Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 mars 2015

Devenir de Saint-Quentin-en-Yvelines

Notre note du 30 janvier 2015 vous informait du projet préfectoral concernant la proposition d'une méga collectivité "de 800 000 habitants regroupant quatre intercommunalités" .réforme territoriale.jpg

Elle était  proposée aux votes des conseils communautaires et municipaux de ces quatre  agglomérations (celles de Versailles, Grand Parc et de Saint-Quentin en Yvelines  dans notre département et celles d 'Europ'Essonne et du Plateau de Saclay dans le département de l'Essonne)..

 Le préfet régional vient de rendre un arrêté statuant sur le devenir de notre agglomération et des trois autres concernées par ce projet.

Versailles-Grand Parc, les deux intercommunalités d'Europ'Essonne et du Plateau de Saclay qui fusionnent, selon leur vœu, et Saint-Quentin sont donc et resteront trois intercommunalités.

 Vous trouverez l'arrêté préfectoral dans le document joint, ICI

 L'agglomération de Saint Quentin devrait donc former, le 1er Janvier 2016, une collectivité de 12 communes : les 7 actuelles (Elancourt, Guyancourt, La Verrière, Magny-les-Hameaux, Montigny, Trappes, Voisins) auxquelles  se rajouteront celles de Maurepas, Coignières, Plaisir, Villepreux, Les Clayes.

Avant cette date, les préfets des départements concernés doivent prendre des arrêtés de projet de périmètre pour chacun des futurs EPCI. Ces arrêtés seront soumis aux votes des communes et EPCI concernés.

 L' apprentissage du "travailler ensemble" sera peut-être long, mais cela devrait être profitable à chacune des communes si chacune fait passer l'intérêt communautaire, donc celui des habitants, avant des intérêts communaux, importants, certes, mais souvent à court terme.

Ce sera peut-être l'occasion de commencer la réflexion d'un Schéma de Cohérence Territorial (SCOT) qui concernerait l'aménagement global du Plateau de Saclay et de penser le futur PLUI saint-quentinois, (Plan Local d'Urbanisme Intercommunal) à cette nouvelle échelle... sans oublier la concertation avec les habitants, premiers acteurs de cet aménagement.

 Bonne lecture

 

 

 

04 décembre 2014

Latifa IBN ZIATEN

 Pour la journée des femmes du 8 Mars 2013, nous avions évoqué et mis en avant le combat de Latifa IBN ZIAREN :              Latifa Ibn Ziaten

 Et puisque journée des femmes il y a, s'il faut en choisir une pour cette année 2013, c'est Latifa Ibn Ziaten, la mère du soldat assassiné par M Mérah.

Elle incarne tous les symboles de ce 8 mars 2013: la femme, la mère, la lutte contre la violence. Elle a fondé l'"Association pour la jeunesse et la paix".

Ses mots sont à eux seuls, un message: elle est debout car son fils est mort debout.

 Un rappel: Latifa Ibn Ziaten est la mère de l'adjudant assassiné à Toulouse le 12 Mars 2012. Depuis ce drame, elle cherche à convaincre les jeunes et leurs parents d'accepter la culture française sans rejeter les richesses de leurs origines.

Latifa Ibn Ziaren sera à Versailles, à l'Université Inter-Ages,(6 Impasse des Gendarmes), le

                 Mardi 9 Décembre 2014.

Interviendront aussi:

Pierre Servent, conseiller militaire de France 2 et Hayat El Yamani, élevée dans une double culture, qui dira l'effort que les jeunes dans cette situation ont à fournir pour surmonter les difficultés.

 

"Je voudrais sauver ceux qui sont à l'origine de ma souffrance"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Latifa IBN ZIATEN est la mère de l'adjudant assassiné à Toulouse le 12 mars 2012, huit jours avant la famille de Samuel Sandler ; depuis elle cherche à convaincre les jeunes et leurs parents d'accepter résolument la culture française, sans rejeter les richesses de leurs origines.

 

 

 

Elle sera à Versailles
mardi 9 décembre à 20h30
à l'Université Inter-Ages.

 

 

 

En complément de son témoignage :

 

Pierre SERVENT parlera de cette fascination que le djihadisme exerce sur certains jeunes.

 

 

 

Hayat EL YAMANI, qui a été élevée dans une double culture, dira l'effort que les jeunes dans cette situation ont à fournir pour surmonter les difficultés, effort qui doit être accueilli et encouragé par un regard bienveillant.

 

 

 

Soirée organisée par le GIP78
 et Initiatives et Changements

 

21 juin 2014

Réforme ? Laquelle ?

Pour compléter la note du 11 juin qui évoquait la réforme des régions, voici un complément, qui nous touche plus directement et surtout est plus proche dans le temps: la réforme intercommunale à venir. 1000 feuilles territorial.jpg

Un des premiers dossiers de l'équipe communautaire sera le nouveau périmètre de notre agglomération qui devra s'agrandir pour répondre aux demandes de la future "Métropole du Grand Paris": les intercommunalités de la "Grande Couronne" atteindront 200 000 habitants en 2016, soit ... demain !

Quelle intégration ? Qui ? Quel "Grand St Quentin" : Maurepas, Plaisir, Les Clayes .. des villes dont l'entrée a été refusée sous l'ancienne mandature ! Le Nord de la Vallée de Chevreuse ? Sur quel projet ? Voilà des débats à venir, mais à suivre car l'enjeu est important pour l'avenir de notre agglomération.

M Laugier s'exprime sur ce sujet lors d'une interview à "Radio Sensations" : elle est disponible en cliquant sur le lien ci-dessous, plus précisément après 18'.

https://www.youtube.com/watch?v=fWZFUiumrYg&feature=p...

Au fait, et si les citoyens avaient leur mot à dire ? 

 

 

08 septembre 2013

Quelques nouvelles de notre territoire


A Trappes,                                                                           guyancourt, pétition, N10

Depuis plus de 15 ans, la commune de Trappes réclame la couverture de la Nationale le 10 qui traverse son territoire : plus de 80 000 véhicules par jour, avec le bruit et la pollution qui les accompagnent mais aussi les difficultés quotidiennes que représente cette coupure.

La nouvelle est enfin arrivée: la RN10 sera couverte en 2017-2018, et la ville "recousue".

Les trappistes vont enfin mieux respirer (plus que 4 ans, sauf retard imprévu, rien à côté des 15 ans passés !), mais aussi tous les automobilistes qui empruntent cette route depuis la sortie de l'autoroute vers Rambouillet, Chartres et au-delà.

Voir le détail de cette information dans l'article des "Nouvelles" ICI.

A Guyancourt,

A propos des "incivilités" dans la quartier de Villaroy, un rappel des faits dans la vidéo (TVFil du 5 Septembre) ICI

 

27 juin 2013

Skier à Saint-Quentin-en-Yvelines ?

Vous avez peut-être lu dans la presse locale qu'un  projet de piste de ski à Elancourt était dans les tuyaux de cette commune et de l'agglomération.

Une pétition est lancée contre ce projet.           colline d'Elancourt, guyancourt, piste ski

Qu'en est-il ?

C'est un projet dont les "vieux" Saint-Quentinois ont déjà entendu parler il y a,  d'après eux, une vingtaine d'années.

La colline d'Elancourt, ou colline de la Revanche, est  avec ses 231 m d'altitude, le point culminant de l'Ile de France. C'est une colline artificielle, née des remblais constitués lors de la création de la "Ville nouvelle", dans les années 1970.

L'endroit avait été retenu comme site olympique  pour les épreuves de VTT des Jeux Olympiques de Paris 2012. Ses pentes sont aujourd'hui utilisées pour pratiquer de nombreux sports.

Le projet est, ou plutôt serait, donc actuellement à l'étude pour aménager cette colline en piste de ski, d'où cette  pétition appelant les élus de la communauté d'agglomération à abandonner le projet.

 

Ces élus sont divisés sur ce sujet : les écologistes, les élus du Front de Gauche et du PCF y sont hostiles :voir un article du "Parisien" ICI et la vidéo de TVFIL 78 ICI.

 Leurs arguments détaillés dans la pétition (ICI) sont de tous ordres :  écologiques, économiques, sociologiques,…tous défendables.

Que dire sur ce projet ? A première vue, on peut en effet se poser la question du coût dans une période de difficulté financière des ménages et des collectivités locales. La réponse avancée par les défenseurs du projet argumentant que le financement sera privé (et non un partenariat public-privé comme le vélodrome) donc ne sera pas financé par l'agglomération (donc pas par nos impôts) est-il rassurant ?

Actuellement, les termes de ce projet ne sont, semble-t-il, pas véritablement connus au moins du grand public : quel contrat de financement, quel plan d'ensemble (écouter la réponse de la Communauté d'agglomération sur ce sujet dans la vidéo ci-dessus) ?  On voit mal ce sujet sortir véritablement avant les élections municipales de mars 2104.

 Qu'en dire de plus ? Qu'avant de dire "oui" ou "non" catégoriquement à ce projet, il est plus raisonnable, si ce n'est responsable, d'attendre d'en avoir tous les éléments (enfin ceux que l'on voudra bien donner aux Saint-Quentinois). C'est seulement après ces données-aujourd'hui, les arguments des porteurs du projet ne sont pas évidents ou/et pas connus- que l'on pourra dépasser le premier mouvement de doute et argumenter en connaissance de cause. Pour l'instant nous en sommes là !

L'équipe GGC