Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 mai 2011

A quoi sert une opposition ?

OU, débats.jpg

réponse à la question de la liste  « Ensemble pour Guyancourt », posée dans la tribune  du  Guyancourt Magazine n° 413 : Faut-il une opposition à Guyancourt ? 

Étant donnée la configuration du Conseil municipal, je pense que cette question s’adresse à la liste « Guyancourt Générations Citoyennes »  et plus particulièrement à moi. 

 

Ma réponse est : « oui, il faut une opposition, comme dans toutes les collectivités locales et au plan  national.

 

 Encore faut-il s’entendre sur le sens de ce terme ! »

 Si pour les élus de la liste « Ensemble pour Guyancourt »,  s’opposer veut dire voter systématiquement contre un projet proposé par le parti politique adverse, ce n’est pas ma conception du rôle de l’opposition. Il n’y a pas de vie politique démocratique sans opposition qui critique, certes, mais surtout propose ! Opposition et contre-pouvoirs sont des éléments essentiels de toute démocratie. Une assemblée toute rose, toute bleue, toute verte, ou toute orange, ou de toute autre couleur,  n'est pas souhaitable !

 

Je suis, en accord avec un passage de la tribune de la liste « Ensemble pour Guyancourt », si toutefois, je comprends bien le sens de cette remarque :   L’organisation particulière de Guyancourt laisse peu de place à la créativité . Le chemin est étroit pour  suggérer des propositions, surtout quand la pratique de la démocratie locale est en contradiction avec celle que je conçois. Il est vrai aussi,  que pour être efficace, l’information doit être  transparente, comme la concertation doit l’être  aussi, en amont et en aval d’une décision ou elle reste au stade de l’information. Si c’est en cela que  l’organisation particulière de Guyancourt manque de créativité politique, je peux rejoindre cette affirmation.

 

Cependant, j’estime que, plus encore que pour les actions nationales, l’action locale est appelée à dépasser les étiquettes partisanes.

 Ainsi, si vous avez lu  les axes du Plan d’Aménagement et de Développement Durable de Guyancourt, et comparé à ce que nous écrivions dans notre programme et avons répété sur notre blog quant aux commerces de proximité et à la défense des circuits courts de production, vous remarquerez certaines coïncidences.

 

 Comme quoi, une opposition peut-être constructive plutôt que destructive ! Comme quoi elle peut  démontrer qu’elle a toute crédibilité pour, non seulement être dans l’opposition, mais aussi préparer une alternance !

 

Julien Oechsli, conseiller municipal soutenu par le Mouvement Démocrate

 

 

12 mai 2011

Il y a bilan et bilan !

rapport.jpgPour des raisons « indépendantes de ma volonté », je n’ai pu envoyer à temps l’article à paraître dans la tribune du Guyancourt Magazine n°  414 ; je demande aux lecteurs de ce blog  de m’en excuser.

Pour être fidèle à notre rendez-vous, voici les réflexions  que j’avais  prévues de vous livrer à propos du bilan  de la majorité municipale.

Vous avez pu lire dans le Guyancourt Magazine du 24 mars, le bilan de mi-mandat de l’équipe  municipale, bilan détaillé dans le « 8 pages » distribué à cette occasion dans nos boîtes à lettres.

Deux remarques me viennent  à l’esprit à la lecture de ces documents.

-Dresser un bilan est normal !  Par contre, il ne faudrait pas oublier qu’un bilan se fait sur deux colonnes ! Recettes- dépenses pour un bilan financier, aspects positifs et négatifs pour un bilan de mi-mandat,  ou ce dernier  devient un « satisfecit » .

Rien n’interdit de  faire preuve d’auto-critique, au contraire !

Certes,  ce point de mi-mandat est l’occasion de  porter un regard sur le chemin restant à parcourir , car d’autres défis se présentent en chemin .  Mais dégager un bilan, c’est aussi reconnaître que tout n’est pas parfait, qu’une ville idéale n’existe pas, qu’une ville idéalement gérée n’existe pas non plus !

Bien des axes de progrès existent ! Les systèmes de garde des petits de moins de trois ans sont-ils satisfaisants ? Qu’en pensent les mamans isolées en difficulté ou les parents en horaires décalés ? Qu’en pensent les assistantes maternelles ?

La démocratie locale progresse … manifestement, chacun ne définit pas ce principe de la même façon !  Pourquoi  des habitants apprennent-ils par le « Guyancourt Magazine » ou la  presse locale qu’une assemblée de quartier s’est tenue près de chez  eux … quelques  jours auparavant ?

Des progrès, des  points positifs, oui ! Accueillir de nouvelles entreprises, accueillir la nouvelle école de musique en complément de la Batterie, oui . La ville et les guyancourtois ne peuvent que s’en réjouir, et je le fais avec eux !  C’est cependant l’objet de ma deuxième remarque !

- Nous ne sommes pas une commune  isolée ;  nous vivons avec  six autres et formons une  « Communauté »; tous ces équipements n’ont pu être réalisés qu’avec la solidarité (et les impôts !) des Saint- Quentinois ! Une dette municipale   à « zéro » , ..à laquelle il faut ajouter   celle de l’agglomération que nous portons aussi ; de cela nous sommes aussi solidaires ! C’est  un autre aspect du bilan, bien trop passé sous silence ! 

Dresser un bilan, c’est aussi définir des axes de progrès,  c’est reconnaître que rien n’est  jamais acquis, car chacun sait que la gestion d’une ville demande un investissement humain de tous les instants, (j’en suis conscient). Mais  reconnaître ses points faibles, c’est aussi progresser.

Julien Oechsli, Conseiller municipal, soutenu par le Mouvement Démocrate

 

 

06 mai 2011

Deux informations

porte-voix.jpg 

 

 

-Cinquième concours de la maison économe:maison d el'environnement.jpg

Vous construisez ou rénovez votre maison en valorisant les économies d’énergies et les énergies renouvelables ?

Ce concours est pour vous ! Inscrivez-vous dès maintenant au concours de la maison économe qui récompense les habitats à faible impact environnemental.

Si vous habitez en copropriété, il faut se rappeler qu'un audit énergétique est à réaliser par votre copropriété avant 2015

Tous les renseignements sont sur le site de l'Agglomération, rubrique :"Maison de l'environnement"

Un site à découvrir : celui de l'Agence locale de Maîtrise de l'Energie : une mine de renseignements, en particulier le PDD ( Plan de Développement Durable) de St Quentin présenté ICI

-Autre information qui permet aussi de réaliser des économies !

La Casqy s'est installée dans son nouvel hôtel d'agglomération.

Vous trouverez des explications sur le site de la Communauté d'agglomération ; l'adresse des nouveaux locaux:

1 rue Eugène Hénaffhôtel d'agglo.jpg

ZA du buisson de la couldre  BP 118    72192 Trappes Cedex

La photo jointe est extraite du site de la Casqy

 

29 avril 2011

Projet de schéma départemental de coopération intercommunale

 Le projet de schéma départemental de coopération Interdépartementale a été présenté à la Commission Départementale de Coopération Interdépartementale (CDCI) le 28 Avril.CDCI.jpg

Le site de la préfecture nous invite à le découvrir.

 Nous vous tiendrons au courant de nos réactions, mais dès maintenant, quelques remarques "à chaud":

-Nous soutenons le projet d'ensemble voulu par cette loi qui vise à réformer les intercommunalités, mais rien ne peut se faire sans une concertation, en amont et en aval, ou alors cela devient de l'information ! Aussi  les termes "dialogue intense conduit depuis plusieurs mois, avec tous les parlementaires du département et les élus, maires et présidents d’intercommunalités en tête" nous laissent-ils perplexes, ou alors, ce dialogue s'est arrêté en cours de route ! [les mots en gras le sont dans le texte d'origine,ndlr]. Il est vrai que la suite de cette note  peut laisser la porte ouverte : Le préfet a souligné que le dialogue reste ouvert , puisque nous ne sommes qu’au début du processus.
C’est le point de départ d’un travail qui va s’enrichir, grâce aux propositions qui vont émerger.

- Nous vous invitons à découvrir  la carte du nouveau schéma avec un "zoom" sur la Communauté d'agglomération de St quentin-en-Yvelines : aucune modification; les communes "isolées" limitrophes forment de nouvelles intercommunalités: les deux communes de Maurepas-Coignières se trouvant réunies pour former une entité de ... 23 000 habitants qui n'a rien à envier à d'autres voisines quant à ce chiffre, qui n'atteint même pas le nombre des Guyancourtois !

-Si nous lisons le communiqué de presse accompagnant la note de la préfecture, peut-être cela fait-il partie des éventuels ajustements à venir, et d'une phase de transition !

- En tout cas, si cela restait en l'état actuel, notre Communauté de St Quentin-en Yvelines  a intérêt à être vraiment une communauté solidaire et unie autour d'un vrai projet si elle ne veut pas devenir un satellite de sa voisine ,Versailles Grand Parc, forte de ses (presque) 274 000 habitants. Mais chacun sait que ces propositions sont là pour répondre toujours mieux aux aspirations et aux besoins des populations.

Sources: site de la préfecture (la photo jointe est extraite de ce site) qui présente la carte actuelle et la carte proposée des intercommunalités et le communiqué de presse explicatif.

 

 

 L'équipe GGC

 

 

24 avril 2011

Deux précisions !

 

A propos du compte-rendu du Conseil municipal du 29 Mars paru sur le site de la mairie :     

 

 

Je viens de prendre connaissance du Compte-rendu du Conseil municipal  du 29 mars; je suis surpris de voir que mon absence à ce Conseil n'est pas notifiée alors que j'avais  prévenu le Cabinet de Monsieur le Maire, en temps voulu,  en demandant de m’excuser pour raisons professionnelles, ce qui n’apparaît nullement dans ce compte-rendu.
    porte-voix.jpg

   

A propos de propos tenus dans le Guyancourt Magazine n°413 dans la tribune d’expression  par les élus de la liste : " Ensemble pour Guyancourt "

 

 je relève ceci :

 

Le Centre, ici comme au plan national, est une éolienne qui s’agite mollement au gré des vents, et ne produit rien. Même leur sénateur, qui était à bout, [sic] est parti voir ailleurs, c’est dire !

 

Je ne sais pas ce que vous appelez « centre » puisque le texte semble mettre dans un même fourre-tout, un « centre » qui n’a  aucunement coupé ses liens avec le gouvernement actuel et la présence de notre liste « soutenue par le Mouvement Démocrate » qui, je vous l’accorde, paye parfois chèrement son indépendance.  Mais elle est convaincue que celle-ci n’a pas de prix. C'est à cause de cette indépendance que nous pourrions travailler avec vous sur des propositions que vous feriez, autant que sur celles de la liste « Guyancourt pour tous », si ces projets vont dans le sens qui est le nôtre : celui de l’intérêt des Guyancourtois.

 

D’autre part, je suppose que l’allusion à  leur sénateur  fait référence au sénateur qui a soutenu publiquement votre liste, et non la nôtre ! On ne peut, dans ces conditions, vraiment pas écrire qu’il soit parti voir ailleurs :   le terme leur n’est pas du tout approprié ! C'est ce qu'on appelle "avoir la mémoire courte" !

 

Je profiterai d’une autre occasion pour répondre à l’ensemble des propos de la liste "Ensemble pour Guyancourt".

 

Julien Oechsli, Conseiller municipal, soutenu par le Mouvement Démocrate