Oechsli, Conseiler Municipal soutenu par le Mouvement Démocrate

06 février 2011

2011 : année du bénévolat et du volontariat

L'année 2011 a été déclarée par le Conseil des ministres et le Parlement européens  Année européenne des activités de volontariat pour la promotion de la citoyenneté active  pour désigner les deux formes d’engagement qui correspondent aux formes d’engagement que la Commission souhaite célébrer.logo-centre europ du volontariat.jpg

Tous les pays européens y participent. En France, la Direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative du Ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative est responsable de la coordination des événements qui ponctueront cette année.

 A cette occasion, une campagne de labellisation aura lieu du 7 au 13 février 2011.

Les priorités de cette année 2011 sont :

-développer le bénévolat et le volontariat

-mieux les reconnaître et mieux les valoriser

-développer leur dimension européenne

Nous souhaitons une très bonne "semaine du bénévolat et du volontariat" à toutes celles et ceux qui prennent de leur temps pour participer à cet engagement citoyen, qui est primordial pour garder les liens sociaux dans une société de plus en plus individualiste.

 Vous savez que nous sommes particulièrement attachés à soutenir tous ces engagements ( beaucoup de membres de notre équipe participent à un titre ou à un autre à une forme de bénévolat). Cette semaine est encore un moyen de les remercier. 

Quelques sites sur ce sujet:

http://anacej.asso.fr/2011/01/16/2011-annee-du-benevolat-...

http://www.benevolat.public.lu/fr/actualites/2009/04/anne...

Julien Oechsli

04 février 2011

Saint Quentin en Yvelines dans 10 ans

chantier.jpg 

C'est le titre du dossier présenté cette semaine dans le magazine l'Expresss du 2 Février 2011.

 Quel sera le visage de la Communauté d'Agglomération dans 10 ans

Vous trouverez dans ce dossier les grands projets de  St Quentin :

-ceux qui sont prévus à  Montigny :  le vélodrome unique au monde (petit rappel: l'enquête publique est actuellement en cours à la mairie de cette ville) et le réaménagement de la gare, enfin des travaux !

-un autre réaménagement : celui de la ville de Trappes qui fait peau neuve ; on ne peut pas vivre dans une commune ainsi segmentée, commente Julien Oechsli, à propos de la N 10 qui traverse le coeur de la commune.

-les projets de la ville d'Elancourt , ville du futur  qui mise sur les nouvelles techniques d'information, à l'école, comme dans la sécurité du futur

-ceux de l'Université, et de sa faculté de médecine qui devrait poser (enfin) ses valises à Montigny.  Les "vieux" saint Quentinois se rappellent les premiers bâtiments des années 1990 .. et 20 ans après, l'Université entre dans le classement de Shangai des meilleures universités  d'enseignement supérieur !

-le projet difficile du métro automatique, que Saint Quentin prend en marche ... au risque de le rater ! car notre agglomération  a été oubliée au début du projet du "Grand Huit". L'oublier, c'était nous condamner à devenir une agglomération-dortoir", résume Julien Oechsli, mais c'était  aussi négliger un bassin de vie de 150 000 habitants, dit François Deligné.

Même si comme le constate le maire de Montigny, les élus de droite, comme de gauche, se sont battus pour réintroduire St Quentin dans le projet, on ne peut que constater que rien n'est encore tranché, et que les élus ne se sont peut-être pas tous battus avec la même ardeur ! Le transport en commun en site propre ( TCSP) demandé par tous les St Quentinois sera-t-il réalisé rapidement ? Le journaliste  est assez dubitatif si on en croit la conclusion de son  paragraphe : comme le métro du Grand Paris, le bus Orly-Saint Quentin ne voit donc pas encore le bout du tunnel !

A écouter les élus qui ont été interviewés pour réaliser cette enquête, le journaliste a bien compris que  le véritable chantier qui est encore en construction est le vivre-ensemble qui demeure, lui, un chantier perpétuel et peut-être le plus difficile à réaliser !

Nous vous souhaitons une bonne lecture

L'équipe GGC

 

 

 

 

 

20 janvier 2011

Les auto-entrepreneurs ont-ils été trompés ?

 

De nombreux auto –entrepreneurs vont devoir payer une cotisation au titre de la taxe professionnelle entrepreneur 2.jpgréformée. Ils  ont reçu un avis d’imposition (c’était à  régler avant le 15 Décembre 2010) au titre de  la cotisation foncière des Entreprises, l’une des composantes de la Cotisation économique territoriale (CET) qui remplace la taxe professionnelle.

Cette contribution  foncière des entreprises est un impôt local créé par la loi de finances pour 2010.  Elle remplace la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises, la taxe professionnelle et la cotisation minimale de taxe professionnelle  qui revenait à l’Etat. Les deux premières taxes forment la contribution économique territoriale (CET). Cette contribution sera perçue à partir de 2011 par les Communes ou intercommunalités

 Cette cotisation, est calculée non pas en fonction du chiffre d’affaires déclaré, mais sur la base de la valeur locative du lieu de travail des entrepreneurs, même s’il s’agit, dans la plupart des cas, de leur domicile.

 

Pour ces auto- entrepreneurs qui pensaient pouvoir bénéficier d’un régime fiscal avantageux pendant les trois premières années de leur activité, c’est la douche froide, et même glacée pour certains.

En fait, il leur fallait  opter  pour l’option de « versement libératoire de l’impôt sur le revenu », au moment de l’inscription. A la réception des documents administratifs, aucune indication n’a été faite sur cette option avec l’éventuelle possibilité d’un délai de 3 mois après la date de création.

De nombreux auto-entrepreneurs sont mécontents de ce qu’ils appellent un  mensonge par omission du régime auto-entrepreneur, tel qu’il a été présenté par les autorités. C’est le fameux slogan “Zéro Chiffre d’Affaires = Zéro charge... mais il fallait lire : « Zéro chiffre d’affaires = Zéro taxe » ! 

Les sites  spécialisés de conseils aux entrepreneurs recommandaient bien le choix du « versement libératoire de l’impôt sur le revenu » afin de ne pas payer cette taxe, au moins  les trois premières années. Mais ces conseils n’ont pas toujours été suivis, mal leur en pris !  

Résultat : nombreux sont ceux qui se sont retrouvés  à payer une taxe alors qu’ils n’ont pas réalisé de chiffre d’affaires, d’autres doivent payer une cotisation bien trop élevée – jusqu’à 2000 € - sans rapport avec leur niveau d’activité.

 

Pourtant, depuis sa naissance début 2009, le statut d’auto-entrepreneur fait la fierté du Gouvernement en permettant aux salariés, retraités, chômeurs ou étudiants de développer à titre principal ou complémentaire une activité pour accroître leurs revenus, avec des démarches simplifiées et un régime fiscal avantageux : «  Zéro chiffre d’affaires = Zéro taxe » était alors le slogan du Gouvernement pour encourager la souscription à ce statut.

 

Donc, seuls ceux, qui bien avisés ou mieux informés,  avaient opté pour « le régime des versements libératoires » continuent à ne pas payer de taxe pendant les trois premières années de leur activité.

 

Mais comme pour beaucoup d’auto-entrepreneurs le siège de leur entreprise  se confond avec leur domicile, ils paient deux fois la taxe : la taxe d’habitation et foncière en tant que locataire et/ou propriétaire et en tant que chef d’entreprise, donc l’auto-entrepreneur qui est dans ce cas est frappé deux fois par la même taxe ! Si l’objectif n’est pas forcément de devenir riche, l’entreprise doit être économiquement viable.

De là à penser que ce que l’on donne de la main droite est repris par la main gauche, le chemin n'est pas long  !

 

Devant le tollé des auto-entrepreneurs à la réception de leur feuille d’impôt, le gouvernement a réagi et leur a recommandé de contacter leur centre des impôts ! .

 ( voir la réaction ICI )

 

La réponse du ministère de l’économie est aussi arrivée : 

 Le gouvernement présentera un amendement au projet de loi de finances rectificative pour 2010, afin d’aligner le régime d’exonération des contribuables qui n’ont pas opté pour le prélèvement forfaitaire libératoire sur celui des contribuables ayant exercé l’option. Si elle est adoptée par le Parlement, cette mesure aura pour effet de porter à trois ans la durée maximale d’exonération de CFE pour l’ensemble des auto-entrepreneurs.

Source : net PME et les 10 points de l’auto-entrepreneur

Les auto-entrepreneurs ont-ils été trompés ? En tout cas, mal informés !

Julien Oechsli, conseiller municipal, soutenu par le Mouvement Démocrate

 

16 janvier 2011

Enquête publique sur "Vélopolis"

Notre note du 2 Avril 2010 vous informait du projet « vélodrome » de l’Agglomération de St Quentin.    vélo.jpg

 Implanté sur la commune de Montigny, mais porté par l’intercommunalité. Il ne soulevait pas l’enthousiasme de tout le monde. Le  groupe des  «  44 », élus de gauche, (dont le maire de Trappes), anciens élus, associations » critiquaient en particulier son coût et le partenariat privé-publique, et menaçait d’un recours. Nous étions nous-mêmes dubitatifs puisque, comme nous l’écrivions à cette époque : un projet de développement n’est pas forcément une mauvaise chose, mais il doit avant tout se penser à travers de réelles priorités ... Ce sont des questions que l’on peut légitimement se poser devant tant d’incertitudes, sur le présent et sur l’avenir. Ces questions et ces incertitudes, financières en particulier, sont toujours là, et même  se précisent !

Nous regrettions que ce projet intercommunal qui nous engage pour 30 ans n’ait pas fait l’objet d’une présentation au Conseil municipal. Les investissements financiers de l’intercommunalité  sont aussi les nôtres ! Même si notre commune n’est pas directement impactée, le financement la concerne puisque c’est l’intercommunalité qui est engagée. Le vote relève bien du Conseil communautaire, mais une information aux Guyancourtois serait malgré tout bienvenue.

Une présentation de ce projet peut être visionnée sur la vidéo de TV Fil 78 du 8 Avril 2010

Cependant, le fait est là, et nous ne pouvons que souhaiter que ce projet d’envergure... [ soit] un atout pour le développement et  l’attractivité du territoire. (Petit Quentin n° 260, Janvier 2011)  Notre Agglomération en a bien besoin : le projet initial de « Grand Paris n’a-t-il pas « oublié » (!) de prévoir une gare sur St Quentin !

Le site de l’Agglomération informe  de l’ouverture d’une enquête publique (voir aussi le plan qui visualise l'emplacement géographique de Vélopolis) .

   Les travaux de Vélopolis vont débuter : avec son vélodrome, le siège de la Fédération française de cyclisme et la première piste de BMX couverte au monde, Saint-Quentin va devenir la capitale du vélo...

Pour un projet de cette ampleur, une enquête publique est obligatoire.

Cette enquête environnementale se déroulera durant un mois, du 17 janvier au 16 février 2011, à la mairie de Montigny-le-Bretonneux.

Accompagnée d’une exposition à l’Office de tourisme de Saint-Quentin-en-Yvelines, elle permettra au public de découvrir le vélodrome – sous forme de maquette et de panneaux explicatifs – pour que celui-ci donne son avis sur la réalisation de ce projet porté par la communauté d’agglomération.

Implanté à côté de la base de loisirs et longeant l’A12, le site rassemblera le vélodrome, une piste de BMX couverte – unique au monde – et d’autres équipements permettant l’installation de la Fédération française de cyclisme à Saint-Quentin-en-Yvelines.

L’ensemble a été pensé comme un projet durable, avec une démarche environnementale exigeante. Sa réalisation fait l’objet d’un partenariat avec Certivea, qui permettra la certification HQE (haute qualité environnementale) du vélodrome...

 Voir la suite de l’article sur le site de la Communauté d’Agglomération.

L’enquête publique  a lieu :

A l’Office du tourisme de St Quentin-en-Yvelines : 3 Place Robert Schuman  ( Centre commercial, Espace St Quentin)

A l’Hôtel de ville de Montigny-le-Bretonneux, 66 rue de la Mare-aux-Carats.

Même si ce projet ne concerne pas directemen Guyancourt, nous sommes tous St Quentinois , solidaires les uns les autres des projets de toutes les communes.

L’équipe GGC en charge du suivi de ce dossier