/**/ Guyancourt-en-mouvement

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 avril 2017

L'égalité des chances dans nos territoires

Mercredi 19 Avril, nous assistions à un débat sur un thème qui nous tient particulièrement à cœur, celui de l'égalité des chances dans les territoires. démocratie.jpg

Sont intervenus des élus impliqués dans ces problématiques: deux Sénatrices, dont Jacqueline Gourault, vice Présidente du Sénat et vice Présidente du Mouvement Démocrate, et Stéphane Gatignon, Maire de Sevran, dont nous saluons l'énergie et la conviction avec lesquelles il se bat pour la défense de sa commune.

L'égalité des chances dans tous les territoires commence d'abord par l'écoute de celles et ceux qui y habitent car la réalité du terrain est leur quotidien.

Des solutions pragmatiques ont été évoquées :

Pour l'emploi et le chômage des jeunes: l'idée d'Emmanuel Macron est de créer des" emplois francs" pour encourager l'embauche des jeunes. Ces emplois ne seraient pas réservés, comme cela se pratique depuis 1994, avec peu de succès, dans des entreprises installées dans les seules zones prioritaires, mais ouverts à toutes les entreprises qui recruteraient en CDI un jeune de ces quartiers, quel que soit le lieu de l'entreprise. L'ouverture est aussi le début de l'égalité des chances.

Il est à remarquer que ces "emplois francs" seront aussi créés dans nos territoires ruraux.

L'égalité des chances dans les territoires, c'est aussi réformer la taxe d'habitation qui est souvent plus élevée dans les villes dont les habitants ont en moyenne un niveau faible de rémunération, et qui, sans entreprise sur leur territoire, ne perçoivent pas la contribution économique territoriale (anciennement taxe professionnelle), qui est donc compensée par une taxe d'habitation haute.

L'égalité des chances dans les territoires, c'est également, comme souvent, faire preuve de beaucoup de pragmatisme et considérer qu'une seule loi unique ne peut convenir à tous nos territoires si différents les uns des autres.

Pour expliciter sa pensée, Jacqueline Gourault a pris l'exemple de la taxe que doivent payer les communes qui ne respectent pas le nombre de 25 % de logements sociaux sur leur territoire. Pourquoi ce même taux pour tous, sachant que dans des communes, certes essentiellement rurales, mais pas seulement, dont le taux de logements sociaux n'atteint "que" 17%, ceux-ci restent vides ? Le chiffre de 25 % leur est pourtant imposé. Il s'agit là d'un exemple pour un cas spécifique dans un domaine précis, mais il peut être étendu à beaucoup d'autres aspects de notre vie.

Pragmatisme, écoute (ce qui ne veut pas dire ne pas trancher après le dialogue), confiance afin que chacun trouve sa place : c'est la base de l'égalité des chances dans tous les territoires de notre pays.

Le débat riche et apprécié par les participants se prolongea autour d'un verre de l'amitié.

"Redonner confiance aux Français, d'où qu'ils viennent, où qu'ils habitent, quels qu'ils soient.

Leur faire confiance, c'est leur redonner le pouvoir de faire, d'agir, de réaliser" (page 18 du programme d'Emmanuel Macron)

 

09 avril 2017

Réseau d"élus solidaires

La solidarité est partie intégrante de notre vie quotidienne. Après les "voisins solidaires", un nouveau réseau est créé, celui des "élus franciliens solidaires".  élus solidaires, guyancourt en mouvement

C'est ce que nous explique Huguette Fouché, conseillère régionale (groupe des élus centristes à la région francilienne) qui veut remettre l'élu(e) au centre du lien social, avec les acteurs du territoire, les associations, les habitants. Qu'ainsi, chacun se prenne en charge, que les moyens et les "bonnes pratiques" soient mutualisés.

Pour découvrir ce nouveau réseau d'élus, écouter l'émission de TVFil 78

et /ou cliquer sur ce lien

23 mars 2017

L'anniversaire du traité de Rome assombri par des attentats tragiques

Après Paris, Berlin, Bruxelles, Nice, Orly ... c'est Londres, la capitale du Royaume Uni, qui est touchée et, à travers elle, l'Europe. attentas Londres, raité de Rome, guyancourt  en mouvement

Guyancourt en Mouvement exprime sa solidarité avec les familles touchées, avec la nation anglaise attaquée dans le symbole de la démocratie, dans ce qui est au cœur de notre civilisation.

La démocratie est une des valeurs de l'Union Européenne qui nous réunit. Nous célébrons cette année les 60 ans du traité de Rome qui a fondé la Communauté Européenne. Même si le Royaume Uni a décidé de quitter l'UE, cet attentat a, bien malgré lui, démontré que la solidarité de l'Europe est bien vivante.

Il démontre aussi que, malgré le "Brexit", la coopération européenne de défense ne doit pas être un vain mot. Les renseignements doivent continuer à être partagés, et, pour cela, le Royaume Uni doit rester membre d'Europol, l'Office européen de police, qui aide les autorités policières nationales à combattre la criminalité internationale et le terrorisme. On peut d'ailleurs noter que le directeur actuel d'Europol, en poste depuis 2009, est de nationalité britannique.

Pour les 60 ans du traité de Rome, des citoyens européens appellent les Etats à construire une "véritable Union Européenne, essentielle pour résoudre nos problèmes communs et garantir le bien-être, la sécurité et la démocratie".

Les événements tragiques que nous venons de vivre rappellent l'urgence de cette démarche.

Crédits photos France Soir

Viviane Boussier, Vice Présidente Europe, MoDem 78

03 mars 2017

A propos de la fiscalité locale à Saint Quentin , suite ... fin ???

Les notes du 4 et du 16 Février vous informaient du risque que courait notre agglomération: celui de voir nos finances locales délestées de 13 à 16 Millions d'Euros par an.saint quentin-en-yvelines, guyancourt  en mouvement

La cause en était la fin de la pondération fiscale dont bénéficiaient les intercommunalités issues de Syndicats d'agglomération nouvelle, (SAN), ce qui est le cas de Saint-Quentin.

L'Assemblée Nationale avait " enterré ce nouveau calcul", mais il fallait le vote du Sénat. Ce dernier venant de voter dans le même sens, la loi n° 2017-262 du 1er Mars est adoptée et le décret paru au Journal Officiel n° 0052 du 2 Mars 2017.

Tout risque de voir nos finances locales alourdies pour la suite est-il écarté ? Non, car si nous regardons de près, cette mesure est valable pour 2017, mais la suite fera l'objet d'études complémentaires :

article 3

Le Gouvernement remet au Parlement avant le 30 septembre 2017 un rapport sur le niveau d'endettement des collectivités territoriales et des établissements publics de coopération intercommunale comprenant d'anciens syndicats d'agglomération nouvelle et sur l'opportunité de conserver, d'adapter ou de supprimer progressivement les mécanismes dérogatoires de pondération du potentiel fiscal et du potentiel fiscal agrégé prévus à l'article L. 2336-2 du code général des collectivités territoriales, pour le Fonds national de péréquation des ressources intercommunales et communales, et à l'article L. 5211-30 du même code, pour la dotation d'intercommunalité.

En termes clairs, tout sera à revoir pour 2018, mais d'ici là ..!

 

02 mars 2017

Commerces de proximité à Guyancourt

Si vous n'avez pas encore eu l'occasion, prenez le temps de lire la tribune de notre Groupe "Unis pour Guyancourt"  dans le Guyancourt magazine n° 512 que vous avez trouvé récemment dans vos boîtes à lettres.       épicerie.jpg

En voici le texte

Consommateurs oubliés !

La majorité municipale a, dans le Guyancourt Magazine n° 511, une définition du terme « Commerce de Proximité » très large et éloignée de la définition habituelle : « Commerce de détail, points de vente de petite taille, indépendants le plus souvent et situés près du lieu de travail ou du domicile des clients. »

Dans cet article du Guyancourt Magazine, l'avis des usagers est absent et seule une minorité de commerces mentionnés correspond à ce concept. Beaucoup des commerces mentionnés ne sont, ni près, ni proches des usagers, ce qui implique un accès motorisé, lequel ne va pas non plus avec une politique de Ville Durable.

Les commerçants de Guyancourt sont, certes, engagés et professionnels. S’ils étaient plus nombreux, et plus diversifiés, les Guyancourtois entendraient davantage: « Bonjour, comment allez-vous? », une des phrases de la vie quotidienne, signe concret d'une proximité à la fois relationnelle et géographique.

En complément de cette tribune, nous nous posons une question au sujet du marché de Guyancourt qui se tient au Pont du Routoir: si vous vous y rendez le mercredi matin, avez-vous remarqué que le mercredi 22 février il y avait un commerçant et mercredi dernier, 1er mars ... aucun commerçant !

C'est aujourd'hui, juste une question ... sans réponse