Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 mai 2013

A propos du PLUI : pour mieux connaître et participer à l'élaboration de ce projet

Quelques  compléments à l'article posté par Julien Oechsli, dans la tribune du Guyancourt Magazine du 16 Mai (n° 457)                       guyancourt,plu,plui

Quatre membres de l'équipe "GGC" ont assisté à la réunion publique du 18 avril ouvrant la concertation sur le Plan Local d'Urbanisme Intercommunal (PLUI), comme cela était annoncé dans la plaquette que  vous avez certainement trouvée dans vos boîtes à lettres. Ce document est ICI.

Le but de ce PLUI, un  document cadre, est  d'organiser la ville pour les années à venir.

Au-delà de ces termes, il faut (ou faudrait ?) concevoir ce projet comme un projet de territoire. Les enjeux économiques, sociaux, environnementaux de Guyancourt sont indissociables, ni de ceux des six autres communes qui constituent notre agglomération, ni  des villes voisines de notre bassin de vie, comme Maurepas, ou même Plaisir, pour ne citer que les communes directement limitrophes. Une cohérence de tout ce territoire est nécessaire pour le développement de chacun et pour assurer la  place qui doit être celle de Saint-Quentin dans le paysage francilien et dans l'Opération d'Intérêt National du Plateau de Saclay.

 Ce PLUI ne devrait donc pas être une juxtaposition des PLU des sept communes, -c'est la crainte des participants à cette réunion-mais une réflexion sur tout notre territoire intégrant entre autres celles sur le logement et les déplacements qui dépassent forcément nos frontières communales et même intercommunales.

En effet, pour prendre l'exemple des transports, "SQYBUS" sert le développement du bassin de déplacement de Saint-Quentinmais ces trajets concernent aussi les villes hors Saint-Quentin. De la même façon, l'attractivité économique de Guyancourt se pense à l'échelle de la ville, de l'agglomération, mais aussi à celle d'un territoire plus vaste : ce sera peut-être une des réalisations du projet de décentralisation qui va être bientôt en débat au Parlement.

Ce projet intercommunal intégrera le Projet d'aménagement et de Développement Durable (PADD)  un document incluant un  volet environnemental, mais aussi économique et social, et le plan Local de l'habitat (PLH) lui aussi conçu à l'échelle intercommunale et décliné à l'échelle communale. Pour rappel, voir le PLU de Guyancourt ICI (avec le plan de concertation présenté en termes semblables à ceux du PLUI, ce qui pose question sur l'étendue de la concertation qui doit être menée à une échelle plus large) et la politique d'aménagement de la Communauté d'agglomération ICI

Concevoir en intercommunalité un tel projet –c'est valable pour tous les projets d'urbanisme- a aussi un aspect financier, non négligeable aujourd'hui: il devrait mutualiser les moyens, donc permettre des économies, en réalisant à l'échelon intercommunal des études préalables et des documents d'urbanisme de plus en plus complexes à mener dans chaque commune, compte-tenu des exigences des lois Grenelle.

C'est donc globalement et largement qu'il faudra dialoguer sur notre futur PLUI. Ce sera un  autre défi à relever car il faudra mobiliser toute la population des sept communes pour ce projet à la fois intercommunal et municipal.

La première réunion publique a eu lieu le18 Avril. Un minimum de concertation, prévu par la loi, a été annoncé; il semble que ce soit vraiment un minimum qui n'évitera peut-être même pas les recours en fin de procédure ou au moment de l'enquête publique, obligatoire elle aussi !  Des ateliers sont prévus –à des heures auxquelles les habitants puissent participer comme a fait remarquer un membre présent à  l'assemblée le 18 avril- : attendons d'en savoir plus sur ce sujet.

Nous espérons aussi que la phase de concertation sera large et ouverte au maximum de Saint-Quentinois, donc aux Guyancourtois, puisque nous sommes tous concernés par le devenir de notre  agglomération.

L'équipe GGC

 

 

 

 

 

 

 

14 mai 2013

Village des plantes

C'est le printemps (d'après le calendrier bien sûr) :  vous avez un jardin ou tout simplement, vous aimez jardiner ou discuter avec des jardiniers et même cuisiner des plantes nouvelles .. retenez la date du 26 Mai !    village_des plantes.jpg

 

Animations pour les plus jeunes, animations pour les plus grands à partir de 14 h et troc des plantes et des savoirs de 14h à 17h : Rendez-vous au "Village des plantes"

 

Le programmme est sur le site de la Maison de l'environnement

                                                    

village des plantes-2.jpg

 

 

6 rue Haroun Tazieff,  78114 Magny-les-Hameaux

Equipe GGC

 

 

 

 

24 avril 2013

Tribune du 25 Avril 2013 !


Vous avez constaté que la tribune Guyancourt Générations Citoyennes du Guyancourt Magazine de ce 25 Avril était absente. Des indisponibilités personnelles ont fait que je n'ai pu envoyer mon texte en temps voulu !

 Mon idée était de revenir sur un projet sur lequel je vous ai déjà entretenu, à savoir, le nouveau mode d'élection des conseillers communautaires. Cette réforme s'inscrit dans celle plus large des collectivités territoriales, actuellement en débat, et même très débattue ! réforme territoriale.jpg

En mars 2014, les Saint-Quentinois, donc tous les habitants des sept communes, éliront leurs conseillers communaux en même temps que leurs conseillers communautaires qui les représenteront à l'agglomération. Jusqu'à cette date, les électeurs n'avaient aucune connaissance, au moment du vote, des élus qui les représenteraient à l'intercommunalité, ni du programme qu'ils appliqueraient.

En conséquence, cela veut aussi dire que des élus d'opposition aux communes siègeront à Saint-Quentin puisque le même système de représentation proportionnelle s'appliquera avec, il est vrai, le système de la prime majoritaire qui renforce le nombre des élus majoritaires. Toujours est-il qu'une des conséquences, et elle est bienvenue, sera que pour la première fois, les candidats aux suffrages municipaux seront dans l'obligation de présenter aussi leur programme intercommunal.

Un nouvel équilibre politique sera-t-il trouvé ? Il est trop tôt pour répondre à cette question, mais en tout cas, je souhaite réellement que ce nouveau mode de scrutin soit enfin l'occasion de faire la pédagogie de l'intercommunalité, bien trop méconnue, et de travailler ensemble à une véritable solidarité intercommunale puisque l'avenir des 7 communes est lié, et ce au delà des étiquettes partisanes, en tout cas, c'est ce qu'il faut souhaiter : un projet local ne se définit pas par rapport à un payage national.

 

Julien Oechsli, conseiller municipal

21 avril 2013

Initiative citoyenne européenne

Voici ce que nous écrit un adhérent de GGC :

Je vous fais part d’une idée toute à fait intéressante vue dans l’EXPRESS cette semaine :                                      let-me-vote.png

 Une initiative européenne est actuellement en cours, lancée par l’ICE ( Initiative citoyenne européenne)  et Européens sans frontières, visant à donner le droit de vote aux citoyens des 27 pays européens, dans tous les pays de l’Union où ils séjournent et pour tous les scrutins qui s’y déroulent. Par exemple, un Français installé à Munich voterait aux élections allemandes et un Tchèque vivant à Limoges irait aux urnes pour les présidentielles françaises.

C’est le fédéralisme par le bas alors qu’il semble si difficile à faire par le haut, mais c’est un bon début pour que l’union des Etats s’adosse à celle des peuples.

 Pour demander à la Commission européenne d'étudier une telle proposition, il faut recueillir dans toute l’Union, et avant fin Janvier 2014, 1 million de signatures électroniques.

 Pour ce faire, le plus simple est d’aller directement sur www LET ME VOTE et de suivre les instructions (en particulier, prendre une pièce d'identité car un numéro est demandé)

 Vu sous l’angle de la démarche et de la participation citoyenne à l’échelon européen, cela a du sens car cela correspond à la démarche de démocratie que nous voulons, et ce, à tous les échelons

 

L'équipe GGC

19 avril 2013

Permanence

 

Je serai avec Jean-Loup Carriat, Président de GGC, à la permanence le samedi 20 Avril 2013 de 10h à 12h, à la mairie, 14 rue Ambroise Croizat.

                                                                                                  agenda.jpg

Vous pouvez venir sans rendez-vous

Ces rencontres s'adressent à tous dans un souci d'échanges sur les sujets qui vous intéressent ou /et vous préoccupent

Julien Oechsi, Conseiller municipal et Jean-Loup Carriat