Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 octobre 2015

Accueil des réfugiés et Conseil municipal du 30 septembre

Lors de ce Conseil Municipal les élus d’Unis pour Guyancourt ont interpellé le Maire et le Conseil au sujet des réfugiés.

Les élus du groupe Unis pour Guyancourt ont exprimé leur regret d'absence de communication sur ce sujet. Étant donnée la gravité de la situation, les trois élus du groupe considèrent que tous les partenaires concernés doivent être acteurs de la réflexion au nom de la démocratie locale.            guyancourt en mouvement, accueil réfugiés

Les questions posées par UpG pendant le Conseil sont ICI

Le maire a donné des explications que vous retrouverez en cliquant sur ce lien:

http://www.tvfil78.com/78-le-journal-edition-du-mercredi-...

Ces questions ont permis de donner au Conseil le rôle qu'il doit avoir : celui d'un lieu de débats et non seulement celui d'enregistrement de votes. 

Jean-Loup Carriat

30 août 2015

Etre acteur de son quartier !

 

Pour repenser et réhabiliter un quartier, il convient de faire intervenir des spécialistes, des architectes, des urbanistes, des entreprises. Mais il faut  en  même temps associer au projet les habitants et les acteurs locaux.   conseil citoyen, guyancourt en mouvement

 

Cette idée a été exprimée à Lens, en décembre 2014 par le Président de la République.

 

C'est donc en référence à cette citation que l'on doit comprendre l'annonce parue sur le Guyancourt Magazine du 27 Août (Page 8) sous le titre: "Soyez acteur de votre quartier": enfin une concertation avec les habitants et pas seulement une information ? Ce que Guyancourt en Mouvement demande pour tous les habitants de la ville et pas seulement ceux d'un quartier. La loi l'oblige, nous nous en félicitons, tout en regrettant qu'il faille une loi pour que les responsables de notre commune associent "les habitants et les acteurs du quartier … au travers d'un conseil citoyen".

 

De quoi s'agit-il ?

 

Un "contrat de ville" est en cours de rédaction pour développer et améliorer la vie du quartier du Pont du Routoir", comme d'ailleurs d'autres quartiers d'autres villes de l'agglomération. Ces contrats, (loi du Février 2014) sont la mise en œuvre de la "politique de la ville" et engagent l'Etat, les conseils-régional et départemental-, la Communauté d'agglomération (Saint-Quentin-en-Yvelines qui pilote le projet puis le contrat quand il sera signé) et les communes concernées (donc Guyancourt).

 

Ces contrats ont comme objectif d'améliorer les conditions de vie des habitants dans les  quartiers concernés, donc, le Pont du Routoir pour notre ville : une amélioration des conditions de vie en direction des personnes et en direction du cadre de vie.

 

Les habitants sont au cœur de ce contrat qui doit être une démarche de co-construction avec les autres partenaires de ces contrats : ceux-ci doivent impérativement prévoir des conseils citoyens, qui sont donc une obligation, "une exigence incontournable"(M. El Khomri, secrétaire d'Etat à la Ville) et non un "souhait " de la mairie comme on peut le lire dans l'article de la Page 8.

 

La mise en œuvre de ces conseils citoyens est expliquée sur le site du Ministère de la Ville (voir ci-dessous), en particulier le mode de désignation des habitants qui participeront au Conseil : parité, membres tirés au sort, et appel  au volontariat. Aucun élu ne peut présider ni animer un Conseil citoyen.

 

Alors, habitants du Pont du Routoir, à vous d'être acteur de votre quartier !

Source et image: site du Ministère de la Ville

http://www.ville.gouv.fr/?les-conseils-citoyens

 

29 août 2015

Tribune du groupe UpG (parue le 27 Août)

Toute l'équipe de Guyancourt en mouvement souhaite à chacune et chacun de vous une très bonne rentrée.  Cette fois, la période estivale est derrière nous et  les bonnes résolutions…. devant !     guyancourt en mouvement

C'est ce qu'a voulu exprimer la tribune du groupe UpG ( "Unis pour Guyancourt") parue sur le journal de Guyancourt ce 27 Août. Mais les lecteurs ont peut-être trouvé le début du texte assez .. curieux !

Le voici ci-dessous, tel qu'il a été envoyé aux services de la mairie pour la publication.

Fin Août, on note 2 jours sur les agendas guyancourtois :

1/ Rentrée 2015 et, parfois, découverte du" temps scolaire". L'année passée a révélé la fatigue des "maternelles": pause méridienne et temps calme semblent la cause. Rien n'étant inscrit dans le marbre, nous restons attentifs à ce sujet.

2/ Forum des associations : le contexte associatif a changé depuis le début de la ville nouvelle; même engagement et prise en compte de l'intérêt général, valeurs auxquelles nous sommes attachés, mais de nouvelles contraintes, difficultés financières et le renouvellement des responsables, appellent d'autres conditions de fonctionnement. Vos défis sont aussi les nôtres. L'équipe UpG vous souhaite une très bonne rentrée scolaire.

Nous contacter unispourguyancourt@gmail.com; http://unispourguyancourt.com

Ce texte est quand même plus compréhensible avec la phrase d'introduction !

Les élus UpG ont demandé une rectification au service de la mairie par un courrier parti ce jour (29 Août).

Jean-Loup Carriat, conseiller municipal, UpG

 

18 juillet 2015

Très bel été à tous

Après la fin des classes puis les feux d'artifice du 14 Juillet, les vacances sont bien là !   Fete-nationale_visu_big.jpg

A propos des feux d'artifice (photo, mairie de Guyancourt), nous saluons l'initiative de deux villes voisines-Maurepas et Elancourt- qui ont mutualisé leurs moyens financiers, humains, dont les effectifs de sécurité, et proposé un feu commun.  Et quant à faire, pourquoi ne pas penser à un "feu saint-quentinois" ?

Information: Etant donné le long délai entre la précédente clôture des listes électorales (31 décembre 2014) et les élections régionales qui auront lieu les 6 et 13 décembre 2015, une loi a été votée le 8 juillet : les listes électorales sont rouvertes jusqu'au 30 septembre. Si besoin, pensons-y !

L'équipe de Guyancourt en Mouvement souhaite à chacune et chacun de nos lecteurs un très bel été. Nous serons heureux de vous retrouver mais en attendant ..

pause.jpg

 

08 juillet 2015

Ligne18: le groupe "Unis pour Guyancourt" écrit à la Société du Grand Paris

A la suite des réunions publiques de "concertation" qui se sont tenues à Guyancourt et à Magny, le groupe "Unis pour Guyancourt" (les 3 élus de ce groupe d'opposition au conseil municipal) a écrit à la Société du Grand Paris pour lui soumettre un scénario alternatif pour la desserte de Saint-Quentin-en-Yvelines.                                      ligne18.jpg

Voilà la teneur de ce courrier

 Le groupe UPG considère que la seconde zone économique de l'Ile de France  doit connaître  un développement équilibré de tout son territoire et pouvoir relier rapidement les pôles universitaires de Versailles-Saint-Quentin et de Paris-Saclay.

La gare prévue sur le tracé de la ligne18 ne dessert l'agglomération  qu'en bordure de sa partie Est, ce qui risque de générer des déplacements Est-Ouest importants et, économiquement, de mettre en difficulté, et, à plus ou moins long terme, en péril, tout le territoire.

Dans cet objectif de développement équilibré, le groupe UPG demande une seconde gare en souterrain de la gare SNCF de Montigny-le-Bretonneux.

Le groupe "Unis pour Guyancourt" ne  doute pas de l'intérêt de  la Société du Grand Paris pour le développement harmonieux de l'agglomération, ce qui est profitable à tous les franciliens de l'Ouest, et suivra avec attention la réponse de la Société à ce nouveau scénario.

Explication de notre demande insistante (cf les remarques du groupe UPG à propos du vote du Contrat de Développement Territorial  au Conseil municipal du 2 Juillet)

La prévision, optimiste, de l'unique gare à l'est de Saint-Quentin, vers 2030, est déjà un scénario qui risque de  décourager l'installation ou le maintien d'entreprises.  Pour éviter, ou limiter, ce risque, le groupe UPG souhaite que le chantier de la tangentielle Ouest (TGO), associé aux échéances prévues dans le Contrat de Développement Territorial (Transports en site propre-TCSP-, notamment)  soit au plus vite étudié et mis en œuvre afin de permettre à l'agglomération, donc aux habitants de ses sept et bientôt douze communes de vivre dans une agglomération qui soit un territoire innovant  à la hauteur de ses entreprises et de ses habitants et non une cité dortoir.

Jean-Loup Carriat