Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 octobre 2011

Infos !!

-Une de plus sur notre feuille d'impôts ! porte-voix.jpg

La taxe spéciale "Grand Paris Express" ... ! Voir le quotidien "Le Parisien" du 12 ocrobre :

Le Parisien 12-10-2011 (Grand Paris Express taxe spéciale d'équipement).pdf

-Et une invitation au 6ème forum "Solidarité en fête" 

 le 15 octobre 2011 de 10h à 18h Pavillon Waldeck-Rousseau, rue Ange Gabriel à Guyancourt.

                                        Thème de cette 6ème édition 

                                     " Le bien-être par la solidarité ?"

La FAS-SQY, Fédération des Associations de Solidarité de Saint Quentin en Yvelines, invite les citoyens et les associations à venir débattre autour de ce thème, au cours de la matinée de cette journée (10h-12h). Forum-solidarite.jpg

Vous pourrez déguster le repas préparé par l'association Cultures et Traditions d' Outre-Mer, proposé pour  5€ ( inscription préalable par mail: fasqy@laposte.net)

Dans l'après-midi, des animations sont prévues.

entrée gratuite  

Programme : sur le site de Saint -Quentin-en-Yvelines 

03 octobre 2011

Oin, La Minière, Saclay ...

 Le conseil municipal de Guyancourt  du 27 Septembre comportait le point suivant dans son ordre du jour :

 Avis sur le projet de délimitation de la Zone de Protection Naturelle Agricole et Forestière du plateau de Saclay, émis par l’Etablissement Public Paris Saclay (EPPS).

De quoi s'agit-il ?                                 périmètre oin yvelines.gif

Le projet de délimitation de la zone de protection naturelle, agricole et forestière du plateau de Saclay a été adopté par délibération du conseil d’administration de l’EPPS, le 6 juillet 2011.

Ce projet est soumis pour avis aux collectivités territoriales concernées par ce périmètre; elles disposent d’un délai de deux mois pour délibérer.

L'Etablissement Public Paris-Saclay a très peu tenu compte des souhaits des élus de Guyancourt, qui ne souhaitent  pas d’urbanisation à l’Est de la D91.

La carte de délimitation transmise à la commune de Guyancourt par l’EPPS n’a pas inclus les terrains situés à l’est de la D 91, le long de cette route,  dans la zone de protection agricole et forestière qui  doit  couvrir au total 2300 ha au minimum sur l’ensemble du périmètre " Paris Saclay".

 Concernant Guyancourt, ce sont donc les anciens terrains du GEVES-Groupe d'Etude et de Contrôle des Variétés et des Semences- (INRA), situés à la Minière (on peut voir le panneau avec cette inscription sur la D 91 en allant en direction de Versailles). Ces terrains s’étendent de la pointe nord du Technocentre Renault jusqu’à l’intersection  de la Minière le long de la D 91, soit une superficie d'environ 200 ha environ qui sont donc susceptibles d’être urbanisés.

Ces 200 ha sont  prévus en zone agricole dans le PLU de Guyancourt en cours d’élaboration, ce qui est  en tout point conforme au SDRIF de 2008 : la préfecture des Yvelines a rendu un avis favorable le 22 avril 2011 sur ce projet de PLU.

Il semblerait-conditionnel très fortement appuyé- que tout ce qui ne serait « sanctuarisé » de façon  explicite et formelle dans la Zone de protection agricole de l’Etablissement Public Paris Saclay serait susceptible d’être intégré dans une ZAD (Zone d’aménagement différé dans le but de réaliser une opération d'aménagement urbain). Un projet de ZAD concernant les terrains de la Minière serait déjà sur le bureau du Préfet, sans que les élus aient été consultés.

Les collectivités territoriales concernées par l'opération ont donc deux mois pour donner leur avis.  Le conseil général a approuvé le 23 septembre la création d'une zone de protection naturelle agricole et forestière sur le plateau de Saclay, en application de l'article 35 de la loi sur le Grand Paris. Il a précisé que la délimitation de cette zone ne devait pas empêcher la réalisation de la  liaison RD938 / RD91, ni celle du métro automatique Orly / Saclay / Saint Quentin / Versailles dont le tracé longe le RD36. La majorité du Conseil Général a approuvé une réserve qui précise que le secteur de la Minière à l'est du RD91 doit être préservé de toute urbanisation. 300px-Les_étangs_de_La_Minière_à_Guyancourt[1].jpg

Le conseil communautaire de l'agglomération saint-quentinoise  du 22 septembre a voté la même délibération  sous réserve d’intégrer les terrains de la Minière dans la Zone de protection.

 (photo "étang du val d'Or", extraite de wikipédia)

Conseil général, conseil communautaire, conseil municipal de Guyancourt ont donc tous voté dans le même sens : protéger  le site des terrains à l'est de la RD 91. Cette réserve, adoptée par toutes les collectivités concernées est certes importante, mais est-elle suffisante puisqu'elle n'est pas incluse dans le périmètre de protection ? L’Etat osera-t’il effectuer un passage en force malgré tous ces avis négatifs ?

 On ne peut, comme nous l'avons toujours fait, que déplorer le manque de concertation des élus dans ce dossier.  Le texte argumenté que veut présenter le maire aux préfet et représentants de l'état saura-t-il convaincre l'EPPS ?  Le délai de deux mois après réception du projet par la mairie de Guyancourt a tout le temps d'être dépassé (nous n'avons pas connaissance de la date à laquelle l’EPPS a transmis la carte de délimitation adoptée le 06 Juillet 2011 à la Commune). Or, c'est dans ce délai que les collectivités doivent donner leur réponse.

 Si malgré tout, l’état passe outre ces vœux des élus, saura-t-il prendre en compte l'enquête publique concernant ce projet de ZAD ? C'est par ce biais que nous tous, Guyancourtois, mais aussi  tous les Saint Quentinois, auront un rôle essentiel à jouer pour préserver ces terres agricoles.

Philippe Faucher

 

18 août 2011

Paris-Brest-Paris

  Vous ne pouvez pas manquer l'annonce du départ du "Paris-Brest-Paris"à Guyancourt et du w-e festif qui l'accompagne !

course pbp.jpg

 

Pour plus de détails, voilà les renseignements donnés sur le site de l'agglomération : (photo ci-dessus extraite de ce site)

Pour fêter le départ du 17e Paris-Brest-Paris le samvélo animé.gifedi 20 août, la communauté d'agglomération vous invite à une soirée festive clôturée par un feu d'artifice ! Dimanche, de nombreuses animations accompagneront le départ des randonneurs.

Samedi 20 août : rond-point des Saules à Guyancourt

Dès 19h, 3 groupes se succéderont pour animer la soirée : …

Vers 23 h 15, grand feu d’artifice tiré au-dessus du rond-point des Saules sur fond de musique bretonne.

Dimanche 21 août

Pour accompagner les participants au départ à partir de 16h (par vague successive), Musique déambulatoire (Sonneurs Bretons), spectacle de rue (Métissage) et démonstrations, essais de vélos anciens et spéciaux et concours (Vélos Délires) rythmeront l’après-midi.

La cérémonie de clôture est organisée mardi 25 (17 h ) au Gymnase des Droits de l'Homme, toujours au Rd Point des Saules

Voilà 20 ans que cette course cyclotouriste qui a lieu tous les quatre ans part et arrive à St Quentin. Mille deux cents kilomètres attendent les six mille randonneurs qui comptent une cinquantaine de nationalités. Pas de compétition, de la randonnée : la moyenne de la dernière édition est de 28km/h !

Pourquoi cette appellation de Paris-Brest-Paris puisque départ et arrivée sont à St Quentin ? La randonnée est née à Paris en 1891, et c'est seulement pour son centenaire qu'elle s'installe dans notre agglomération;  le nom est resté ! Il faut vraiment chercher "St Quentin" … mais on le trouve (en petit) sur les fanions !

En 1991, un prologue est organisé entre l’Hôtel de Ville de paris et le Gymnase des Droits de l’Homme à Saint-Quentin-en-Yvelines, nouveau lieu de départ du Paris-Brest-Paris et ceci sous le haut patronnage de deux invités de marque, Jacques Chirac, ex président français alors maire de Paris, et Sir Hubert Opperman, le gagnant de 1931.

Pour les gourmand(e)s : On doit à cette course  le .. "Paris-Brest" ..confectionné par un  pâtissier de Maisons-Laffitte, Pierre Giffard, en 1910… Regardez bien, tout y est : la forme circulaire de la roue et les rayons !

gateau-paris-brest.jpg

 

Si vous voulez découvrir les huit villes traversées par les cyclotouristes, RV à l'Office du tourisme  de St Quentin qui propose une exposition –découverte du parcours

Bon w-e !

 

Sources: Site de St Quentin-en-Yvelines

                Site du Paris-Brest-Paris

 

26 Août : lu sur le quotidien "Le Parisien" :

http://www.leparisien.fr/yvelines-78/la-grande-randonnee-...

 

 

08 août 2011

Une guyancourtoise au K2

Sophie Denis, une alpiniste originaire de Guyancourt, était hier dans les derniers moments de son ascension du K2 (8611 m), le deuxième sommet le plus haut du monde après l’Everest (8848 m), à la frontière sino-pakistanaisek2.jpg 

Voilà ce qu'on peut lire ce matin sur ce quotidien;  pour situer le K2, c'est ICI

Bravo à Sophie !

Mise à jour du 11 Août :

 Les mauvaises conditions météorologiques ont obligé Sophie Denis à rebrousser chemin. Déçue, certes, mais cette ascension reste une expérience extraordinaire dit-elle au journaliste des "Nouvelles"

Comme le poursuit l'article, cette jeune alpiniste a...établi un nouveau record du monde en gravissant trois sommets de plus de 8000 mètres en trois mois.

"Bravo Sophie" est toujours d'actualité !

Source: les Nouvelles" du 10 Août 2011

22 juillet 2011

Urgence sociale

Nous apprenions mercredi dernier, 20 Juillet, la démission de Xavier Emmanuelli, fondateur du Samu Social, de la Présidence de la structure d'aide d'urgence aux personnes sans  abri, structure financée à 92% par l'Etat. Il considère que "la situation  n'est plus gérable".Xavier_Emmanuelli.jpg

L'urgence sociale, personne n'y croit, ça appartient aux petits hommes gris, comme disait Nietzsche. Les technos, les mecs qui pensent structure, budget, et pas souci de l'autre."… "C'est comme dans le dessin animé de Tex Avery, tout le monde se refile le bâton de dynamite avant qu'il pète. On est dans le 'c'est pas moi, c'est toi' : c'est du ressort de l'Etat, non, c'est de celui de la mairie. Ils se tirent dans les pattes, ils n'ont pas les mêmes objectifs, c'est à celui qui ne paiera pas ou, au contraire, qui se dira le plus généreux. Je me suis battu toute ma vie, je ne veux pas couvrir ça." (source: le quotidien Le Monde)

Cette démission montre que la structure de l'accueil d'urgence n'a plus les moyens de remplir sa mission. Nous sommes en situation de restrictions budgétaires, mais encore faut-il réduire après avoir vu comment remplacer !

En actant, et regrettant cette démission, Benoist Apparu, secrétaire d'Etat au logement, explique qu'une alternative existe aux nuitées hôtelières supprimées par ces coupes budgétaires : le dispositif "Solibail" (représenté dans lesYvelines).

 Le principe est bien, mais les logements ne suivent pas et ne répondent pas à l'urgence : se rappeler les images retransmises cette semaine par les médias évoquant les urgences hospitalières transformées en abri d'urgence pour la nuit. En pratique, supprimer des nuitées hôtelières, c'est mettre les gens à la rue. Le principe est bien, sur le long terme,  mais la réalité du court terme est autre.

Dernière question que l'on peut se poser ! Le public concerné par cette urgence est souvent constitué de sans-papiers, de demandeurs d'asile… cette situation ne se double-t-elle pas d'un choix politique ?

Nous ne pouvons pas accepter de laisser de côté les plus démunis. Cette société n'est pas celle que nous voulons.