Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 octobre 2016

Retour sur l'Université de rentrée 2016 du MoDem

Comme chaque année des Guyancourtois se sont retrouvés sur le site de Guidel pour l'Université de rentrée du MoDem, et, comme chaque année, avec le soleil (qui osera encore dire qu'il pleut en Bretagne ?) et la convivialité habituelle.            Guidel 2016, guyancourt en mouvement

Mais si ce climat de bonne humeur est important, une université de rentrée est aussi un moment studieux. Des ateliers portant aussi bien sur l'Europe ( comment lui redonner un élan vital-au sens étymologique du terme- ?) que sur notre pays ou nos collectivités ont ponctué ces 3 jours.

Ce furent aussi des "plénières" d'un haut niveau avec des intervenants d'origines diverses... et donc des débats parfois assez vifs portant aussi bien sur le redressement économique que sur l'école, le pacte social, les questions internationales, la démocratie, en un mot, tout ce qui nous préoccupe et devra être abordé avec courage par le futur président en s'appuyant sur un large rassemblement.

Discours d'ouverture de François Bayrou 

Discours de Marielle de Sarnez

Discours de clôture du Président du MoDem

En photo, quelques uns des Yvelinois présents

 

18 septembre 2016

Notre engagement pour 2017

Vous trouverez ci-dessous la présentation des pré-candidatures aux élections législatives  de 2017 par le Mouvement Démocrate des Yvelines.                                 guyancourt en mouvement, alin juppé, modem78

Cette émission présentée par TVFIL 78 le 15 septembre dernier donne la parole à Bruno Millienne, Président du MoDem 78 et Jean-Loup Carriat, délégué du MoDem sur Saint-Quentin et conseiller municipal dans notre Ville (groupe d'opposition UpG).

La France a besoin de reconstruction, de rassemblement, et non de paroles qui divisent. "Je ne vais pas dire à chacun ce qu’il a envie d’entendre pour mieux le séduire à court terme et mieux le décevoir ensuite. Je refuserai toujours d’instrumentaliser les peurs, de flatter les bas instincts” disait Alain Juppé à Chatou le 27 Août dernier. Il n'est pas de notre famille politique, mais il nous faut rassembler au maximum pour que la France puisse enfin se réformer et retrouver une voix qui parle sur la scène européenne et mondiale.

Et si malgré tout, Alain Juppé ne sort pas vainqueur de cette primaire au cours de laquelle  tous les coups seront permis, nous prendrons le relais derrière François Bayrou afin d’offrir aux Français une autre alternative au populisme ou au déjà vu et subi.

La présentation des candidatures est ICI

 

29 août 2016

Septembre, mois des rentrées

Rentrée scolaire, avec ses futures découvertes, ses futurs succès, ses futures déceptions ou rentrée-fin-vacances.pngmême ses futurs échecs. Les Jeux Olympiques qui viennent de se terminer nous rappellent que victoires, défaites, joies, dépassement de soi, rêves enfin réalisés sont possibles parce qu'on y a cru jusqu'au bout ! Les jeux paralympiques qui se dérouleront du 7 au 18 septembre seront encore l'occasion de voir et d'écouter une vraie leçon de vie : merci à tous, participants futurs médaillés ou pas !

Rentrée associative aussi (à Guyancourt, le 10 septembre). A l'heure où l'on parle tant de vivre ensemble, s'inscrire et inscrire nos enfants, ce n'est pas seulement "consommer", c'est aussi l'occasion de participer à une action commune dans le respect de nos différences, d'apprendre à penser collectif.

Guyancourt en Mouvement pense à toutes ces associations, mais tout particulièrement aux bénévoles qui, dans des conditions difficiles de toutes sortes (financières, recrutements…) donnent de leur temps sans voir des résultats immédiats, sans terminer l'année par une coupe ou une médaille, sans applaudissements au spectacle de fin Juin mais en accompagnant chaque jour, discrètement, des jeunes en difficulté et en manque de repères.

Guyancourt en Mouvement

04 août 2016

Dédommagement transilien

Vous êtes un usager des lignes du RER C et/ou de la ligne U, au départ de Saint Quentin en Yvelines, titulaire d'un Pass Navigo. Aux mois de mai et juin, vous avez été victime des grèves, des intempéries (crue de la Seine) et donc des suppressions de trains pendant ces périodes, le service public n'ayant pas été garanti.           guyancourt en mouvement, transilien dédommagement

Rappelez-vous, Valérie Pécresse, Présidente du Conseil régional avait annoncé que la SNCF procèderait à un dédommagement.

Un site est à votre disposition pour le demander, ce sera valable sur le Pass Navigo du mois d'Octobre.

Il vous suffit de cliquer sur "mon dédommagement" et de compléter le formulaire

A vous....

 

 

25 juin 2016

Brexit

« L’Europe se fera dans les crises et elle sera la somme des solutions qu’on apportera à ces crises " Jean Monnet        Brexit, guyancourt en mouvement

Les Britanniques ont choisi; ils avaient toujours eu un pied en dehors de l'Union, ils ont voulu rester une île. Le bientôt "futur ex Premier Ministre" a choisi la voie d'un référendum sur l'Europe pour régler un problème de politique intérieure, faisant de l'Union européenne "l'otage d'une querelle au sein du parti conservateur" (communiqué de Guy Verhofstadt). David Cameron a raté son pari, il n’a pas réussi le compromis qu’il avait obtenu » (Robert Rochefort, LCI). En voulant conforter sa position au sein de son parti, il a déchiré son pays, creusé la fracture intergénérationnelle, sorti son pays de l'Union européenne : une situation qui devrait pousser des dirigeants politiques à réfléchir quand ils confondent les affaires de partis et les intérêts du pays !

Les conséquences pour le Royaume Uni seront certainement importantes et auront des retombées européennes: que vont faire les Ecossais, les Irlandais qui ont voté pour le maintien dans l'Union européenne ? Ce n'est pas seulement un problème anglais. La liste des conséquences s'allongera car qu'on le veuille ou non, aucun état ne peut plus être une île dans un contexte de mondialisation que l'on peut dénoncer mais non supprimer. Retrouver son indépendance, retrouver ce qu'on était "avant" : comment oser dire et croire que c'est possible au XXIème siècle ?

Il faut profiter de cette crise pour aller de l'avant, sans précipitation, avec les états qui le veulent. Après une campagne virulente, menée à coups de mensonges- contre l'émigration en particulier-, les anglais ont voté contre l'Europe, celle des chefs d'état, des "technocrates" (que met on derrière ce terme ?); alors faisons une Europe avec et pour les citoyens, construisons le "projet européen" du vingt-et-unième siècle avec de nouvelles perspectives ambitieuses, adaptées au monde d'aujourd'hui et compréhensibles par tous les Européens.

Les Anglais ne voyaient dans l'Europe qu'un grand marché, allons maintenant vers une Europe politique sociale, économique, et culturelle, en veillant à la sécurité de nos frontières extérieures; une nouvelle " Europe pour les Européens"(Nathalie Griebeck). Peut-on continuer à détricoter l'Europe en laissant les chefs d'état décider de notre sort entre les murs feutrés du conseil européen ? Ce temps est révolu: les peuples des Etats membres doivent être au centre du débat. Refaire l'Europe passera par un nouveau contrat démocratique entre les citoyens européens et les institutions européennes. " Nous sommes dans une Europe diplomatique, il faut faire une Europe démocratique". Les Européens doivent savoir "ce que l’on prépare pour octobre, novembre, décembre au sein de l’Union européenne. Pour l’instant cela n’a jamais été fait" (F Bayrou Europe 1)

L’Union européenne doit profiter de ce changement afin de retrouver sa dynamique : “De plus en plus d’européens ont le sentiment que l’Europe n’est pas capable de répondre aux crises multiples auxquelles nous sommes confrontés aujourd’hui. L’UE s’est trop attardée à vouloir régler de petites choses, sans proposer de solutions satisfaisantes aux grands problèmes dont les citoyens se soucient davantage : la crise des réfugiés, la crise économique et la crise de la sécurité.(Guy Verhofstadt) Encore faut-il des chefs d'état capables d'avoir la volonté politique de proposer un nouveau projet, de le mener et de redonner confiance aux citoyens. Nous avons besoin de chefs d'état et de gouvernement vraiment européens, qui ne donnent pas à l'Europe le rôle de bouc émissaire portant sur son dos tous les maux de leurs pays.

Repenser la dynamique européenne, "travailler, réfléchir, appréhender une voie européenne qui soit celle d’une Europe coopérative" demande un leadership, pour le proposer, pour l’initier et je crains que de ce point de vue là, la France, malheureusement, soit actuellement aux abonnés absents" note Marielle de Sarnez (France Culture).

Cette question devra être au cœur de la campagne présidentielle de 2017. "Les européens qui croient encore à l’Europe doivent se mobiliser pour qu’elle puisse trouver la possibilité de sortir de l’impasse dans laquelle elle est » (Robert Rochefort). Pour le Mouvement Démocrate, ce sera en effet un élément primordial du projet présidentiel !

Guyancourt en Mouvement

Source des documents cités (tous du 24 juin) : Guy Verhostadt, Président de l'Alliance des Démocrates et Libéraux (ADLE) au Parlement Européen François Bayrou, Europe 1 Marielle de Sarnez, France culture et France Info Robert Rochefort, LCI Nathalie Griesbeck, communiqué