Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 octobre 2017

Mobilisation ligne 18

De nombreux élus, Sénateur, Député, Conseillers régionaux et départementaux, ligne 18-7.jpgMaires, conseillers communautaires et municipaux des Yvelines et de l'Essonne étaient présents ce lundi 16 Octobre pour demander au gouvernement de ne pas laisser nos territoires en dehors de la ligne 18.

Appuyés par le monde économique, les représentants des entreprises et les habitants de ces territoires, ils ont parlé d'une seule voix  pour rappeler que des transports répondant aux demandes de constructions de logements, aux besoins économiques, en un mot, à l'avenir du cluster de Saclay et de ses habitants sont "une nécessité vitale" comme a conclu Mme  Kollmannsberger, Présidente de l'agglomération SQY par intérim (photo ci-dessus).

La date de 2024 (arrivée des JO) est dans tous les esprits, soit demain ! Tout le monde peut comprendre les difficultés financières : peut-être une solution intermédiaire, moins coûteuse et plus rapide à mettre en œuvre  pourrait-elle être étudiée en liaison avec la Tangentielle Ouest, ... toujours repoussée et toujours attendue ?

A suivre , mais sans relâcher la mobilisation.

ligne 18-4.jpg                            

ligne 18-6.jpg

14 octobre 2017

MGP ( = Métropole du Grand Paris), Départements.. Grande couronne ...Région...on s'y perd ! !

L'île de France est le champion du mille feuilles territorial .. où est la simplification soi-disant voulue par la loi ?                                  guyancourt en mouvement, Bruno Millienne, Métropole du Grand Paris                                                          

C'est la question posée à l'Assemblée Nationale dans le cadre des "Questions au gouvernement" mercredi 11 Octobre (elle est replay ICI) par le député MoDem Bruno Millienne.

La simplification ne consisterait-elle pas à étendre le périmètre de la Métropole à l'ensemble de la région, ce qui aurait comme avantages, entre autres choses, à éviter la fracture territoriale, économique, sociale, de la Grande Couronne, en particulier des Yvelines et de ses territoires ruraux ?

A cette question du député, le 1er Ministre confirme que "cette situation ne peut pas durer" et qu'une conférence sur ce sujet réunissant tous les acteurs concernés sera réunie avant que le gouvernement ne  prenne une décision. (voir la réponse du 1er Ministre dans la vidéo en cliquant sur le lien donné plus haut, ICI)

 

A suivre !

28 mai 2017

Deux réunions publiques avec le candidat de la REM

elections legislatives 2017,guyancourt en mouvementVeuillez trouver dans cette note, les deux réunions publiques organisées à Guyancourt par le candidat REM de notre circonscription pour les élections  législatives.    

Didier Baichére sera présent                         le 30 mai

reunion-publique-30mai-guyancourt.jpg

et le 2 Juin

reunion-publique-2juin-guyancourt.jpg

21 avril 2017

L'égalité des chances dans nos territoires

Mercredi 19 Avril, nous assistions à un débat sur un thème qui nous tient particulièrement à cœur, celui de l'égalité des chances dans les territoires. démocratie.jpg

Sont intervenus des élus impliqués dans ces problématiques: deux Sénatrices, dont Jacqueline Gourault, vice Présidente du Sénat et vice Présidente du Mouvement Démocrate, et Stéphane Gatignon, Maire de Sevran, dont nous saluons l'énergie et la conviction avec lesquelles il se bat pour la défense de sa commune.

L'égalité des chances dans tous les territoires commence d'abord par l'écoute de celles et ceux qui y habitent car la réalité du terrain est leur quotidien.

Des solutions pragmatiques ont été évoquées :

Pour l'emploi et le chômage des jeunes: l'idée d'Emmanuel Macron est de créer des" emplois francs" pour encourager l'embauche des jeunes. Ces emplois ne seraient pas réservés, comme cela se pratique depuis 1994, avec peu de succès, dans des entreprises installées dans les seules zones prioritaires, mais ouverts à toutes les entreprises qui recruteraient en CDI un jeune de ces quartiers, quel que soit le lieu de l'entreprise. L'ouverture est aussi le début de l'égalité des chances.

Il est à remarquer que ces "emplois francs" seront aussi créés dans nos territoires ruraux.

L'égalité des chances dans les territoires, c'est aussi réformer la taxe d'habitation qui est souvent plus élevée dans les villes dont les habitants ont en moyenne un niveau faible de rémunération, et qui, sans entreprise sur leur territoire, ne perçoivent pas la contribution économique territoriale (anciennement taxe professionnelle), qui est donc compensée par une taxe d'habitation haute.

L'égalité des chances dans les territoires, c'est également, comme souvent, faire preuve de beaucoup de pragmatisme et considérer qu'une seule loi unique ne peut convenir à tous nos territoires si différents les uns des autres.

Pour expliciter sa pensée, Jacqueline Gourault a pris l'exemple de la taxe que doivent payer les communes qui ne respectent pas le nombre de 25 % de logements sociaux sur leur territoire. Pourquoi ce même taux pour tous, sachant que dans des communes, certes essentiellement rurales, mais pas seulement, dont le taux de logements sociaux n'atteint "que" 17%, ceux-ci restent vides ? Le chiffre de 25 % leur est pourtant imposé. Il s'agit là d'un exemple pour un cas spécifique dans un domaine précis, mais il peut être étendu à beaucoup d'autres aspects de notre vie.

Pragmatisme, écoute (ce qui ne veut pas dire ne pas trancher après le dialogue), confiance afin que chacun trouve sa place : c'est la base de l'égalité des chances dans tous les territoires de notre pays.

Le débat riche et apprécié par les participants se prolongea autour d'un verre de l'amitié.

"Redonner confiance aux Français, d'où qu'ils viennent, où qu'ils habitent, quels qu'ils soient.

Leur faire confiance, c'est leur redonner le pouvoir de faire, d'agir, de réaliser" (page 18 du programme d'Emmanuel Macron)

 

09 avril 2017

Réseau d"élus solidaires

La solidarité est partie intégrante de notre vie quotidienne. Après les "voisins solidaires", un nouveau réseau est créé, celui des "élus franciliens solidaires".  élus solidaires, guyancourt en mouvement

C'est ce que nous explique Huguette Fouché, conseillère régionale (groupe des élus centristes à la région francilienne) qui veut remettre l'élu(e) au centre du lien social, avec les acteurs du territoire, les associations, les habitants. Qu'ainsi, chacun se prenne en charge, que les moyens et les "bonnes pratiques" soient mutualisés.

Pour découvrir ce nouveau réseau d'élus, écouter l'émission de TVFil 78

et /ou cliquer sur ce lien