Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 novembre 2011

Journée internationale de la tolérance

 

Chaque année le 16 novembre, la communauté internationale célèbre la Journée amitié.jpg internationale de la tolérance avec des activités qui s'adressent à la fois aux établissements d'enseignement et au grand public.

L’Assemblée générale a instauré cette journée par sa résolution 51/95 du 12 décembre 1996, faisant suite à l'Année 1995 pour la tolérance proclamée par l'Assemblée générale des Nations Unies à l'initiative de la Déclaration de principes sur la tolérance de l’UNESCO adoptée en 1995.

Dans le document final du Sommet mondial de 2005, les chefs d'États et de Gouvernements s'engagent à élargir partout le bien-être humain, la liberté et le progrès, et à encourager la tolérance, le respect, le dialogue et la coopération entre les différentes cultures, civilisations et populations.

Source: site des Nations Unies      nous sommes une famille.jpg

Respect des droits de l'homme, des droits de toutes les  minorités nationales, ethniques, religieuses, éducation et information pour débusquer tous les stéréotypes et les  préjugés qui font tant de mal, regards d'enfants qui ne les connaissent pas (encore ?), institutions qui luttent contre toute invocation de critère religieux pour justifier la violence alors que toutes les religions appellent aux valeurs de justice et d'amour des hommes (que dire de l'actualité récente sur ce sujet ?), découverte des œuvres d'artistes de diverses régions du monde….

Voici ce qu'expriment les quelques images qui défilent sur ce site pour nous inciter à partager une réflexion …

''La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents''. Gandhi

 

 

 

07 novembre 2011

Quand on parle d'une guyancourtoise et de l'agglomération !

On parle de Saint-Quentin et de Guyancourt aujourd'hui, 7 novembre 2011, sur "Le Parisien, Yvelines"

Deux articles ont retenu notre attention.  

1) La colère des usagers de la SNCF face au changement d'horaire (à partir du 11 Décembre) , une colère qui s'ajoute à celle qu'ils ont déjà maintes fois évoquée, et qui ne va pas diminuer demain avec l'annonce d'une grève train.gif

(sur ce sujet, voir aussi l'article paru sur le site du Mouvement Démocrate de  Saint-Quentin)

2) Rappelez-vous, au mois d'Août 2011, nous évoquions les exploits d'une jeune guyancourtoise (Voir la note du 8 Août 2011 : une guyancourtoise au K2) passionnée de sport et en particulier de conquête de hauts sommets.

k2.jpg

"Le Parisien" du 7 Novembre lui consacre un nouvel article, que vous pourrez trouver sur le site de ce quotidien

Bonne lecture

18 octobre 2011

Pauvreté: 57 % des Français directement concernés

C'est le titre qui résume le sondage ( pas toujours fiable, c'est vrai !)solidarité.jpg Ipsos du mois de Septembre commandé par le Secours Populaire.

Voici le début de l'article consacré à ce sujet sur le site Ipsos:

 La cinquième vague du baromètre de la pauvreté réalisé par Ipsos pour le Secours populaire dresse un panorama toujours plus alarmant de la situation. Avec la crise, une majorité de plus en plus nette de Français (57%) déclare désormais avoir fait l'expérience de la pauvreté (35%), ou y avoir échappé de justesse (22%). La crainte du déclassement épargne aussi de moins en moins de monde : 85% des Français considèrent que les risques de connaître une situation de pauvreté sont plus élevés pour leurs enfants que pour leur génération.

Ceci nous interpelle d'autant plus que ce 17 Octobre était la journée internationale de la lutte contre la pauvreté. Celle-ci n'est pas réservée à des pays lointains, mais elle est parfois à notre porte.

C'est pourquoi l'équipe GGC ne peut que soutenir les députés européens de tous partis politiques qui appellent les quelques pays de l'Union qui bloquent le PEAD ( Programme Européen d'Aide aux Démunis) par des égoïsmes nationaux qui n'ont rien à voir avec l'Europe de la solidarité dont ils se réclament parfois.

Sans le renouvellement de ces subventions, ce sont toutes les associations de solidarité (européennes cela veut dire françaises, mais aussi saint-quentinoises et guyancourtoises !) qui risquent de perdre une grande partie de leurs ressources

12 octobre 2011

Infos !!

-Une de plus sur notre feuille d'impôts ! porte-voix.jpg

La taxe spéciale "Grand Paris Express" ... ! Voir le quotidien "Le Parisien" du 12 ocrobre :

Le Parisien 12-10-2011 (Grand Paris Express taxe spéciale d'équipement).pdf

-Et une invitation au 6ème forum "Solidarité en fête" 

 le 15 octobre 2011 de 10h à 18h Pavillon Waldeck-Rousseau, rue Ange Gabriel à Guyancourt.

                                        Thème de cette 6ème édition 

                                     " Le bien-être par la solidarité ?"

La FAS-SQY, Fédération des Associations de Solidarité de Saint Quentin en Yvelines, invite les citoyens et les associations à venir débattre autour de ce thème, au cours de la matinée de cette journée (10h-12h). Forum-solidarite.jpg

Vous pourrez déguster le repas préparé par l'association Cultures et Traditions d' Outre-Mer, proposé pour  5€ ( inscription préalable par mail: fasqy@laposte.net)

Dans l'après-midi, des animations sont prévues.

entrée gratuite  

Programme : sur le site de Saint -Quentin-en-Yvelines 

03 octobre 2011

Oin, La Minière, Saclay ...

 Le conseil municipal de Guyancourt  du 27 Septembre comportait le point suivant dans son ordre du jour :

 Avis sur le projet de délimitation de la Zone de Protection Naturelle Agricole et Forestière du plateau de Saclay, émis par l’Etablissement Public Paris Saclay (EPPS).

De quoi s'agit-il ?                                 périmètre oin yvelines.gif

Le projet de délimitation de la zone de protection naturelle, agricole et forestière du plateau de Saclay a été adopté par délibération du conseil d’administration de l’EPPS, le 6 juillet 2011.

Ce projet est soumis pour avis aux collectivités territoriales concernées par ce périmètre; elles disposent d’un délai de deux mois pour délibérer.

L'Etablissement Public Paris-Saclay a très peu tenu compte des souhaits des élus de Guyancourt, qui ne souhaitent  pas d’urbanisation à l’Est de la D91.

La carte de délimitation transmise à la commune de Guyancourt par l’EPPS n’a pas inclus les terrains situés à l’est de la D 91, le long de cette route,  dans la zone de protection agricole et forestière qui  doit  couvrir au total 2300 ha au minimum sur l’ensemble du périmètre " Paris Saclay".

 Concernant Guyancourt, ce sont donc les anciens terrains du GEVES-Groupe d'Etude et de Contrôle des Variétés et des Semences- (INRA), situés à la Minière (on peut voir le panneau avec cette inscription sur la D 91 en allant en direction de Versailles). Ces terrains s’étendent de la pointe nord du Technocentre Renault jusqu’à l’intersection  de la Minière le long de la D 91, soit une superficie d'environ 200 ha environ qui sont donc susceptibles d’être urbanisés.

Ces 200 ha sont  prévus en zone agricole dans le PLU de Guyancourt en cours d’élaboration, ce qui est  en tout point conforme au SDRIF de 2008 : la préfecture des Yvelines a rendu un avis favorable le 22 avril 2011 sur ce projet de PLU.

Il semblerait-conditionnel très fortement appuyé- que tout ce qui ne serait « sanctuarisé » de façon  explicite et formelle dans la Zone de protection agricole de l’Etablissement Public Paris Saclay serait susceptible d’être intégré dans une ZAD (Zone d’aménagement différé dans le but de réaliser une opération d'aménagement urbain). Un projet de ZAD concernant les terrains de la Minière serait déjà sur le bureau du Préfet, sans que les élus aient été consultés.

Les collectivités territoriales concernées par l'opération ont donc deux mois pour donner leur avis.  Le conseil général a approuvé le 23 septembre la création d'une zone de protection naturelle agricole et forestière sur le plateau de Saclay, en application de l'article 35 de la loi sur le Grand Paris. Il a précisé que la délimitation de cette zone ne devait pas empêcher la réalisation de la  liaison RD938 / RD91, ni celle du métro automatique Orly / Saclay / Saint Quentin / Versailles dont le tracé longe le RD36. La majorité du Conseil Général a approuvé une réserve qui précise que le secteur de la Minière à l'est du RD91 doit être préservé de toute urbanisation. 300px-Les_étangs_de_La_Minière_à_Guyancourt[1].jpg

Le conseil communautaire de l'agglomération saint-quentinoise  du 22 septembre a voté la même délibération  sous réserve d’intégrer les terrains de la Minière dans la Zone de protection.

 (photo "étang du val d'Or", extraite de wikipédia)

Conseil général, conseil communautaire, conseil municipal de Guyancourt ont donc tous voté dans le même sens : protéger  le site des terrains à l'est de la RD 91. Cette réserve, adoptée par toutes les collectivités concernées est certes importante, mais est-elle suffisante puisqu'elle n'est pas incluse dans le périmètre de protection ? L’Etat osera-t’il effectuer un passage en force malgré tous ces avis négatifs ?

 On ne peut, comme nous l'avons toujours fait, que déplorer le manque de concertation des élus dans ce dossier.  Le texte argumenté que veut présenter le maire aux préfet et représentants de l'état saura-t-il convaincre l'EPPS ?  Le délai de deux mois après réception du projet par la mairie de Guyancourt a tout le temps d'être dépassé (nous n'avons pas connaissance de la date à laquelle l’EPPS a transmis la carte de délimitation adoptée le 06 Juillet 2011 à la Commune). Or, c'est dans ce délai que les collectivités doivent donner leur réponse.

 Si malgré tout, l’état passe outre ces vœux des élus, saura-t-il prendre en compte l'enquête publique concernant ce projet de ZAD ? C'est par ce biais que nous tous, Guyancourtois, mais aussi  tous les Saint Quentinois, auront un rôle essentiel à jouer pour préserver ces terres agricoles.

Philippe Faucher