Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 mai 2017

Tout commence !

Les membres du nouveau gouvernement sont maintenant nommés, nous souhaitons que soit ainsi rapidement mis en œuvre le renouveau dont notre pays a besoin avec des personnalités diverses et de rassemblement: un souhait que nous portons au Mouvement Démocrate depuis sa création (voir rappel en bas de cette note !).                        elections legislatives 2017, guyancourt  en mouvement

Parmi ces nouveaux membres du gouvernement, trois sont issus du MoDem :

François Bayrou, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Sylvie Goulard (Députée européenne), Ministre des Armées (avec sa collègue allemande elle portera aussi le projet de l'Europe de la Défense) et Marielle de Sarnez (Députée européenne), Ministre des Affaires européennes qui connaît bien toutes les problématiques européennes.

Ils symbolisent à eux trois les raisons principales de notre alliance avec Emmanuel Macron : une vie politique refondée qui redonne confiance aux Français dans une Europe elle aussi refondée.

Le nouveau garde des Sceaux a comme première mission de préparer la loi sur la moralisation de la vie politique qui devra arriver sur la table du Conseil des ministres avant les élections législatives. Il se bat pour cette loi depuis des années (voir rappel en bas de cette note), c'est pour lui,  comme pour nous "d’une importance capitale pour que les citoyens retrouvent un minimum de considération et de confiance dans leur vie publique" (extrait de son discours d'investiture).

Dans les Yvelines, les douze candidats aux élections législatives, dont trois candidats MoDem, sont investis. Dans notre circonscription, la première, il s'agit de Didier Baichère et Pauline Becamel. Tous sont conscients des difficultés et des responsabilités qui les attendent, mais conscients aussi que tout commence et que les membres du MoDem et ceux de REM sont à leurs côtés.

Un rappel:

 Extraits du programme présidentiel 2012

Les Français ont perdu confiance dans leurs institutions et dans leurs dirigeants. Ils sont sceptiques sur la capacité du pouvoir politique à changer le cours des choses, ils doutent de l’indépendance de leur justice et éprouvent un sentiment d'insécurité, dans leur emploi et dans leur vie quotidienne. Si l'on ne sort pas de ce climat dépressif, la défiance, y compris entre citoyens, pourrait devenir la règle, détruisant le socle du vivre ensemble.

Je veux restaurer la confiance entre les citoyens et leurs représentants. Le 10 juin, jour du 1er tour des élections législatives, je soumettrai au référendum une loi-cadre sur la moralisation de la vie publique qui réglera une fois pour toutes les questions qui demeurent insolubles depuis des lustres et des décennies faute de volonté.

Définir par la loi les conflits d'intérêts, comme l’interférence entre l’exercice d'une mission de service public et la satisfaction d'un intérêt privé. Rendre obligatoire une déclaration des intérêts privés avant l'entrée en fonction, étendre les règles d'incompatibilité, créer une Autorité nationale de déontologie de la vie publique pouvant être saisie par tout citoyen.

Nommer un gouvernement d’unité nationale composé d’hommes et de femmes issus des grandes familles de pensée de notre pays, à l’exception des extrêmes qui n’adhèrent pas aux valeurs sur lesquelles notre civilisation repose. Ouvrir la majorité parlementaire à toutes celles et tous ceux qui se reconnaissent dans le projet présidentiel choisi par les Français le 6 mai, capables de privilégier l’intérêt du pays sur l’intérêt d’un parti.

.. et le slogan de la campagne présidentielle de 2012: "Un pays uni, rien ne lui résiste"

elections legislatives 2017, guyancourt  en mouvement

 

04 mai 2017

150 familles Guyancourtoises en route vers l’autonomie alimentaire

À l’occasion de la fête des voisins et de la campagne “150 familles Guyancourtoises en route guyancourt  en mouvement, fête des voisinsvers l’autonomie alimentaire”, deux associations guyancourtoises vous invitent à partager un pique-nique convivial au Pont du Routoir.

Ce pique-nique des voisins aura lieu le 20 mai 2017 à partir de 12h, près du 40 rue du moulin Renard : venez rencontrer vos voisins dans la bonne humeur !

Vous trouverez ICI et ICI les renseignements complémentaires.

24 avril 2017

Premier tour des élections présidentielles à Guyancourt

vote 4.jpgUn grand pas a déjà été réalisé vers la victoire du candidat que nous soutenons; il nous faut continuer notre action pour faire aboutir ce changement  de politique.

Au delà des résultats, c'est toute une "révolution" qui s'opère, celle du rassemblement, une voie que le Mouvement Démocrate propose depuis dix ans. Les Français et les Guyancourtois, ont montré hier qu'elle était possible en éliminant de la course les "appareils" des deux principaux partis.

A Guyancourt, le taux de participation a été de 81,62%

Emmanuel Macron: 31,22%

Jean-Luc Mélanchon: 23,34 %

François Fillon: 14,78 %

Benoît Hamon: 11,89%

Marine Le Pen: 10,76 %

Ce sont deux conceptions de la France qui se présenteront aux électeurs dans deux semaines : celle d'une France repliée sur elle-même et qui veut nous emmener vers une voie mortifère, et celle d'une France qui veut aller vers le renouvellement et l'avenir.

Pour aller dans cette direction, se rassembler est nécessaire; pas seulement pour cette élection mais pour l'avenir car les votes, au national et au local, ont montré que la société est fracturée, et c'est ce chantier de la reconstruction qui est devant nous tous.

23 mars 2017

L'anniversaire du traité de Rome assombri par des attentats tragiques

Après Paris, Berlin, Bruxelles, Nice, Orly ... c'est Londres, la capitale du Royaume Uni, qui est touchée et, à travers elle, l'Europe. attentas Londres, raité de Rome, guyancourt  en mouvement

Guyancourt en Mouvement exprime sa solidarité avec les familles touchées, avec la nation anglaise attaquée dans le symbole de la démocratie, dans ce qui est au cœur de notre civilisation.

La démocratie est une des valeurs de l'Union Européenne qui nous réunit. Nous célébrons cette année les 60 ans du traité de Rome qui a fondé la Communauté Européenne. Même si le Royaume Uni a décidé de quitter l'UE, cet attentat a, bien malgré lui, démontré que la solidarité de l'Europe est bien vivante.

Il démontre aussi que, malgré le "Brexit", la coopération européenne de défense ne doit pas être un vain mot. Les renseignements doivent continuer à être partagés, et, pour cela, le Royaume Uni doit rester membre d'Europol, l'Office européen de police, qui aide les autorités policières nationales à combattre la criminalité internationale et le terrorisme. On peut d'ailleurs noter que le directeur actuel d'Europol, en poste depuis 2009, est de nationalité britannique.

Pour les 60 ans du traité de Rome, des citoyens européens appellent les Etats à construire une "véritable Union Européenne, essentielle pour résoudre nos problèmes communs et garantir le bien-être, la sécurité et la démocratie".

Les événements tragiques que nous venons de vivre rappellent l'urgence de cette démarche.

Crédits photos France Soir

Viviane Boussier, Vice Présidente Europe, MoDem 78

16 février 2017

A propos de la fiscalité locale à Saint-Quentin (suite)

saint quentin-en-yvelines, guyancourt  en mouvement

La note du 4 février (ICI) vous informait d'un risque que courait notre agglomération: celui de voir nos finances locales délestées de 13 à 16 Millions d'Euros par an.saint quentin-en-yvelines, guyancourt  en mouvement

La cause en était la fin de la pondération fiscale dont bénéficiaient les intercommunalités issues de Syndicats d'agglomération nouvelle, SAN), ce qui est le cas de Saint-Quentin.

Les élus se sont mobilisés et la presse locale nous apprend que l'Assemblée nationale a "enterré ce nouveau calcul du Fonds National de Péréquation des Ressources Intercommunales et Communales (FPIC)".

Il ne faut cependant pas crier victoire de suite car le Sénat doit maintenant voter positivement ce texte pour qu'il soit totalement adopté et donc le risque écarté.

A suivre donc, même si les élus semblent aujourd'hui pousser un "Ouf" de soulagement.

Source: Article  des Nouvelles du 15 février, ci-dessus