Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 avril 2013

Permanence

Je serai à la permanence le samedi 20 Avril 2013 de 10h à 12h, à la mairie, 14 rue Ambroise Croizat.

 

Vous pouvez prendre rendez-vous (ou même venir sans rendez-vous!) agenda.jpgen m' écrivant à

 julien.oechsli@ville-guyancourt.fr

Ces rendez-vous s'adressent à tous les guyancourtoises et guyancourtois dans un souci d'échanges sur les sujets qui vous intéressent ou /et vous préoccupent

Julien Oechsi, Conseiller municipal

03 avril 2013

Semaine du développement durable


Du 2 au 7 Avril 2013, se déroule la "Semaine du développement durable" à Saint-Quentin-en-Yvelines.                                  RTEmagicC_120x176_Inventons18fev_pdf.jpg

 

Le programme est disponible sur le site de la Communauté d'agglomération. Vous y trouverez aussi les manifestations de chaque commune (l'image ci-dessus est celle de ce site)

27 mars 2013

Je vote POUR

Conseil municipal du 27 Mars 2013 

                    MAIRIE.png

Monsieur le Maire,

 

Vous nous soumettez aujourd’hui le budget primitif 2013. Ce budget doit s’analyser au regard de la crise d’envergure nationale que nous traversons aujourd’hui et qui, il faut bien l’avouer, risque de se prolonger pendant encore de nombreux mois.  Dans ce contexte, que dois-je retenir des grands axes budgétaires présentés ? Tout d’abord un effort pour maîtriser la pression fiscale sur les familles guyancourtoises.

En second lieu, une volonté, certes  symbolique mais tout de même  réelle d’engendrer une baisse des dépenses générales ;  enfin une volonté de faire de la solidarité un axe prioritaire, à travers notamment un budget du CCAS pouvant se donner les moyens de faire face aux situations d’urgence qui pourraient s’accentuer prochainement.

Pour ces raisons et parce qu’il est aussi des contextes où les considérations politiques doivent aussi s’effacer  au profit d’une certaine idée que je me fais de l’intérêt général,  j’ai décidé de voter favorablement ce budget.

 

Déclaration de Julien OECHSLI, Conseiller municipal

 

21 mars 2013

Non cumul des mandats ?

Une des promesses du candidat F.Hollande à la présidentielle était le non cumulcumul-mandats.jpg des mandats, c'était la proposition n° 29: "pour approfondir la démocratie...nous introduirons une dose de proportionnelle aux Législatives….nous lutterons contre les conflits d'intérêt et nous imposerons une limitation du cumul des mandats" (source: Les 30 Propositions du candidat).L'engagement est clair, et le candidat devenu Président l'a réitéré.

Cette déclaration n'est assortie, il est vrai d'aucune date. Pourtant cette proposition est de nouveau recommandée par la  "Commission Jospin" dans le cadre de la "Rénovation de la République" pour une "République exemplaire". Cette même commission souhaitait sa mise en œuvre “à compter du prochain renouvellement des mandats locaux”, soit 2014 pour les mandats municipaux, 2015 pour les mandats départementaux et régionaux.

Beaucoup d'élus freinent des quatre fers,  qu'ils soient dans la majorité ou dans l'opposition: pourtant cette promesse est claire. Les électeurs de 2014 pour les municipales, ceux de 2015 pour les élections aux conseils départementaux et régionaux sauront-ils à quoi s'en tenir ? Leur candidat ira-t-il au bout de son mandat ? On ne peut pas changer la règle du jeu en cours de partie di-t-on, et la promesse sera repoussée... aux prochaines promesses électorales de 2017 !

En 2012, peu de candidats-députés avaient choisi entre leurs mandats local et parlementaire Toute promesse sera mise en œuvre "pendant le quinquennat” promet le 1er ministre, ce qui risque de la repousser en 2017 ! C'est une "escroquerie civique", enrobée de pseudo difficultés constitutionnelles pour expliquer son report: cette loi pourrait s'appliquer ("aurait pu" serait maintenant exact !) dès 2014 pour les élections municipales. Il suffirait (ou, encore une fois, il aurait suffit!) de prévoir qu’un parlementaire démissionnaire soit remplacé par son suppléant et, pour cela, de modifier une seule disposition d’une loi organique, sans convoquer le ban et l'arrière ban du Congrès!

Mais trop de députés de tous bords sont concernés par cette pratique qui fait pourtant de notre pays une exception européenne. Un rapport sénatorial de février 2012 estime que" la proportion d'élus en situation de cumul ne dépasse pas 20% dans la plupart des pays européens; en France, 84 % des députés et 72% des sénateurs exercent au moins un autre mandat électif" (source: site de Vie-publique).

Même si on tient compte de la diversité des "organisations des pouvoirs publics" les différences montrent que nos élus sont, pour la plupart, bien attachés à ce système. Leurs confrères européens connaissent-ils moins bien le terrain ? Leurs pays sont-ils mal gouvernés?

Faudra-t-il attendre 2017 pour voir cette promesse réalisée, ou sera-telle encore un article de  programme ? En sera-t-il de même pour l'autre engagement de cette proposition "29" sur la dose de proportionnelle à instiller dans les élections locales afin que tous les courants d'opinion soient représentés ? C'est pourtant une promesse qui ne coûte pas cher !

Je profite de cette réflexion sur une réforme qui donnerait un peu d'air à la vie démocratique de notre pays pour rappeler ce que j'écrivais en 2008 dans une "charte poléthique" à propos d'une volonté de "changement en profondeur dans nos pratiques" politiques et en particulier municipales. (voir notes du 11 Août 2009, rubrique "Notre boîte à idées" et du 5 Avril 2012 "pour une démocratie renouvelée", rubrique "Avenir de notre territoire") : "Je m'engage à ne pas cumuler les mandats, et ne pas renouveler deux mandats successifs au même poste de responsabilité", des engagements auxquels je crois toujours.

Julien Oechsli, Conseiller municipal

 

07 mars 2013

Journée internationale de la femme

On sait que la place des femmes est encore faible dans les parlements, dans lesfemmes-2013.jpg conseils d'administration …les inégalités de salaires sont encore bien réelles.

Mais plus que par des lois, ce que les femmes ont obtenu, c'est par leur obstination, leur persévérance, en démontrant qu'elles font aussi bien (mieux ?) que les hommes. Mais comme il faut parfois aider le destin, alors, oui pour cette journée, mais avec beaucoup de questions sur son efficacité ! 

Bien sûr, la journée du 8 mars est l'occasion d'articles, d'interview sur la condition féminine. Pourquoi pas ?

Depuis 1975, l'ONU commémore la "Journée internationale de la femme tous les 8 mars".

 Le thème de cette année (source, Nations Unies)

                         Une promesse est une promesse :

Il est temps de passer à l’action  pour mettre fin à la violence contre les femmes »,

vise à renforcer l'engagement de la communauté internationale à mettre fin à la violence contre les femmes.

 « Il y a une vérité universelle, applicable à tous les pays, cultures et communautés : la violence à l’égard des femmes n’est jamais acceptable, jamais excusable, jamais tolérable. 

M. Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies

Il est vrai que dans le monde, aujourd'hui :

Jusqu'à 50% des agressions sexuelles sont commises sur des filles de moins de 16 ans;

603 million de femmes au monde vivent dans des pays où la violence domestique n'est pas un crime;

Jusque 70% des femmes à travers le monde ont subi des violences physiques et/ou sexuelles au moins une fois au cours de leur vie...

Face à ces chiffres inacceptables, la communauté internationale s'est fermement engagée à changer le sort des femmes, mais il y a encore beaucoup à faire.

Cependant, cette journée des femmes ... (ou  de LA femme ?) appelle quelques nuances. Il reste 364 jours pour avoir bonne conscience … Entre la journée des femmes, la journée des mères (merci maréchal!), la journée des pères, la journée  des grands-mères et celle des grands-pères (elle existe depuis 2008: elle est fixée au 1er dimanche d'Octobre) …quelle place pour le thème de cette année ? Quels médias  parleront le 8 Mars de la violence machiste, des 150 femmes assassinées par leur compagnon, de toutes les violences ?

Et puisque journée des femmes il y a, s'il faut en choisir une pour cette année 2013, c'est Latifa Ibn Ziaten, la mère du soldat assassiné par M Mérah.

Elle incarne tous les symboles de ce 8 mars 2013: la femme, la mère, la lutte contre la violence. Elle a fondé l'Association pour la Jeunesse et la paix .

Ses mots sont à eux seuls, un message: elle est debout car son fils est mort debout. (interview du 7 Mars sur BFM TV).

Bravo Madame, votre combat vaut toutes les journées.      ibn-ziaten.jpg